• Quand le cycle des saisons se perpétue en l'homme, le pouvoir de la nature sur l'esprit humain est grand ; le monde est plein d'étranges merveilles et d'obscures terreurs que nos connaissances n'ont pas domptées. Réunis dans le majestueux palace d'une station de montagne pour un séminaire international de quatre sessions, réparties sur les quatre saisons de l'année, plusieurs scientifiques de disciplines différentes vont tenter de savoir s'il est possible à l'homme contemporain de vivre en harmonie et en paix dans un univers de plus en plus complexe et qu'il comprend de moins en moins. Dès les premiers jours du séminaire, ce docte aréopage se heurte à la personnalité troublante et énigmatique d'un majordome hongrois, Lajos Kun - surnommé Servus -, mis à leur service pour assurer leur confort. Au gré des péripéties tragicomiques auxquelles ils sont confrontés, étonnés par la personnalité de ce majordome, qui semble conduire les événements ainsi qu'un chef d'orchestre, ces femmes et ces hommes de science rompus à la discipline de l'objectivité vont être précipités dans leur abîme respectif. L'immensurable complexité de la nature humaine leur deviendra vertigineuse. Le silence et l'indifférence minérales de la montagne, paraissent soudain habités de singulières présences hantant les glaces et les précipices : c'est que chacun, peu à peu, fait connaissance avec ses monstres.

  • Né au Sud des Etats-Unis, Edgar Poe fut élevé par ses parents adoptifs dans la ville de Richmond, en Virginie. S'il s'inscrit dans la catégorie des écrivains maudits par sa nature tourmentée, il ne sera pas question ici de cautionner une fois de plus le mythe baudelairien mais d'examiner dans leur contexte réel et quotidien la vie et l'oeuvre d'un homme nerveusement malade, que la disparition de son père et la mort très précoce de sa mère ont traumatisé, que la constante misère matérielle et mentale dans laquelle il vécut poussa vers ses extrêmes limites. La vie d'Edgar Poe fut un véritable calvaire dont seuls son amour sublimé pour sa jeune cousine et épouse Virginie Clemm et son oeuvre le délivrèrent parfois. Ayant commencé tout jeune une carrière de journaliste culturel qui ne le nourrira jamais, il deviendra néanmoins le plus célèbre comme le plus virulent des critiques littéraires de son temps. Sa carrière professionnelle mouvementée, sans cesse perturbée par des crises de maniaco-dépression, se développe sur trois niveaux : le poète, le nouvelliste et le critique. Poe fut l'homme de la contradiction, et c'est tout particulièrement sous cet angle que l'on a tenté ici de le découvrir. Méprisant la science de son époque, il sera fasciné par elle ; imprégné de culture européenne, il défendra en littérature la cause des "jeunes américains" contre la clique des bostoniens ; traquant systématiquement le plagiat, il sera plagiaire lui-même ; exécrant le roman gothique anglais et le fantastique, il deviendra l'un des maîtres du genre. Ces contradictions, ces déchirements en font l'être le plus ambigu qui soit ; mais ils annoncent déjà les prémices de l'inquiétude contemporaine et toutes les préoccupations que la littérature du XXe siècle exprimera.

  • L'attention d'un barbier énigmatique et les provocations d'une adolescente réconcilieront-elles avec la vie un écrivain vieillissant venu se réfugier dans une île pour se guérir de sa vie tourmentée.

  • A 23 ans, Baudelaire est mis sous tutelle administrative et considéré comme irresponsable par sa propre famille pour avoir dépensé la moitié de la fortune léguée par son père. C'est à la lumière de cet événement que Claude Delarue explore sa personnalité et son oeuvre.

  • Depuis de nombreuses années, l'auteur défend les victimes de l'administration. Des expulsions abusives à la gestion bureaucratique de la pauvreté, il évoque chacune de ses batailles par des affaires concrètes, des cas parfois désespérés.

empty