• Lune l'envers, un one shot signé Blutch, raconte l'histoire de Lantz, auteur à succès en manque d'idées, qui se laisse envahir par le doute...

    Lantz est dessinateur de BD ; c'est lui qui a imaginé Le Nouveau Nouveau Testament, best-seller dont dépend l'économie entière. En panne d'inspiration, il est brutalement débarqué de sa série. Rongé par le doute, il ne sait plus ce qu'il veut, et ses nombreuses frustrations le rendent misérable. Vie de bureau, usine, pressions en tout genre ? de la hiérarchie, des femmes, des responsabilités que l'on s'impose... Lantz nous renvoie à notre quotidien. Réussira-t-il à trouver une voie de sortie honorable ?

    Lune l'envers, qui paraît dans la collection « Histoires fantastiques », est une histoire complète ; un récit de science fantasmatique et une comédie qui évoque le poids des doutes et des responsabilités au quotidien...

  • Qu'est-ce que le cinéma ? Quel effet nous fait-il ? Pourquoi l'aimons-nous? Autant de questions auxquelles Blutch répond à sa manière ? profonde, humble et réfléchie ?, puisant dans sa prodigieuse culture et, surtout, dans sa très grande science de raconteur de bande dessinée. Il évoque ainsi Burt Lancaster, Jean Gabin, Michel Piccoli, Luchino Visconti, Claudia Cardinale, Tarzan, Psychose... Tout autant essai graphique que bande dessinée ultime rêverie et fantasme sur l'autre art de la narration par l'image, Pour en finir avec le cinéma signe l'arrivée chez Dargaud d'un maître incontesté de la bande dessinée d'aujourd'hui.

  • Variations

    Blutch

    Quels sont les albums qui vous ont le plus marqué ? Blutch, en authentique passionné de la bande dessinée et de son histoire, répond ici à cette question et redessine, relit, parfois joue et modifie une page ou une séquence d'un grand maître. Fascinant exercice qui voit un des auteurs de bandes dessinées les plus intéressants au monde reprendre, pour chercher « à comprendre comment ils faisaient », entre autres Morris, Franquin, Jacobs et aussi Manara, Graton, Lauzier, Pétillon et beaucoup d'autres.

  • The story takes place in a near future (more or less). The world is a huge factory, and the factory is the world. This world is presided over by "The Orifice," the company which revolutionized the working method. You put your hands inside two holes, and you work, without you (or anybody) actually knowing what you're working on... In the midst of all this is Lantz. Lantz is a comic book author. He's the one who came up with the New New Testament, the bestseller that the entire economy depends on. Problem is: he's got writer's block. Riddled with doubt, he doesn't know what he wants anymore, and his various frustrations are making him miserable. Lantz reflects the daily life of many among us. Will he be able to find an honorable way out of his psychological battles?

  • Anglais Modern Speed

    Blutch

    Modern-day Paris. One night, as she's leaving rehearsal, Lola, a young dancer, is approached by Renée. She introduces herself as a writer, and asks Lola if she could share her life for a while in order to gather material to write a book about her. Despite not feeling entirely comfortable with the idea, Lola accepts. The very next day, Lola and Renée experience the strangest day of their lives, involving an absent father who reappears at random points throughout the book, a bashful but psychopathic admirer, Omar Shariff, and a huge spider... All this is set against a backdrop of a general power cut, a highly demanding dance class and a very rainy day. In the world of today, where everything goes too quickly, twenty-four hours is sometimes enough to change your life.

  • What is cinema? What is its effect on us? Why do we love it so much? These are all questions to which Blutch seeks the answers in his considered and humble way, drawing on his prodigious cultural knowledge and his gift for the comic book form. He references Burt Lancaster, Jean Gabin, Michel Piccoli, Luchino Visconti, Claudia Cardinale, Tarzan, Psychose, and many more. As much comic book as graphic essay, this reverie on the narrative art of image marks the advent of one of today's masters of the 9th art.

  • Après une enquête de longue haleine, Tif et Tondu réussissent à mettre sous les verrous l'antiquaire des stars : Patrice Goret de Saint Guy. Il ne conservait rien de moins que soixante-trois toiles de maîtres déclarées comme volées. Quelque temps après, alors en pleine tournée de dédicace pour le roman narrant cette affaire, les deux comparses tombent sur deux fous furieux. Le premier est un géant qui leur transmet un message indiquant que Kiki, une de leurs amies proches, a probablement été enlevée. Le second est la fille de cet antiquaire véreux, qui tente de brûler la librairie et d'assassiner Tif ! Cette dernière jure que son père est innocent et qu'il a été obligé de cacher les oeuvres pour le compte d'un criminel dangereux. Pour Tif et Tondu, la suspicion est on ne peut plus permise... Car c'est bien connu, les prisons sont pleines d'innocents, mais celui-là a l'air tout à fait coupable. Néanmoins, devant l'insistance de leur éditrice, Maxine, qui flaire le bon coup, ils reprennent l'enquête. Kiki, elle, manque bien à l'appel et ils se font un sang d'encre : le comble pour deux écrivains de leur trempe. Commence alors une enquête en eaux troubles, qui les mènera plus loin qu'ils n'auraient pu l'imaginer !

  • Reprise

    ,

    • 2024
    • 12 Avril 2019

    Chaque année depuis 2010, Central Vapeur organise à Strasbourg, dans
    le cadre de son festival, un dialogue de dessins : fruit d'une
    confrontation entre deux univers graphiques, il vise à produire des
    images étonnantes, poussant chacun dans ses retranchements ou
    l'amenant vers des rivages inattendus. Après Killoffer et Anouk
    Ricard, ou encore Jean Lecointre et Icinori, c'est au tour de Blutch
    et Anne-Margot Ramstein de se prêter à l'exercice. « Anne-Margot
    Ramstein, Blutch. L'une a construit une grammaire graphique où elle
    conjugue forme, contre-forme et couleurs, un geste qui dans sa
    dynamique emprunte au Futurisme. L'autre explore les infinies
    possibilités du trait, il tangue entre la rigueur classique et une
    sauvagerie intransigeante. La géométrie poétique est l'outil de
    l'une, la houle méthodique, celui de l'autre. Tous deux se placent
    hors la loi de leurs champs initiaux car, d'une façon ou d'une autre,
    ils en ont enfreint les codes et ont fait de cette infraction une
    règle. (...) Les vingt tableaux qui suivent peuvent se lire comme une
    chaîne causale : une image est la cause de celle qui la précède, non
    pas une question entraînant une réponse mais bien une suite
    d'affirmations qui construisent une conversation fertile où se
    marient des syntaxes divergentes. Chacun oppose à l'autre son paysage
    mental et le lecteur distingue d'emblée deux territoires dont il
    découvre progressivement la géographie et les obsessions. » Extrait
    de la préface de Béatrice Vincent.

  • Avant de découvrir la prochaine aventure de "Tif & Tondu" réalisée par Blutch et Robber, ce premier cahier éponyme vous ouvre les portes de sa création. Ici sont compilées les vingt-deux premières planches en noir et blanc du futur album, accompagnées de nombreuses illustrations extraites des carnets de croquis de Blutch. Sous le haut patronage de Rosy et Tillieux, créateurs de la série originelle, Blutch et Robber dévoilent les coulisses de leur travail, où l'on trouve pour l'occasion le roman complet présenté par Tif et Tondu - "Les mystères de l'antiquaire" - et rédigé par Robber. Une mise en abyme littéraire et ludique, illustrée de cabochons de Blutch. Un objet collector, au tirage limité et à la fabrication originale.

empty