• L´auteur, ingénieur industriel de formation, nous relate l´histoire fascinante du défi relevé par son entreprise de manufacture de chaussures face à la mondialisation. Sur une période de dix ans, cette dernière a instauré les pratiques japonaises du juste à temps et du Kaizen. Tout a été passé au crible : de la situation économique de l´entreprise, à la productivité, en passant par les façons de faire, la communication, le partage des gains, sans oublier les erreurs de parcours. L´ouvrage s´adresse aux ingénieurs industriels, aux étudiants en administration et en économique ainsi qu´aux décideurs. Le livre, qui se lit comme un roman, captivera aussi les non-spécialistes que les histoires de réussite intéressent.

  • Robert Coublevie marche sur la plus belle frontière du monde. Sa femme l'a quitté et il arpente ces hauts lieux où il croise des fleurs par milliers, des bêtes sauvages et libres, parfois un marcheur qui lui ressemble. Malgré tout, de temps à autre, il doit replonger dans le chaudron des villes... De nouveau confronté au tumulte, ne sachant que faire des tourments qu'il y découvre, Coublevie choisit d'en rire. La jeune Camille, elle, s'y débat comme un animal blessé, guettant les rumeurs du Café du Nord que tient son père. Elle a seize ans et dissimule de lourds secrets. Jusqu'où va-t-elle entraîner Coublevie? Jusqu'à quel crime? Veut-elle faire de lui le coupable idéal, le témoin complice? Une chose est sûre : la traque a commencé. Yves Bichet, dans ce neuvième roman, dresse le portait de personnages ardents et silencieux qui, debout sous les rafales, nous rappellent que la liberté est une folie joyeuse.

  • Une infirmière, un agent d'entretien, deux retraités, une simplette... Cinq petits héros du quotidien qui refusent de céder à la morosité alors que l'été arrive, qu'il fait de plus en plus chaud, que la canicule menace. Le pays se délite mais eux se découvrent, s'aiment et se confrontent à la manière batailleuse des timides. Loin de s'apitoyer sur leur sort, ils nous guident vers des chemins de traverse où le burlesque côtoie le drame et, peut-être, une nouvelle forme d'utopie.

  • Mai 1968. La révolte gronde partout en France. Notamment à Lyon où se tient une grande manifestation qui va mal tourner. Au moment où le cortège des étudiants tente de rejoindre celui des ouvriers en grève, un camion fonce sur les forces de l'ordre et percute le commissaire Lacroix, qui mourra à l'hôpital. C'est le premier mort de mai 68. Pour Mila et Théo, venus manifester ce jour-là, c'est le début d'une autre histoire...

    "Ils voulaient en finir avec la prudence, réinventer une forme de grâce qui mettrait le vieux monde à genoux. Ils croyaient au miracle des peaux. Ils étaient amoureux et tapageurs. Seul importait le tumulte des vies nouvelles se profilant après les bourrasques de mai. Ballottés entre désir de liberté et nostalgie du chaos, ils crurent un instant au mirage de la radicalité."
    Yves Bichet.

  • Indocile

    Yves Bichet

    Dans ce roman d'apprentissage, Yves Bichet explore ce qui se joue à la sortie de l'adolescence : l'ivresse de l'engagement, la quête d'absolu et le besoin de s'accomplir dans le tumulte amoureux. Tourner le dos à l'enfance c'est parfois aussi affronter la guerre... Théo doit soutenir Antoine revenu blessé du conflit algérien. Il va aimer en secret la mère de son ami puis rencontrer Mila, une jeune femme mystérieusement marquée par la foudre qui le mènera, malgré lui, vers la résistance civique. Tournant le dos à son pays, il laissera derrière lui l'enfance pour plonger dans le vertige de la clandestinité.

  • Les terres froides

    Yves Bichet

    • Fayard
    • 23 Août 2000

    « J'ai vendu des violettes séchées avec mon frère Bernard, j'ai chassé les vipères, j'ai connu les jupons puants de l'institutrice, exploré le reposoir de Sainte Apollonie. J'ai sabordé la fête des Rogations et relancé la chasse aux salamandres avec les copains arabes. J'ai eu un premier amour à vous dégoûter du coup de foudre. La foudre, la vraie avait déjà éclaté. Celle qui sabre les épaules aimées, marque les seins neufs et prometteurs, volatilise les colliers de naissance.
    J'ai aussi connu un garçon qui parlait aux animaux. Mais lui est parti... » Yves Bichet, l'auteur de La Part animale et du Nocher, évoque ici une bouleversante initiation à l'amour.

  • En Europe, après la guerre, après cinq ans de domination nazie, les peuples aspirent à la liberté et à la paix. C'est pour cette raison que, dans la plupart des pays de l'Europe occidentale, les partis démocrates chrétiens qui symbolisent cette aspiration, triomphent. Mais c'est en France que la surprise est la plus grande. Les premières élections législatives ont lieu le 21 octobre 1945 ; c'est, à double titre, une date unique dans l'histoire politique de notre pays. Pour la première et la dernière fois, Communistes et Socialistes avaient, ensemble, la majorité absolue (302 députés sur 586), tandis qu'un parti - inconnu un an avant - le Mouvement Républicain Populaire (M.R.P.), faisait une entrée fracassante. Il enlevait d'emblée 151 sièges, talonnant le Parti communiste, et devançant le Parti socialiste. Le M.R.P. allait, pendant quinze ans, jouer un grand rôle dans la vie politique de la France. Ce livre est un témoignage sur le M.R.P. Il est le témoignage d'un des acteurs de ce mouvement, de ce parti de la démocratie chrétienne en France. D'un acteur qui a vécu : à l'A.C.J.F., à la C.F.T.C., au P.D.P., aux « Amis de l'Aube », et à la N.E.F., dans la Résistance, les origines du M.R.P. Il a été, de surcroît, après la Libération, secrétaire général du Mouvement et, plus tard, président des Nouvelles Équipes Internationales (Union internationale des Démocrates chrétiens). Ce témoignage n'a d'autre ambition que d'apporter une contribution à l'histoire, tant décriée, d'un mouvement politique et d'une époque. Les hommes du M.R.P., les hommes de la démocratie chrétienne en France, étaient des hommes de coeur, épris de liberté, de justice sociale, et de paix. Sans doute n'ont-ils pas réalisé tous les espoirs dont ils étaient porteurs, leur bonne foi a souvent été surprise mais, au total, ils peuvent être fiers de ce qu'ils ont fait. Ils ont, à un moment difficile, évité le pire à notre pays, réconcilié la France et l'Allemagne, amorcé la construction de l'Europe.

  • En Europe, après la guerre, après cinq ans de domination nazie, les peuples aspirent à la liberté et à la paix. C'est pour cette raison que, dans la plupart des pays de l'Europe occidentale, les partis démocrates chrétiens qui symbolisent cette aspiration, triomphent. Mais c'est en France que la surprise est la plus grande. Les premières élections législatives ont lieu le 21 octobre 1945 ; c'est, à double titre, une date unique dans l'histoire politique de notre pays. Pour la première et la dernière fois, Communistes et Socialistes avaient, ensemble, la majorité absolue (302 députés sur 586), tandis qu'un parti - inconnu un an avant - le Mouvement Républicain Populaire (M.R.P.), faisait une entrée fracassante. Il enlevait d'emblée 151 sièges, talonnant le Parti communiste, et devançant le Parti socialiste. Le M.R.P. allait, pendant quinze ans, jouer un grand rôle dans la vie politique de la France. Ce livre est un témoignage sur le M.R.P. Il est le témoignage d'un des acteurs de ce mouvement, de ce parti de la démocratie chrétienne en France. D'un acteur qui a vécu : à l'A.C.J.F., à la C.F.T.C., au P.D.P., aux « Amis de l'Aube », et à la N.E.F., dans la Résistance, les origines du M.R.P. Il a été, de surcroît, après la Libération, secrétaire général du Mouvement et, plus tard, président des Nouvelles Équipes Internationales (Union internationale des Démocrates chrétiens). Ce témoignage n'a d'autre ambition que d'apporter une contribution à l'histoire, tant décriée, d'un mouvement politique et d'une époque. Les hommes du M.R.P., les hommes de la démocratie chrétienne en France, étaient des hommes de coeur, épris de liberté, de justice sociale, et de paix. Sans doute n'ont-ils pas réalisé tous les espoirs dont ils étaient porteurs, leur bonne foi a souvent été surprise mais, au total, ils peuvent être fiers de ce qu'ils ont fait. Ils ont, à un moment difficile, évité le pire à notre pays, réconcilié la France et l'Allemagne, amorcé la construction de l'Europe.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • - 14%

    Presenting diverse contributors from legal, academic, and practitioner sectors, this book illustrates how the distinctions between international and domestic law are falling away in the context of security, particularly in the responses to terrorism, and explores the implications of these dramatic shifts in the normative order. Fundamental changes in the powers of the state and the rights of populations have accelerated since the globalized response to 9/11, creating effects that spread beyond borders and operate in a new, as yet under-conceptualized space. Although these altered practices were said to be in response to exceptional circumstances - a response to terrorism - they have become increasingly established in an altered baseline norm. This book explores the (inter)national implications of exceptional legal efforts to protect states' domestic space in the realm of security.

  • Jamil, rescapé d'un voyage clandestin dans un train d'atterrissage, rencontre Léandra, une jeune mère élevant seule son enfant. Jamil ne parle pas, ne révèle rien de son passé. Il vit dans les airs et y entraîne Léandra.
    Un monde s'ouvre, vertigineux, au moment où Jamil est accusé de meurtre.
    Léandra s'obstinera à comprendre le secret de cet ange mutique.

  • Le nocher

    Yves Bichet

    • Fayard
    • 5 Janvier 2000

    Giulio a grandi sur les berges de l'Averne, ce lac mythique de l'Italie du Sud considéré depuis l'Antiquité comme le passage vers l'autre monde, le creuset de toutes les légendes.
    A la mort de son père, Giulio devient le passeur - le Nocher -, chargé de guider les visiteurs au-dessus des eaux du cratère. Mais le lieu, vénéré depuis des temps immémoriaux, subit de plein fouet les contrecoups de la modernité. Il se transforme en love-parking.
    Dès lors deux mondes se font face. Giulio doit s'exiler. Dans la ville où il est maintenant artisan-couvreur, les désordres s'accumulent. L'amour d'Hélène, la compagnie des hommes, puis celle des animaux, le pousseront à démêler les événements qui l'ont chassé de l'Averne et, peut-être, à se libérer de son destin.

    Yves Bichet conduit son lecteur sur des lieux bien réels. L'amour de Giulio surgit dans un monde de matières et d'odeurs, de stridences et de sexe, de rivalités humaines et animales.
    Le burlesque côtoie l'épique, les hommes et les mythes s'effondrent, le retour à l'enfance mène à la prière amoureuse, le foisonnement des existences désigne le dénuement des êtres.
    C'est un tranche de vie racontée tambour battant que l'auteur de La Part animale nous propose ici, dans son style tendu et généreux.

  • La femme dieu

    Yves Bichet

    • Fayard
    • 22 Août 2001

    « J'ai craint de grandir, mais j'ai vite aimé le dépit de grandir.
    Dieu ne m'aide pas à comprendre pourquoi les hommes ont tant de goût pour le sexe et tant de dégoût pour le sang.
    Je me suis faite homme. Je suis devenue sèche. Comment oublier cela ? En me lavant dans le Rhin. Je me lave dans le Rhin. A force de bandages, maintenant, mes seins sont durs et minuscules. Leur pointe a disparu.
    J'ai envie de rire. Je me sens invincible. » Mayence. Vers 830. Le destin exceptionnel d'une jeune fille qui, pour survivre, renonce à sa féminité, devient moine et connaîtra l'amour et le pouvoir.
    Yves Bichet est l'auteur de La Part animale (Gallimard), Le Nocher et Les Terres froides (Fayard).

  • « Les insectes bourdonnaient devant le portail. Il y avait comme une séparation de lumière. Elle se retourna, eut de nouveau envie de regarder dans l'ombre, vers ces images qu'elle avait découvertes et qui allaient probablement changer le monde. Elle ne le fit pas, glissa la main dans sa chemise. Pubis. Tout était bien là, doux et crissant à la fois. Elle partit de l'église à reculons. A l'évidence, deux choses seulement pouvaient encore advenir en ces lieux : l'amour, la bataille. Ensemble, probablement. Elle pensa ensemble un long moment, en serrant dans la main son amulette de femelle garnie récemment de trois petits cadeaux. » Athènes, IXe siècle. La guerre couve entre chrétiens et musulmans. Jeanne, la femme-garçon, connaît un amour singulier qui pourrait mettre un terme au conflit des images.Yves Bichet, qui signe là son quatrième roman, est l'auteur de : La Part animale (Gallimard), Le Nocher (Fayard), Les Terres froides (Fayard, prix Lettres frontière) et La femme Dieu (Fayard, prix Lucioles).

  • Le papelet

    Yves Bichet

    • Fayard
    • 18 Août 2004

    « Nous attendons tétanisés, pitoyables, tout juste protégés par quelques vieux remparts. C'est l'or qui intéresse, pas la ville ni ses habitants. Je ne veux plus me souvenir du Turc Attale entonnant les sourates de sa belle voix gutturale. J'ai perdu le goût des incantations proclamant la force du Dieu arabe, sa miséricorde... La guerre renaît partout. Elle renaît au nom du Dieu unique. Ses cliquetis de ferraille, ses armes brandies, ses morts émasculés, ses vociférations m'éreintent à nouveau. Je devrais retourner au dépôt et m'enrouler dans des sacs, poser le visage sur des fronces de jute, dodeliner de la tête, sentir le blé, les graines. Me mettre nue. Il ne reste que ça, se mettre nu. » A la fin du premier millénaire, la guerre entre chrétiens et musulmans fait vaciller l'Occident. Dans le tumulte, une femme continue d'assumer son destin. Elle devient papesse sous le nom de Jean VIII. Elle attend un enfant.

  • Resplandy

    Yves Bichet

    "Bertrand, professeur de dessin, rencontre au Père-Lachaise une inconnue le jour de la crémation de son père. Elle trimballe comme lui une urne à bout de bras. Il la trouve belle. Plus tard, dans une chambre d´hôtel, leurs deux corps s´emmêlent. Resplandy, la femme que Bertrand vient d´étreindre, ouvre les urnes puis mélange les cendres avant de disparaître.
    Bertrand, stupéfait par ce geste, part à la poursuite de Resplandy. Il va peu à peu fouiller dans sa propre histoire, comprendre le passé d´un père qu´il n´a jamais vraiment connu, le passé d´un héros, un héros timide et souriant."

empty