• S'il ne vous en faut qu'un, ce sera celui-là : ce guide en couleurs est le petit mode d'emploi clair, simple et malin dont vous avez toujours rêvé pour votre iPad !

    "iPad avec iOS7 c'est facile" est un guide tout en couleurs. Il permet à un utilisateur qui n'y connaît rien d'apprendre à se servir de son iPad, sous iOS 7, sans avoir à y consacrer trop de temps.
    Ce livre concerne les iPad récents et plus anciens qui tournent avec le système iOS 7 : iPad Air, iPad mini Retina, iPad Retina, iPad 2. Il ne présente que les notions vraiment indispensables. Les chapitres sont courts. L'apprentissage s'effectue par étape. L'utilisateur suit les instructions proposées afin de passer plus vite à la pratique. Les illustrations d'écrans sont toujours là pour éviter d'être perdu. Des conseils malins permettent aussi de gagner du temps ou de résoudre quelques petites difficultés.
    Les 12 chapitres de "iPad avec iOS7 c'est facile" :
    - les différents modèles d'iPad et le système iOS 7 : premier démarrage - maîtriser l'iPad au quotidien - personnaliser son iPad - naviguer sur le Web avec Safari - e-mail et messages - télécharger des applications, des livres et des magazines - musique et vidéos - photo et vidéo - réseaux sociaux et jeux - exploiter les applications intégrées - synchroniser et sauvegarder - initialiser, mettre à jour, sauvegarder - protection, dépannage et accessoires.

  • En confrontant le lecteur au génie particulier de la langue du texte source et de celle du texte cible, et en l'incitant à adapter le plus près possible le style et le ton du texte latin à celui du texte français, ce livret souhaiterait contribuer à développer une sorte de bilinguisme culturel, dans un esprit de réflexion et d'ouverture éclairé. L'ouvrage est divisé en deux séries d'exercices : d'un côté, une série de thèmes littéraires ; d'un autre côté, une série plus réduite de thèmes qui sont suivis de commentaires susceptibles d'intéresser des apprenants d'un niveau avancé.

  • Dans les années 2000/2003, l'incantation au soutien à la parentalité a côtoyé les discours sur l'insécurité, les "défauts" de la parentalité étant mis largement sur le devant de la scène médiatique et politique comme causes de dysfonctionnements sociaux. L'originalité de cet ouvrage est de porter un regard critique sur le terme même de parentalité et sur le contexte dans lequel il a émergé. Il favorisera une analyse plus lucide des enjeux de cette mise en exergue de la parentalité.

  • Le « scandale de la faim » touche en permanence plus d´un sixième de l´humanité. Or il n´apparaît dans notre actualité que lors de famines localisées, déclarées ou redoutées, sous son aspect le plus spectaculaire, masquant des drames quotidiens de la « faim chronique » qui concernent un grand nombre de pays du sud comme du nord. Derrière ces situations, on aurait tort de voir un problème unique qui serait celui de LA faim dans LE monde. Le « milliard d´affamés » si souvent évoqué ne peut avoir d´existence collective : la faim rapproche les individus et partout elle les exclut de la société qui est censée les accueillir. Mais au-delà de leur expérience commune de privations quotidiennes, tout le reste les sépare. Ils appartiennent à des collectivités humaines en proie à des tensions internationales, nationales, régionales, sociales, qui les ont marginalisés. Un effort d´éclaircissement des causes de l´insécurité alimentaire montre que, dans chaque cas, les progrès possibles doivent à la fois prendre en compte les données globales et les conditions locales, qui s´entremêlent pour condamner une partie de la population à la sous-alimentation. Dans chaque situation, les difficultés d´accès à l´alimentation ne sont en somme qu´une des faces de l´exclusion sociale. Lutter contre la faim suppose un effort délibéré de tous les systèmes d´éducation pour développer la conscience civique. Les problèmes complexes ne peuvent être résolus par des solutions simples : cet ouvrage tourne donc le dos aux incantations sur « la faim dans le monde » pour livrer de manière rigoureuse et pédagogique les clés de la lutte contre ce fléau.

  • Pourquoi sommes-nous toujours plus émus par le dénuement matériel des pauvres que par leur détresse existentielle ? Plus enclins à vouloir résoudre leurs problèmes qu'à entrer en relation personnelle avec eux ?

    Être exclu, ce n'est pas d'abord manquer de nourriture ou d'un toit, mais plus fondamentalement c'est ne pas avoir de place, une place signifiante au sein de la communauté humaine. C'est pourquoi il y a urgence à passer d'une charité secourable à une présence qui se propose et se dispose à entendre et à recevoir pleinement la parole, la pensée, l'amitié de ceux-là mêmes que nous pensons devoir aider.

    À partir des diverses questions que suscite leur engagement auprès des personnes sans domicile et des témoignages qu'ils ont reçus d'elles, les auteurs développent des réflexions de fond non seulement sur les pauvres, mais aussi sur notre regard, notre approche et notre relation à l'autre en général, au différent, à la personne en souffrance, quelle que soit la nature de celle- ci. Avec exigence et lucidité, ils nous invitent à démanteler nos schémas de pensée, à revisiter nos comportements individuels et collectifs, à démasquer nos réticences et nos blocages. À regarder en face notre impuissance et les échecs, ou ce que nous considérons comme tel, pour en comprendre le sens.

    Un livre dense à l'écriture engagée, qui, à partir d'une éthique de l'altérité, éveille à une véritable humanisation de nous-mêmes.

  • Les collectionneurs jouent un rôle primordial dans la préservation de notre patrimoine. Confrontés à des enjeux déterminants pour leur avenir, Continuité a pris l'initiative de consacrer le dossier de son numéro d'hiver à l'univers de ces êtres passionnés et généreux qui méritent non seulement notre respect, mais aussi notre reconnaissance. Hors dossier, la chronique « Conservation » s'intéresse au métier de restaurateur et à ses mutations au fil du temps, la chronique « Fiche technique » traite de l'isolation des maisons anciennes et, enfin, la chronique « Mémoire » se penche sur l'histoire du site où se trouve la Maison-des-Marins, le nouveau pavillon du musée Pointe-à-Callière.

  • Les oeuvres présentées dans le numéro printemps-été de Ciel variable peuvent sembler relever, au premier abord, d'un simple travail sur le motif. Un regard plus attentif montre cependant que ce qui se désigne ainsi, dans une telle focalisation sur les arbres, les icebergs ou les nuages, c'est le façonnement des éléments naturels par l'action humaine en un paysage qui est devenu un environnement. Des essais sur la série Arbres de Jocelyn Philibert, Eidôlon d'Alain Lefort et Espaces aériens de Denis Farley constitue le coeur de ce numéro où l'on retrouve aussi plusieurs portraits d'artistes, comptes-rendus d'exposition dont celui de la récente présentation des oeuvres de Robert Mapplethorpe au MBAM, ainsi qu'une entrevue avec Luce Lebart, directrice de l'Institut canadien de la photographie du MBAC.

  • Comprendre les changements actuels dans la relation entre la formation et l'emploi. Plus spécifiquement, comprendre l'importance prise par la formation dans la nouvelle relation d'emploi basée sur l'employabilité.

  • Une vision du monde de l'exclusion depuis l'intérieur : le témoignage d'un couple de chrétiens qui a volontairement choisi de vivre parmi les exclus.

  • Cet ouvrage traite de façon très appliquée et opérationnelle des techniques de télédétection (images satellite), qui sont de plus en plus utilisées dans l'environnement et l'agronomie pour l'estimation des récoltes, l'étude du paysage, etc. Il permet à l'utilisateur de comprendre les principes et techniques de télédétection et surtout de savoir traiter et exploiter les données recueillies. L'exposé s'appuie sur de nombreux exemples liés aux applications de la télédétection à l'environnement et à l'agronomie. Cette seconde édition actualise notamment les données et applications concernant les zones humides, la pédologie et la géologie minières. Disponible en téléchargement : une version bridée d'un logiciel de traitement des images de télédétection (TeraVue) permettant de travailler sur les exemples du livre.

    Michel Claude-Girard est professeur émérite à AgroParisTech et correspondant de l'Académie d'agriculture de France. Colette Marie-Girard est professeure à l'Institut national agronomique Paris-Grignon.

  • Le droit de la responsabilité civile est jalonné de rencontres entre disciplines qui offrent un regard croisé et permettent une approche plus précise tant des circonstances d’un sinistre que de ses conséquences. Experts automobiles et médicaux, assureurs et inspecteurs, avocats et magistrats sont des acteurs qui participent à la détermination des responsabilités et des dommages matériels et corporels encourus. Cet ouvrage contient les exposés approfondis présentés lors de l’après-midi d’étude organisé sous l’égide de la Conférence du Jeune Barreau de Nivelles le 5 mars 2015. Chacun des acteurs présents apportant son éclairage sur des questions de pratique quotidienne.

empty