• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les troubles psychopathologiques induits par le sida et par d'autres maladies touchant au pronostic vital procèdent le plus souvent d'une affection des représentations du temps. Ils relèvent davantage d'une clinique de l'existant que de la clinique psychanalytique. A partir d'observations de patients atteints du sida et d'une recherche sur la séropositivité, l'auteur ouvre les modèles psychanalytiques du temps sur une perspective phénoménologique.

  • Ce monde dans lequel l'enfant parait est-il bientraitant et peut-il infléchir favorablement son devenir ?

    L'enfant des sociétés occidentales est au centre de toutes les attentions : on l'aime, on le protège, on le gâte. On fait de son bien-être et de son  épanouissement une priorité. Loin d'être simplement l'inverse de la maltraitance, la notion de bientraitance envers l'enfant questionne les institutions soignantes, pédagogiques, éducatives et plus généralement celles relatives à l'enfance. En dépit de leurs intentions, les lois et dispositifs élaborés par les conseils généraux, les Agences régionales de santé ou l'Éducation nationale sont-ils orientés vers la bientraitance ?

    Ces institutions ne sont pas les seules concernées. Nos modèles culturels, sociaux, économiques, doivent aussi être interrogés pour répondre à cette épineuse question : « Sommes-nous bientraitants avec nos enfants ? ».

    Pour cet ouvrage collectif, des spécialistes venant d'horizons divers - cliniciens, philosophes, travailleurs sociaux dans le champ de la protection de  l'enfance, juge pour enfants, économiste, spécialiste de l'environnement, artiste, etc. - ont été conviés. Ils donnent des pistes de réflexion permettant d'élargir le débat.

empty