• Témoignage brut sur l'institution judiciaire et ses rapports avec l'État. Antoine Comte retrace quelques unes des affaires : la défense des opposants en Afrique, des nationalistes basques et des Irlandais de Vincennes..., et met en scène avec une logique implacable la dérive de ceux qui, au pouvoir depuis 1981, ont trahi les idéaux du peuple de gauche.

  • Sans doute le livre le plus éclairant sur Montaigne depuis... Montaigne, et un chef-d'oeuvre d'André Comte-Sponville. Il nous fait redécouvrir Montaigne, écrivain de génie, talentueux philosophe et humain d'exception.

    Le tour de force d'André Comte-Sponville est d'avoir réussi, dans le dialogue amoureux qu'il mène ici avec l'auteur des Essais, à rendre limpide et bouleversante l'incroyable richesse de la pensée de celui-ci, tout en nous rendant intimement témoins de ce qu'il en retire pour faire franchir à sa propre philosophie une nouvelle étape.
    Il nous fait redécouvrir Montaigne, écrivain de génie, talentueux philosophe, humain d'exception que l'on aurait tant aimé connaître : " quel esprit plus libre, plus singulier, plus incarné ? Quelle écriture plus souple, plus inventive, plus savoureuse ? Quelle pensée plus ouverte, plus lucide, plus audacieuse ? Celui-là ne pense pas pour se rassurer, ni pour se donner raison. Ne vit pas pour faire une oeuvre. Pour quoi ? Pour vivre, c'est plus difficile qu'il n'y paraît, et c'est pourquoi aussi il écrit et pense. Il ne croit guère à la philosophie, et n'en philosophe que mieux. Se méfie de 'l'écrivaillerie' et lui échappe, à force d'authenticité, de spontanéité, de naturel. Ne prétend à aucune vérité, en tout cas à aucune certitude, et fait le livre le plus vrai du monde, le plus original et, par-là, le plus universel. Ne se fait guère d'illusions sur les humains, et n'en est que plus humaniste, Ni sur la sagesse, et n'en est que plus sage. Enfin il ne veut qu'essayer ses facultés (son titre, Essais, est à prendre au sens propre) et y réussit au-delà de toute attente. Qui dit mieux ? Et quel auteur, plus de quatre siècles après sa mort, qui demeure si vivant, si actuel, si nécessaire ? "

  • Qu'est-ce qu'un « propos » ? Un article de journal, souvent inspiré par l'actualité, mais à visée au moins partiellement philosophique. C'est confronter sa pensée au monde, dans ce qu'il a de plus changeant, de plus inquiétant, en s'adressant au plus vaste public. Et chercher un peu d'éternité, dans l'histoire en train de se faire. Cela vaut-il la peine ? Il m'a semblé que oui. L'actualité, si souvent décevante ou effrayante, est aussi une incitation à penser. On n'en a jamais trop - et cela guérit, parfois, de la déception comme de la peur. Le réel est à prendre ou à laisser. La philosophie aide à le prendre. Mieux vaut penser que se lamenter. Mieux vaut agir que trembler.

  • « Des vertus, on ne parle plus guère. Cela ne signifie pas que nous n'en ayons plus besoin, ni ne nous autorise à y renoncer. Il ne s'agit pas de donner des leçons de morale, mais d'aider chacun à devenir son propre maître, comme il convient, et son unique juge. Dans quel but ? Pour être plus humain, plus fort, plus doux. Vertu c'est puissance, c'est excellence, c'est exigence. Les vertus sont nos valeurs morales, mais incarnées, autant que nous le pouvons, mais vécues, mais en acte : toujours singulières, comme chacun d'entre nous, toujours plurielles, comme les faiblesses qu'elles combattent ou redressent. Il n'y a pas de Bien en soi : le bien n'existe pas, il est à faire et c'est ce qu'on appelle les vertus. Ce sont elles que je me suis données ici pour objet : ces vertus qui nous manquent (mais point totalement : comment pourrions-nous autrement les penser ?), et qui nous éclairent ».
    A. C.-S.
    De la Politesse à l'Amour, en passant par le Courage et la Tolérance, dix-huit chapitres sur les vertus, celles qui nous manquent et celles qui nous enrichissent.
    © Presses Universitaires de France, 1995
    © Audiolib, 2019
    Durée : 11h44

  • Remplacer du sucre par de la craie, couper ses sourcils ou laisser fondre sa poupée... Pour faire des sottises, Sophie est douée d'une grande imagination ! Si elle prenait exemple sur son gentil cousin Paul ou sur ses amies Camille et Madeleine, elle serait sans doute moins souvent punie. Mais la pauvre Sophie a bien des malheurs. Deviendra-t-elle un jour une enfant modèle ?

  • Camille et Madeleine, les deux soeurs, s'entendent à merveille et partagent les mêmes jeux, les mêmes émotions. Camille, l'aînée, est vive et espiègle ; Madeleine est plus réservée et solitaire. Promenades en calèche, sauvetage d'un rouge-gorge tombé du nid, indigestions de cassis, disputes et réconciliations... Avec leurs amies Marguerite et Sophie, les petites filles modèles vivent les grandes joies et les petites catastrophes de l'enfance. Deux héroïnes inoubliables, un roman au charme unique. La comtesse de Ségur n'a pas son pareil pour évoquer la magie de l'enfance.

  • L'âne Cadichon a eu une vie mouvementée. Malmené par une fermière qui le charge trop lourdement pour le conduire au marché, il s'enfuit. Après avoir sauvé d'un incendie une petite fille malade, il est recueilli dans un château où il devient le compagnon de jeu des enfants. Il sera aussi âne savant et débusquera des voleurs... Qui pourrait encore, en lisant ses mémoires, dire "bête comme un âne" ? La comtesse de Ségur met son talent unique au service d'un héros attachant et pas comme les autres... l'inoubliable âne Cadichon. Aventure et humour sont au rendez-vous.

    1 autre édition :

  • Toute philosophie est un combat. Son arme ? La raison. Ses ennemis ? La bêtise, le fanatisme, l'obscurantisme. Ses alliés ? Les sciences. Son objet ?Le tout, avec l'homme dedans. Ou l'homme, mais dans le tout. Son but ? La sagesse : le bonheur, mais dans la vérité. Il y a du pain sur la planche, comme on dit, et c'est tant mieux : les philosophes ont bon appétit !

  • Alain, philosophe athée, s'intéressait passionnément aux religions. Il y voyait comme des miroirs, où l'humanité, qui les a produites, se projette et se reconnaît. Mais comment celui qui écrivait qu' « il n'est permis d'adorer que l'homme » put-il tomber - tout en se le reprochant - dans l'antisémitisme que révèle son Journal inédit ? C'est ce que j'ai voulu essayer de comprendre.

  • Environ 20 000 espèces d'abeilles participent de façon déterminante à la pollinisation des fleurs. L'une d'entre elles, l'abeille domestique fascine l'homme depuis l'Antiquité, pour les produits et services qu'elle fournit mais surtout pour son extraordinaire socialité et ses modes de communication sophistiqués. Mais ces merveilleux insectes sont menacés. Changements de l'environnement, du climat, parasites, maladies, autant de facteurs qui mettent en péril leur survie. La prise de conscience par nos sociétés du rôle de sentinelles de l'environnement des abeilles et de la nécessité de les protéger est déterminante pour l'avenir des abeilles mais aussi pour celui de l'homme.

  • « Bien lire et Aimer lire, manuel issu de la célèbre méthode Borel-Maisonny, présente une démarche originale associant phonétique et gestuelle, qui fait référence dans l apprentissage de la lecture. L enfant commence par apprendre à déchiffrer toutes les graphies d un même son, auquel correspond un geste simple, expliqué en photo. Chaque geste associe la ou les lettres écrites à l articulation correspondante, ce qui favorise la mémorisation. L enfant progresse ainsi rapidement et apprend très naturellement à lire en décodant les syllabes simples et complexes puis en les manipulant. La méthode syllabique plébiscitée depuis 60 ans par les établissements scolaires, les orthophonistes, les rééducateurs et les parents Une approche simple et efficace, particulièrement recommandée pour les enfants DYS ou en difficulté La nouvelle édition de Bien lire et Aimer lire, toute en couleurs et enrichie en outils d apprentissage, apporte également de nombreux conseils pratiques aux enseignants et aux parents. Nouveau : le guide pédagogique complémentaire disponible en téléchargement. »

  • Philosopher pour tous, sans préparation, sans précaution, et dans la langue commune : tel était le pari d´Alain, dans ses célèbres Propos. Tel est celui d´André Comte-Sponville, dans les siens.
    La philosophie, pour lui, est le contraire d´une tour d´ivoire ; elle n´existe que dans le monde, que dans la société, et d´autant mieux qu´elle s´y confronte davantage. Écrire dans les journaux, c´est penser dans la Cité, comme il convient, et pour elle.
    Ces 101 propos, le plus souvent inspirés par l´actualité, constituent la plus vivante des introductions à la philosophie, mais aussi davantage : un livre de sagesse et de citoyenneté.

  • L'amour et la solitude vont ensemble, toujours : ce ne sont pas deux contraires, mais comme deux reflets d'une même lumière, qui est vivre. La philosophie, sans cette lumière-là, ne vaudrait pas une heure de peine.

  • « Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement, écrit La Rochefoucauld. Cela fait au moins une différence avec le sexe : le regarder fixement, voilà ce que peu d'hommes et de femmes, de nos jours, s'interdisent ou redoutent. Pourquoi, s'agissant de sexualité, est-ce pourtant cette formule qui m'est venue, jusqu'à me fournir, ou peu s'en faut, mon titre ? Peut-être parce que l'essentiel, ici aussi, échappe au regard, ou l'aveugle, tout en continuant de le fasciner. Le sexe est un soleil ; l'amour, qui en vient, s'y réchauffe ou s'y consume. Les mortels, disaient les Anciens pour distinguer les hommes des animaux et des dieux. Nous pourrions, tout autant, nous nommer les amants : non parce que nous serions les seuls à avoir des rapports sexuels, ni à aimer, mais parce que le sexe et l'amour, pour nous, sont des problèmes, qu'il faut affronter ou surmonter, sans les confondre ni les réduire l'un à l'autre. Cela définit au moins une partie de notre humanité : l'homme est un animal érotique. » A. C.-S.

  • Ce cahier d'exercices est le complément indispensable pour apprendre à lire et à écrire en suivant la progression de la méthode gestuelle et phonétique développée dans le manuel de lecture Bien Lire et Aimer Lire et plébiscitée
    depuis 60 ans.
    Avec cette méthode originale et innovante créée par Suzanne Borel-Maisonny, chaque son est présenté de trois façons différentes : les graphies du son, la correspondance phonétique et le geste associé.
    Présentée en double page, chaque séance quotidienne d'activités comprend :
    - des exercices de déchiffrage et de lecture ;
    - des exercices de graphie et d'écriture.
    Mon cahier d'exercices pour Bien Lire et Aimer Lire permet à l'enfant de maîtriser successivement les sons simples (voyelles, consonnes continues et occlusives), puis les sons et graphies complexes (diphtongues, voyelles nasales, etc.).
    L'enfant progresse rapidement et apprend très naturellement à lire et à écrire.

  • Les besoins nutritionnels des enfants et des adolescents évoluent vite et sont corrélés à leur croissance, leur santé, leur mode de vie et leur culture. En tant que parents, nous savons que l'une des tâches les plus importantes qui nous incombe est de leur transmettre de bonnes habitudes alimentaires qu'ils conserveront tout au long de leur existence.
     
    Ce livre contient  :Des éclairages sur les notions de nutrition, les enjeux d'une alimentation équilibrée selon l'âge, ses vertus, les écueils à éviter  ;Une multitude de conseils efficaces et éprouvés qui complètent ces 10 clés pour adopter en famille des habitudes alimentaires équilibrées, saines qui répondent aux besoins de chacun.

  • Lucrèce, philosophe épicurien, est aussi un immense poète. Le paradoxe est que sa poésie semble prendre perpétuellement l´épicurisme à rebours, comme si le poète, chez lui, donnait tort au philosophe - à moins que ce ne fût l´inverse. De la philosophie d´Épicure, la plus lumineuse, la plus douce, la plus sereine, peut-être la plus heureuse de toute l´Antiquité, Lucrèce a tiré le poème le plus sombre, le plus âpre, le plus angoissé, le plus tragique. Cela nous dit quelque chose sur l´homme qu´il fut, certes, mais aussi sur l´épicurisme, sur la philosophie, et sur nous-mêmes. Si nous étions des sages, nous n´aurions pas besoin de poètes. Mais aurions-nous besoin de philosophes ? A. C-S.

  • Procédure pénale

    ,

    • Dalloz
    • 11 Septembre 2019

    La procédure est la mise en oeuvre concrète du droit pénal.
    Ce Mémento développe l'ensemble de la procédure pénale, depuis l'organisation judiciaire et les problèmes de compétence, jusqu'à l'étude des différentes phases du procès pénal, avec les enquêtes de police, l'action publique, l'instruction, le jugement et les recours. Cette nouvelle édition fait état des réformes législatives les plus récentes et de celles à venir.
    Par son succès, ce Mémento n'a cessé de prouver non seulement qu'il rend les plus grands services aux candidats à des examens et concours qui abordent pour la première fois la matière à travers sa seule lecture, mais aussi qu'il est très utile à ceux qui ont déjà des connaissances ; et il sera consulté avec profit par les professionnels du monde judiciaire, qui doivent se familiariser avec beaucoup de règles nouvelles.

  • L'idée de la considération de la politique comme d'une science positive est une idée d'origine saint-simonienne. Le Plan des travaux scientifiques nécessaires pour réorganiser la société (mai 1922) de Comte rapproche le plus la politique de la science parmi les autres traités de l'époque qui n'envisagent pas aussi directement la notion de politique scientifique. Dans la tradition du siècle des lumières, les objectifs de Comte étaient de régénérer la société et pour cela d'assainir les conceptions et les pratiques politiques.

  • De nombreux élèves de première année (et même de seconde année) recherchent des sujets de concours (ou des extraits) qui portent exclusivement sur le programme de première année pour le réviser en vue des concours.
    Cet ouvrage regroupe donc une sélection de sujets de concours récents de physique et de chimie qui ne portent que sur le programme de première année (tronc commun du premier semestre, puis options MPSI, PCSI et PTSI pour le second semestre).
    Les sujets sont choisis dans toutes les banques de sujets de concours (X-ENS, Mines-Ponts, Centrale Supelec, CTP), et sont par conséquent de difficulté variable.

  • Un autre jour, Sophie pensa qu'il fallait lui friser les cheveux ; elle lui mit donc des papillotes : elle les passa au fer chaud, pour que les cheveux fussent mieux frisés. Quand elle lui ôta ses papillotes, les cheveux restèrent dedans ; le fer était trop chaud, Sophie avait brûlé les cheveux de sa poupée, qui était chauve. Sophie pleura, mais la poupée resta chauve...

  • Bienvenue dans ma caserne.
    Romain Comte, sapeur-pompier et chef de caserne, voit chaque jour défiler des milliers de véhicules sur " la route de la mort " (la RCEA) - comme la surnomment les médias -, où la moindre erreur est fatale. Aux secours routiers s'ajoutent aussi les incendies, les accidents domestiques, les tentatives de suicide, la protection de l'environnement... Tout ce qui fait le coeur même du métier de pompier.
    Parmi ces interventions, certaines ne peuvent être oubliées, et marquent une carrière. Car derrière l'uniforme et le casque, se cachent avant tout des femmes et des hommes.
    Magré les épreuves, Romain vit une véritable vocation, fier de son métier tout autant que de son équipe de professionnels et de volontaires, qu'il dirige dans un esprit d'ouverture et d'écoute.
    Dans L'Appel des sirènes, Romain Comte témoigne, avec sensibilité et passion, de son quotidien de pompier, et incarne avec force la devise de sa profession : " Courage et dévouement ".

  • Modèles, Camille et Madeleine de Fleurville le sont assurément ! Âgées de 8 et de 7 ans, ces deux soeurs sont si bonnes, si généreuses et si aimables qu´à leur contact la petite Marguerite de Rosbourg, qui vit avec elles au château, apprend à modérer ses emportements. Même Sophie, la malheureuse orpheline battue par sa belle-mère Madame Fichini et dont les bêtises sont innombrables (et mémorables !), tentera de progresser pour plaire à ses douces amies...

  • La petite Sophie de Réan ne manque pas d'idées pour occuper ses journées : couper les poissons adorés de sa maman avec son nouveau couteau, laisser fondre sa poupée au soleil qu'elle va ensuite enterrer dignement, plonger les pieds dans de la chaux, laisser échapper un poulet qui sera dévoré par un vautour... Son cousin Paul tente de la remettre dans le droit chemin, sans beaucoup de succès. Alors pleuvent les châtiments.

empty