• Les auteurs de cet ouvrage travaillent avec des patients dans différentes institutions ou en libéral. Ils ont tous la boussole analytique chevillée au corps. Ils écoutent, accueillent les silences et les trous de langage. Ils accompagnent tout au long d'un chemin parfois ardu qui oblige à faire preuve d'inventivité. La psychanalyse n'est ni un dogme ni une théorie dépassée. La clinique dite « du trauma » pousse à trouver des pratiques différentes, à élaborer chaque jour une clinique vivante.

  • C'est la danse contemporaine, associée à son chemin en psychanalyse, qui a donné à l'auteure ses premiers repères pour aborder un travail où les outils classiques de la psychanalyse (neutralité bienveillante, analyse des processus de langage et des rêves visant à lever le refoulement) ne fonctionnaient pas. Issues du chemin parcouru avec des enfants ayant subi des atteintes précoces du corps (maladies graves ayant entraîné des hospitalisations longues et nombreuses, maltraitances à l'origine de placements multiples), les situations cliniques présentées montrent comment l'émergence d'histoires (contes ou théories) permet de passer d'un texte mort, retranché par le traumatisme, à une langue vivante indispensable au rétablissement du lien social. L'ouvrage fait également ressortir l'inadéquation entre certains schémas théoriques actuellement en vigueur et des institutions qui s'y réfèrent. Christine Loisel-Buet, pédopsychiatre, psychanalyste, enseigne par ailleurs la danse contemporaine (Lille).

  • Aurélia a 37 ans quand le diagnostic de cancer du côlon avec métastases hépatiques bouleverse sa vie. Depuis 37 ans Christine enseigne la danse contemporaine. Elle considère le corps comme un instrument qui a besoin d'être accordé régulièrement. Cet ouvrage est la rencontre de deux voix qui racontent à tour de rôle ce que traverse leur corps rencontrant la maladie. Mais il n'est pas qu'un témoignage. Ces voix sont celles de deux femmes qui pensent et qui suscitent réflexions et échanges. Ce livre ne s'adresse pas seulement aux malades et à leur entourage, proches et soignants, mais également à tous ceux que le corps mobilise et interroge : danseurs, masseurs, pratiquants de Pilates, Yoga, Tai Chi ou encore Qi Gong.

empty