• En une vingtaine de circuits de découverte entre l'Hérault, l'Aveyron et le sud du Tarn, l'auteur présente plus de 200 sites préhistoriques méconnus qui élargissent la connaissance du riche patrimoine languedocien.

  • Cet ouvrage propose un entraînement complet à toutes les épreuves du  Concours  sous-officier de gendarmerie   (Externe et Interne - Catégorie B).Toutes les épreuves :CompositionAptitude professionnelleConnaissances professionnellesEntretien avec le juryEpreuve physique de gendarmerieDes sujets d'annales et des sujets inédits  pour s'entraîner.Des  corrigés détaillés  pour s'évaluer et progresser.Inscriptions en mai 2019. Epreuves en octobre 2019.
    Exceptionnellement, en 2019, une seule session aura lieu.
     

  • « Le rêve d'une bibliothèque universelle accessible à tous pourrait, grâce aux ordinateurs et à Internet, devenir bientôt réalité. Nul ne contestera le formidable progrès que représentera la possibilité, pour chacun, d'accéder à l'ensemble du patrimoine écrit de l'humanité. Pourtant, les conditions dans lesquelles cette idée prend corps déclenchent, de divers horizons, plusieurs levées de bouclier. Et de sombres prophéties se font jour touchant la marginalisation de la haute culture en général et de ses expressions francophones en particulier. Les créateurs et leurs héritiers risquent-ils de se voir spoliés de leur travail ou de leur propriété ? Éditeurs et libraires y survivront-ils ? Quel sera l'avenir du livre papier ? Faut-il craindre que les géants du Net, tels Amazon ou Google, n'imposent leurs conditions à l'univers de la culture écrite ? Bref, ce rêve de liberté est-il voué à se transformer en cauchemar ou peut-on le sauver en combattant ses effets pervers ?Pour cerner les difficultés et repérer les lignes de force du débat, quelques-uns des meilleurs spécialistes de la question, tous des professionnels du livre, confrontent ici leurs points de vue et s'efforcent de dégager un ensemble d'exigences et de solutions visant à relever le défi. » L. F.

  • Les nouvelles formes de résistance à la domination se déclinent dans un agir « ici et maintenant », au service de causes concrètes : éducation sans frontières, défense des exclus, droits des homosexuels, alterconsommation, économie alternative et solidaire, communauté du logiciel libre... La tentative de changer le monde se fait désormais « par le bas » plutôt que selon le schéma de lutte marxiste, universel et symbolique, dont disposait en son temps le prolétariat.Comment l'indignation naît-elle de l'expérience de l'injustice ? Ces luttes se construisent-elles par opposition à l'État, ou tentent-elles de s'en accommoder, voire de l'enrôler comme allié ? Sont-elles vraiment nouvelles ou redéploient-elles des modes d'engagement auparavant voilés par l'imaginaire de la révolution totale ?Si nos sociétés s'extraient petit à petit du « trou noir » de la pensée critique dans lequel ces dernières décennies les avaient plongées, les déplacements du capitalisme et la refonte de son idéologie ont-ils privé le « nouveau prolétariat » d'un adversaire clairement identifiable et d'une capacité à mobiliser autour d'une cause globale ?Dressant un panorama de divers pratiques contemporaines de résistance et procédant à leur analyse, c'est à l'ensemble de ces questions que cet ouvrage ambitionne de se confronter.

  • Tout décideur fait appel à un raisonnement cognitif basé sur une raison et des perceptions. Or, seul le premier volet est privilégié dans les écoles de formation et le second est incontestablement négligé. Pourtant, les perceptions sont au coeur de l'essentiel de ses actions quotidiennes et sont trop peu exploitées. En abordant les quatre sources de perceptions que sont les sens, la corrélation, l'expérience et l'intuition, cet ouvrage permet de porter un regard autrement plus lucide sur notre environnement et s'intéresse à deux applications indispensables que sont la stratégie d'influence et la négociation stratégique, incluant des dispositions pratiques immédiatement utiles.

  • Marc Lassus, alias « le Morpion », a pendant près de quarante ans consacré sa vie à élaborer et développer la célèbre carte à puce.
    Ce livre est l'histoire du parcours d'un homme, de son enfance dans le Béarn jusqu'à l'incroyable success-story de Gemplus ; la société qu'il va créer et dont la technologie saura accompagner, bien avant Facebook, deux milliards de personnes pour entrer dans le XXIe siècle.
    Mais, comme toute réussite attise les convoitises, la période fastueuse ne durera qu'un temps. Sur fond d'espionnage et de main basse de la CIA sur la high-tech française, entre scandales financiers et luttes de pouvoirs, l'affaire Gemplus va défrayer la chronique durant les années 2000.
    Dans cet ouvrage, Bruno Charlaix donne la version des faits relatés par Marc Lassus. Il témoigne de ce qu'il a vécu et se livre ainsi pour la toute première fois à coeur ouvert. Il saura tout affronter, aussi bien les sirènes de l'argent que les hordes d'avocats américains, pour vivre avec passion et sans concession une vie romanesque ; celle d'un entrepreneur audacieux qui va l'amener à créer 10 000 emplois et à côtoyer les plus grands de ce monde. Capitaines d'industrie, responsables politiques et économiques vont ainsi se succéder tout au long d'épisodes s'enchaînant à un rythme haletant.
    Entre enquête et témoignage autobiographique, ce livre lève le voile sur les failles de notre système politico-économique.

  • L'octroi de mer, cet impôt des territoires d'outre-mer de la France, est l'objet de controverses récurrentes relatives à son impact sur les prix, sa capacité à développer la production locale, et surtout quant aux modalités de sa comptabilité avec les règles de l'Union européenne. Avec le but affirmé d'éviter les arcanes d'une analyse brouillée par son fonctionnement interne et les pièges d'une défense arc-boutée sur son maintien, ces Réflexions Libres entendent modestement contribuer à sa caractérisation, et ainsi de profiler des lignes d'avenir. L'approche résolument conceptuelle est charpentée par la question de l'utilité de l'octroi de mer. En s'appuyant sur le cas antillais, l'exploration historique et la réflexion économique offrent un cadre de compréhension de la nature et de la fonction économique majeure de cet impôt. Les analyses développées dans ces Réflexions Libres constituent un travail de recherche interdisciplinaire et conduisent à qualifier l'octroi de mer d'instrument décentralisé de compensation à vocation redistributive au service du développement territorial.

  • Après la mort où allons-nous ? Que valent les réponses des croyants et des incroyants ? En avons-nous besoin aujourd'hui ? N'est-ce pas assez que de vivre ? "S'il n'y a rien, disait le Curé d'Ars, je serai bien attrapé, mais je ne regretterai pas d'avoir cru à l'amour". Que faut-il penser cependant du témoignage déconcertant de ces hommes qui prétendent qu'un certain Jésus est revenu de la mort, et qu'après lui tous en reviendront ? Est-ce pour cette raison que l'on parle si peu et si mal, ou en des termes si compliqués, de "la résurrection" ? Ce livre, sans aucune prétention doctrinale, n'est qu'une libre conversation amicale, dans le langage de tout le monde. Par respect de ces questions essentielles et de ceux qui se les posent, nous ne lui avons donné que les proportions très modestes de nos convictions personnelles, dans l'état actuel de nos recherches.

  • Après la mort où allons-nous ? Que valent les réponses des croyants et des incroyants ? En avons-nous besoin aujourd'hui ? N'est-ce pas assez que de vivre ? "S'il n'y a rien, disait le Curé d'Ars, je serai bien attrapé, mais je ne regretterai pas d'avoir cru à l'amour". Que faut-il penser cependant du témoignage déconcertant de ces hommes qui prétendent qu'un certain Jésus est revenu de la mort, et qu'après lui tous en reviendront ? Est-ce pour cette raison que l'on parle si peu et si mal, ou en des termes si compliqués, de "la résurrection" ? Ce livre, sans aucune prétention doctrinale, n'est qu'une libre conversation amicale, dans le langage de tout le monde. Par respect de ces questions essentielles et de ceux qui se les posent, nous ne lui avons donné que les proportions très modestes de nos convictions personnelles, dans l'état actuel de nos recherches.

  • Les lecteurs habituels de l'Abbé Oraison risquent d'être surpris. D'abord, parce que peu sans doute savent qu'il a été chirurgien avant d'être prêtre, et que quelques-uns de ces "dossiers" portent la marque du carabin, plutôt que celle de l'homme d'Église. Ensuite, par le thème de l'ouvrage. Assez souvent, étant donnée la double formation médicale et théologique de Marc Oraison, la hiérarchie catholique l'envoie élucider tel "miracle" qui paraît étrange ou tel cas mystérieux. Marc Oraison et Bruno Lagrange racontent, avec un humour qui court à fleur de page, ces "enquêtes" d'un nouveau genre, au royaume du diable ou du miracle.

  • Les lecteurs habituels de l'Abbé Oraison risquent d'être surpris. D'abord, parce que peu sans doute savent qu'il a été chirurgien avant d'être prêtre, et que quelques-uns de ces "dossiers" portent la marque du carabin, plutôt que celle de l'homme d'Église. Ensuite, par le thème de l'ouvrage. Assez souvent, étant donnée la double formation médicale et théologique de Marc Oraison, la hiérarchie catholique l'envoie élucider tel "miracle" qui paraît étrange ou tel cas mystérieux. Marc Oraison et Bruno Lagrange racontent, avec un humour qui court à fleur de page, ces "enquêtes" d'un nouveau genre, au royaume du diable ou du miracle.

  • This book studies those who, in various domains of life, are resisting the increasingly harsh day-to-day pressures of "late capitalism," centering mainly on French examples. Far from the global euphoria of the sixties and seventies, everyday people are trying to loosen the grip of injustice in very concrete ways: people experiencing homelessness try to occupy and live in empty buildings; collectives of small farmers and consumers avoid long (and costly) commercial supply chains to defend their common interests; students and teachers organize to prevent the expulsion of undocumented migrants; and activists in the free software movement fight for the "common ownership" of software and of the Internet. Through civil disobedience in the midst of daily life, people are trying to resist, work against, and change laws that protect the interests of firms and corporations considered socially or ecologically unfair.

  • Les technologies audiovisuelles permettent une représentation analogique fine du monde sensible. Elles induisent de ce fait une confusion fréquente entre récit et discours, d'une part, réalité et fiction, d'autre part. Il serait donc opportun d'établir une théorie pragmatique de la représentation audiovisuelle qui permette de rendre à chacun son dû : le contenu à l'événement, l'expression au narrateur et l'interprétation au spectateur.

empty