Ker Editions

  • Lorsque Parwais apprend qu´il va être expulsé de Belgique, son monde s´effondre.
    Pour le jeune Afghan, le refus du droit d´asile signifie le retour au pays des talibans, la mort. Alors il fuit, à la recherche de son ancien professeur de violon, amoureux de Vivaldi, devenu chef d´orchestre à Venise.
    Sur le chemin de l´Italie, il croisera la route de personnages hauts en couleur et attachants.
    Autant d´amis d´un jour qui l´aideront à leur manière à conquérir ce qu´il y a de plus précieux?: la paix et la liberté.

  • Où es-tu Yazid ?

    Claude Raucy

    Un roman profondément humain Eliott vit dans une drôle de famille, où on ne s'embrasse pas sur la joue et où on ne fête pas les anniversaires. Un jour, dans la cabane au fond du potager, Eliott trouve Yazid, un jeune terroriste qui revient de Syrie et se cache de la police. Yazid supplie Eliott de ne pas le dénoncer... Ce récit aborde un sujet d'actualité, le terrorisme, d'une manière nuancée et pédagogique. EXTRAIT La porte est toujours verrouillée, mais je sais qu'il suffit de soulever un pot où des géraniums achèvent de mourir. La clef est là, qui permet de pénétrer dans cet antre du parfait mauvais jardinier. Depuis la fin de l'été, mon père n'y met plus les pieds et je suis sûr qu'on ne m'y dérangera pas jusqu'à la fin du printemps. Cette fois, la clef n'était pas sous le pot. Ni à côté. Je l'ai cherchée à terre. Rien. Elle était sur la porte. Étrange. Avais-je oublié de la retirer la dernière fois que j'étais venu ? Non, car la porte n'était pas verrouillée. Bizarre. Il y avait quelqu'un à l'intérieur. Assis sur un sac, un garçon que je ne connaissais pas. - Que faites-vous là ? La question a résonné à mes oreilles comme une phrase de film. Mais que dire quand on est face à quelqu'un qui n'a pas à être là et qui ne justifie pas spontanément sa présence ? Pas de réponse à ma question. Je me suis approché du garçon. Il m'a regardé avec un air mauvais. Je me suis arrêté. J'attendais. À PROPOS DE L'AUTEUR Claude Raucy est né en 1939. Il a exercé le métier d'enseignant avant de se consacrer entièrement à l'écriture à partir de 1997. Il est membre de l'Association des écrivains belges, de la Société européenne de culture (Venise) et secrétaire perpétuel de l'Académie Royale Luxembourgeoise. Chez Ker, il est également l'auteur du Violon de la rue Lauriston.

  • Age : 7-10 ans Niveau de lecture : CE1-CM1 J´ai bien peur qu´il n´y ait une erreur. Je ne sais pas quel âge tu as, cher lecteur, mais je sais que ce livre n´est pas fait pour toi.
    Ces histoires sont écrites pour des chiens.
    Je t´entends d´ici?: ils ne savent pas lire. Je le sais bien?! Mais ils ont des oreilles. Ce livre est donc destiné à des chiens qui écouteront. Ils adorent qu´on leur raconte des histoires, surtout des histoires de chiens.
    Une dernière précision. Elles s´adressent à des chiens de n´importe quelle race, mais qui ont entre 7 et 10 ans. Avant cela, ils sont trop jeunes pour comprendre. Après, leur cerveau de chien commence déjà à se ramollir et ils préfèrent somnoler qu´écouter des histoires...
    Voici un recueil de nouvelles pour ceux qui veulent tout savoir sur les chiens A PROPOS DE L'AUTEUR Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu´il est né le 15 mai 1939 ? Qu´après six années de rêve à l´Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l´Athénée Royal de Virton ? Qu´après avoir tâté de la philologie romane à l´Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d´agrégé de l´enseignement inférieur?
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/ A PROPOS DE L'ILLUSTRATEUR Sergio Salma né en avril 1960 de parents italiens. Pas mauvais en dessin et assez bon en français , adorant l´histoire , c´est décidé il fera de la bande dessinée. Chasseur émérite, boulimique et curieux, il court plusieurs lièvres à la fois faisant comme chaque artiste devrait faire : être à l`écoute du monde et traduire tout ça dans différents projets en étant auteur complet ou co-auteur avec le même enthousiasme.
    EXTRAIT Tu aimes quand je te raconte ton arrivée ici, hein, Fripon ? Allez, je veux bien encore une fois, mais c´est la dernière.
    Tu sais à quel point j´adore tricoter dehors et comme je me plais sur le banc au bout de notre rue, face au petit étang du parc. Et c´est là, à cause de toi, que j´ai perdu mes mailles !
    Depuis quelques minutes, je te voyais aller et venir le long de l´eau, sautant bêtement pour attraper une libellule plus rapide que toi, t´étendant dans l´herbe pour regarder le ciel, t´approchant de mon banc avec des yeux curieux. Alors, je t´ai appelé.
    - Chien, viens, n´aie pas peur.
    Je savais bien que tu ne t´appelais pas chien, mais que dire d´autre ? À un bébé, on dit bien bébé. Alors, à un chien...
    Tu faisais deux pas en avant, trois en arrière. Tu retournais à l´étang puis tu revenais, indécis. Alors, j´ai compris qu´il fallait te trouver un prénom.
    - Nigaud, viens, viens, n´aie pas peur.
    Je disais ça parce que tu n´avais pas l´air très malin, excuse-moi. Apparemment, ça ne te plaisait pas. J´ai cherché dans ma tête quel pouvait bien être ton véritable nom. Milou ? Médor ? Claude ? Bouboule ?

empty