Saga Egmont

  • Sophie de Réan est une petite fille espiègle, vivante et curieuse de la vie. Entourée de son cousin Paul et de ses petites camarades, Camille et Madeleine de Fleurville, elle fait les quatre cents coups dans le domaine familial, enchaînant bêtise sur bêtise. Les parents devant rejoindre l'Amérique, Sophie est contrainte de quitter ses amis. Hélas, un drame va bouleverser le cours de son destin. Devenue orpheline, la petite fille est recueillie par sa belle-mère, l'horrible Madame Fichini, qui va lui rendre la vie difficile. Revenue en France, elle va pouvoir compter sur la complicité de ses camarades retrouvés et Madame de Fleurville pour retrouver le sourire.
    Cet ouvrage fait partie d'une trilogie avec « Les Petites Filles modèles » et « Les Vacances ». Le succès des « Malheurs de Sophie » continue encore, le livre a connu de nombreuses rééditions. Ce sont des histoires simples, pleines de morale et de bon sens, qui rendent ce livre indémodable. La comtesse de Ségur signe là une des oeuvres maîtresses de sa série d'ouvrages pour enfants. Les aventures de la petite Sophie témoigne d'une recherche de la vertu, que l'on a plaisir à faire découvrir aux enfants.



    La comtesse de Ségur (1799-1874) est une femme de lettres issue d'une famille noble russe. Elle passe son enfance à Moscou, mais en 1812, suite à l'invasion de la Russie par la Grande Armée, sa famille est forcée de partir pour la Pologne, l'Allemagne puis l'Italie. La comtesse est souvent prise de crises et de périodes de mutisme. Elle doit alors écrire sur sa fameuse ardoise. Elle ne touche cependant à l'écriture qu'à cinquante ans. Elle commence dès lors à noter les contes qu'elle raconte à ses petits-enfants, et les regroupe dans « Les Nouveaux Contes de fées ». Son succès la pousse à publier un ouvrage pour chacun de ses petits-enfants. Elle est aussi connue pour les fameux « Malheurs de Sophie », tirés de ses propres expériences.

  • Cadichon est un âne exceptionnel. Il a écrit ses mémoires pour raconter sa vie mouvementée. Quand sa première maîtresse, une fermière malveillante, lui fait porter trop de poids, il s'enfuit. Et maintenant, il l'a bien compris, si l'on est gentil avec lui, il le rend bien, comme avec cette petite fille malade qu'il sauve d'un incendie. Mais, si on le malmène... c'est la riposte.



    La Comtesse de Ségur (1799-1874) est une femme de lettre. Elle est issue d'une famille noble Russe. Elle passe son enfance à Moscou, mais en 1812, suite à l'invasion de la Russie par la Grande Armée, sa famille est forcée de partir pour la Pologne, l'Allemagne puis l'Italie. La comtesse est souvent prise de crises et de périodes de mutisme. Elle doit alors écrire sur sa fameuse ardoise. Elle ne touche cependant à l'écriture qu'à cinquante ans. Elle commence dès lors à noter les contes qu'elle raconte à ses petits-enfants, et les regroupe dans «Les Nouveaux Contes de fées». Son succès la pousse à publier un ouvrage pour chacun de ses petits-enfants. Elle est aussi connue pour les fameux «Malheurs de Sophie», tirés de ses propres expériences.

  • Camille et Madeleine, les deux soeurs, s'entendent à merveille, partagent les mêmes jeux, les mêmes émotions. Camille, l'aînée, est vive, espiègle, hardie ; Madeleine est plus réservée, sensible, solitaire. Promenades en calèche, sauvetage d'un rouge-gorge tombé du nid, indigestions de cassis, disputes et réconciliations, fêtes et parties de campagne... Avec leurs amies Marguerite et Sophie, les petites filles modèles vivent au jour le jour les grandes joies et les petites catastrophes de l'enfance.
    Cet ouvrage fait partie d'une trilogie avec « Les Malheurs de Sophie » et « Les Vacances ». Le succès de ce premier livre a encouragé la comtesse de Ségur à composer un ouvrage pour chacun de ses autres petits-enfants. Aujourd'hui encore, ses livres font le tour du monde.



    La comtesse de Ségur (1799-1874) est une femme de lettres issue d'une famille noble russe. Elle passe son enfance à Moscou, mais en 1812, suite à l'invasion de la Russie par la Grande Armée, sa famille est forcée de partir pour la Pologne, l'Allemagne puis l'Italie. La comtesse est souvent prise de crises et de périodes de mutisme. Elle doit alors écrire sur sa fameuse ardoise. Elle ne touche cependant à l'écriture qu'à cinquante ans. Elle commence dès lors à noter les contes qu'elle raconte à ses petits-enfants, et les regroupe dans « Les Nouveaux Contes de fées ». Son succès la pousse à publier un ouvrage pour chacun de ses petits-enfants. Elle est aussi connue pour les fameux « Malheurs de Sophie », tirés de ses propres expériences.

  • Cet ouvrage contient cinq contes de fées de la comtesse de Ségur : Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon - Le bon petit Henri - Histoire de la princesse Rosette - La petite souris grise - Ourson.
    Ces « Nouveaux Contes de fées » nous entraînent dans un univers magique peuplé de bonnes mais aussi de mauvaises fées qui peuvent prendre toutes les formes possibles et imaginables. Aussi, nos cinq héros vont-ils tous être confrontés à des sortilèges dont ils devront soit déjouer la ruse, soit se laisser entraîner dans un tourbillon qui leur apportera bonheur et fortune.



    La comtesse de Ségur (1799-1874) est une femme de lettres. Elle est issue d'une famille noble russe. Elle passe son enfance à Moscou, mais en 1812, suite à l'invasion de la Russie par la Grande Armée, sa famille est forcée de partir pour la Pologne, l'Allemagne puis l'Italie. La comtesse est souvent prise de crises et de périodes de mutisme. Elle doit alors écrire sur sa fameuse ardoise. Elle ne touche cependant à l'écriture qu'à cinquante ans. Elle commence dès lors à noter les contes qu'elle raconte à ses petits-enfants, et les regroupe dans « Les Nouveaux Contes de fées ». Son succès la pousse à publier un ouvrage pour chacun de ses petits-enfants. Elle est aussi connue pour les fameux « Malheurs de Sophie », tirés de ses propres expériences.

  • Un Bon Petit Diable Nouv.

    Dans une petite ville d'Écosse, Charles a douze ans et habite chez sa cousine, la vieille madame Mac'Miche, détestable et avare. Avec l'aide de Betty, la bonne, il résiste à la méchante femme. Il lui faudra ensuite se frotter à la rude discipline de la pension des frères Old Nick. À force de jouer des tours, Charles pourrait bien devenir un terrible garnement. À moins que l'influence de Juliette, la petite aveugle de quatorze ans, ne l'aide à devenir plus raisonnable.



    Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, est une femme de lettres française ayant écrit de la littérature d'enfance et de jeunesse, des contes merveilleux, des romans et des récits. Ses oeuvres principales sont : « Les Malheurs de Sophie », « Les Petites Filles modèles », « L'Auberge de l'Ange-Gardien », « Le Général Dourakine », « Un bon petit diable ».

empty