• Au cours de  recherches aux Archives de la police de Paris, Daniel Grojnowski a trouvé le dossier d´une femme hors du commun : Eugénie Guillou, qui, après être entrée dans les ordres, est devenue prostituée puis maquerelle. Instruite, la « dame » prend volontiers la plume : d´abord pour plaider sa cause et se raconter, ensuite pour concevoir des stratagèmes érotiques dont elle compte tirer profit, enfin au titre de femme d´« affaires » pour monter ses petites entreprises.                Née en 1861, Eugénie Guillou entre à dix-neuf ans comme novice chez les soeurs de Sion. Mais, le moment venu, soeur Marie-Zénaïde se voit interdire de prononcer ses voeux : elle quitte la congrégation, engage des poursuites et demande des dédommagements. Dès 1901, elle publie des petites annonces,  sollicitant de se faire fouetter ou de pratiquer la fessée. Pour ses mises en scène, elle revêt l´habit de religieuse.                 Celle qui multiplie les pseudonymes ne fait pas le trottoir ni ne travaille en maison close. Elle reçoit à domicile, avant de fonder sa propre maison de rendez-vous. À partir de 1903, proxénète, elle déguise des jeunes femmes en mineures pour les corriger tandis que des messieurs espionnent derrière un rideau... Durant toutes ces années, la police des moeurs la surveille et multiplie enquêtes et rapports. En 1913, on perd sa trace.

  • Quels liens unissent les personnages de ces récits? Dans l'espace d'une Amérique désuète, ils vivent des aventures ordinaires, mais cet ordinaire n'est pas sans trouble.

  • Voici le meilleur du foisonnement artistique et culturel qu'on a connu à Paris, entre deux guerres franco-allemandes, de 1870 à 1914. Cabarets et revues animent la vie intellectuelle, et dans leur sillage, des groupes tels que les Fumistes, les Zutistes, les incohérents, les Jemenfoutistes s'essayent à des formules nouvelles que popularise le Chat noir, le café montmartrois cher à Toulouse-Lautrec ou Aristide Bruant.
    C'est la naissance de l'humour moderne, dont le mouvement Dada est l'héritier direct.
    L'ouvrage est suivi d'un dictionnaire des auteurs.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Si la gastronomie est une technique de la denrée alimentaire, la poésie est une technique du mot. Tous les mots possèdent leur saveur. Au poète de les accommoder à sa façon. « Le lecteur a tous les droits, y compris celui de trouver le poème réussi. Le reste n'est qu'une affaire de cuisine et ne peut intéresser que les seuls maîtres queux. « Qu'est-ce que la poésie ? La parole est aux philologues - non aux poètes. »

empty