• Anne, en ce lundi d'automne, le cinq-centième de leur amour, ne sait pas encore que le premier toron de la corde qui la lie à Pierre vient de se briser. Un homme frôlé dans le train, sans visage et sans nom, fera resurgir dix ans de vie à deux, de joies et de gentillesse... Dix ans de bonheur ?... Souvenirs, plaintes non formulées, insatisfactions vagues, enfouies, refusées, vont, comme un torrent qui rompt ses digues, l'envahir, la submerger. Déroulant le cours infiniment sinueux de la pensée et des souvenirs, le récit, prenant et poétique, peuplé d'odeurs, de bruits et de lumières, oscille au fil des pages de la sensualité à l'ironie, du cri au silence.

empty