• Après la Seconde Guerre mondiale, c'est par le roman que nombre de Français choisirent de penser un conflit qui, bien que moins sanglant que la Première Guerre mondiale d'un point de vue strictement français, se révéla bien plus destructeur en termes de valeurs. Parmi les très nombreux romans abordant ce sujet dans l'immédiat après-guerre, plusieurs d'entre eux se distinguent par un immense succès public et critique, démontrant par là-même qu'ils répondaient à une certaine attente de leurs contemporains. Ce sont ces best-sellers, écrits par Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Romain Gary, Jean-Louis Bory et Jean-Louis Curtis, qui forment le socle de cette étude pluridisciplinaire se situant au croisement de l'histoire culturelle, de la narratologie et de la poétique. De bords politiques divers, ces romanciers ont tous refusé la collaboration et participé, de près ou de loin, tardivement ou non, à la Résistance. Les Allemands, les ennemis d'hier, sont évidemment omniprésents dans ces textes. Pourtant, les notions d'identité et d'altérité étant étroitement liées (puisque c'est bien l'Autre, par ses différences, qui révèle l'identité d'un individu ou d'un groupe), il s'agira moins dans cette étude de rendre compte d'une perception subjective des Allemands que de saisir a contrario comment les Français se sont eux-mêmes perçus au lendemain d'un conflit toujours très présent dans leur mémoire collective.

  • This volume presents the intellectual autobiographies of fourteen leading scholars in the fields of history, literature, film and cultural studies who have dedicated a considerable part of their career to researching the history and memories of France during the Second World War. Basedin five different countries, Margaret Atack, Marc Dambre, Laurent Douzou, Hilary Footitt, Robert Gildea, Richard J. Golsan, Bertram M. Gordon, Christopher Lloyd, Colin Nettelbeck, Denis Peschanski, Renée Poznanski, Henry Rousso, Peter Tame, and Susan Rubin Suleiman have playeda crucial role in shaping and reshaping what has become a thought-provoking field of research. This volume, which also includes an interview with historian Robert O. Paxton, clarifies the rationales and driving forces behind their work and thus behind our current understanding of one of the darkest and most vividly remembered pages of history in contemporary France.

  • This book analyses the successive appearances of Adolf Hitler in French fiction between 1945 and 2017. It discusses why, unlike what has been observed in the US and in the UK, it has proven problematic for French novelists to write about Hitler in their numerous fictional explorations of the Second World War. It examines the literary and ethical challenges of including historical characters such as Hitler in fiction, and demonstrates how these challenges evolved over time as memories of the Second World War also evolved in France. 
    jhopok

  • Alors que les notions d'échange et de changement sont l'objet d'études fréquentes dans les domaines économiques, linguistiques ou encore anthropologiques, elles ne sont que rarement prises en compte per se dans le domaine littéraire. En insistant sur les ambiguïtés, les chevauchements et les interactions entre ces deux thèmes dans la littérature française de l'époque médiévale à nos jours, ce recueil d'articles démontre leur porosité et leur instabilité. Le terme `é/change' - écrit avec une barre oblique - entend souligner ainsi la tension inhérente à la littérature française que révèle ce volume issu d'une conférence qui s'est tenue à Queen's University Belfast en Mai 2008 sur ce même thème. Whereas the notions of exchange and change are often the subject of enquiry in the context of financial, linguistic or anthropological discourses, they are rarely analysed for the essential role they play in the literary domain. By exploring the ways in which change and exchange interact in French literature from the medieval period to the present day, this volume explores their fluidity and instability. Drawing on a number of conference papers presented at Queen's University Belfast in May 2008 on the theme of ex/change - a term that deliberately draws attention to the tension between these notions - the essays presented here shed new light on a neglected but underlying theme in French literature.

empty