• Georgiana séjourne chez une amie quand cette dernière apprend que son mari a perdu aux cartes leur propriété lors d'une nuit de beuverie. Quelques jours plus tard, la jeune fille découvre un cavalier blessé par des brigands. Elle le conduit à Osbourne House... avant de se rendre compte qu'il s'agit du diabolique marquis de Westmorland, le nouveau propriétaire honni de toute la maisonnée. Mais son agression l'a rendu amnésique et, dans l'affolement, Georgiana le présente comme son fiancé. La voilà donc empêtrée dans ses mensonges et complice de l'« ennemi ». Un ennemi fort séduisant qui, de jour en jour, envoûte un peu plus son coeur et son corps...

  • À la mort de son père, Hugh Deveraux apprend que la fortune familiale a été dilapidée. Comment va-t-il assumer ses responsabilités de comte ? Et comment doter ses soeurs ? La réponse lui est soufflée par M. Cross, un homme d'affaires rusé qui vient de racheter la totalité de ses dettes : Hugh n'a qu'à épouser sa fille Elizabeth, et tout s'arrangera.
    Pris à la gorge, le jeune homme se glisse dans le rôle du soupirant épris. La naïve Elizabeth ne tarde pas à tomber amoureuse et lui accorde sa main en toute confiance. Tout se complique le jour où elle comprend qu'elle a été trompée...

  • Le duc de Ware est furieux. Son jeune frère Philip est possédé par le démon du jeu et vient de perdre une grosse somme d'argent. Jack va évidemment devoir payer de sa poche. Pour la dernière fois, il en fait la promesse. À son arrivée au club Vega, il surprend son incorrigible frère en train de se faire plumer par une joueuse professionnelle. Belle comme un ange, Sophie Campbell est très douée pour envoûter les naïfs et les délester de leur argent. Résolu à employer les grands moyens, Jack enlève la jeune femme et l'emmène dans sa maison de campagne. Mais n'a-t-il pas surestimé sa volonté face à l'attirance que Sophie exerce sur lui ?

  • À la mort de son mari, Olivia Townsend découvre que ce dernier s'était acoquiné avec le vicomte de Clary, sinistre individu qui trempe dans des affaires louches. Or, Olivia a conservé un journal codé compromettant et lord Clary la traque, prêt à tout pour récupérer ce document. Obligée de s'enfuir, elle se réfugie dans un cottage du Kent où la déniche Jamie Weston, son amour de jeunesse. Lui aussi a maille à partir avec Clary et propose à Olivia de s'allier pour lui tendre un piège. En secret, il est résolu à regagner l'amour de la jeune femme. Même s'il l'a honteusement trahie dix ans plus tôt et que bien des secrets les séparent encore.

  • Tristan Burke n'était qu'un galopin quand Joan Bennet a fait sa connaissance, et déjà il avait une mauvaise influence sur son frère Douglas. Devenu vicomte, il est toujours aussi infréquentable, un des pires débauchés de Londres. Ce qui n'empêche pas Joan de tomber amoureuse de lui. Mais comment le séduire ? Elle est trop grande, d'un physique quelconque et mal fagotée par sa mère. Peut-être faudrait-il chercher quelques astuces dans ce livre polisson qu'elle lit sous le manteau, les confidences d'une femme de la haute société sur ses multiples aventures. Au risque, pour Joan, de perdre ses principes, sa vertu... et peut-être beaucoup plus !

  • De retour de la guerre, Sebastian Vane a retrouvé un domaine familial en ruine et un père frappé de démence. Quelque temps plus tard, ce dernier disparaît en pleine nuit, et bien sûr on soupçonne son fils de s'en être débarrassé, même si aucune preuve n'étaye ces rumeurs. Depuis, Sebastian vit en reclus à Montrose Hill. Un jour, il fait la connaissance d'Abigail Weston, sa nouvelle voisine qui s'est aventurée sur ses terres. La jeune héritière est dévorée de curiosité à propos de cet ours solitaire qui, peu à peu, se laisse apprivoiser. Un amour naît, mais Sebastian résiste. Qu'a-t-il à offrir à une femme ? Tant que la vérité n'éclate pas au grand jour, il restera à jamais un paria.

  • Roturière, Penelope Weston a peu d'estime pour les aristocrates hautains chez qui elle est reçue grâce à sa fortune. En particulier, elle méprise lord Benedict Atherton qui, de son propre aveu, cherche à faire un mariage de raison avec une débutante docile. Lorsque Penelope lui reproche son cynisme, il lui rit au nez et la traite d'idéaliste. Elle lui parle passion, il répond conventions. Mais, quand Penelope est éclaboussée par un terrible scandale et qu'elle n'a d'autre solution que d'épouser Benedict, elle s'y résout, la mort dans l'âme, et découvre que la vie conjugale auprès de cet homme détesté lui réserve bien des surprises... et des plaisirs insoupçonnés !

empty