• P rofesseurs débutants placés, sans formation suffisante, face à une classe, candidats aux concours d'enseignants et étudiants d'ESPE désorientés dans le foisonnement de la littérature pédagogique, tous se sentent démunis et aimeraient disposer d'une synthèse claire capable de vraiment les aider. Par ailleurs, les formateurs souhaiteraient avoir en main un outil cohérent et à jour pour soutenir leur action. L'auteur expose ici dans un style simple et direct les principales méthodes et options pédagogiques, qu'il s'agisse des précurseurs ou des recherches les plus récentes en sciences de l'éducation. Les sources théoriques sont présentées avec précision et toujours mises en relation avec les situations concrètes d'apprentissage et les problématiques de l'enseignement aujourd'hui. Un système d'index et de corrélats permet de trouver facilement les thèmes et références recherchées. Pour les uns et les autres, cet ouvrage sera une aide pour prendre de la hauteur tout autant que pour gérer le travail dans la classe au quotidien. Cette quatrième édition est actualisée avec la nouvelle version du socle commun en vigueur depuis la rentrée 2016 et les nouveaux programmes.

  • P uisant parmi les auteurs les plus réputés en pédagogie, cet ouvrage propose des extraits de leurs travaux pour constituer une anthologie de textes de référence sélectionnés dans les ouvrages publiés chez ESF Editeur. Perrenoud, Meirieu, De Peretti, De Vecchi, Houssaye, Develay, Hameline et bien d'autres ont marqué l'histoire de la pédagogie ces quatre dernières décennies.
    Réunir des textes fondateurs mais aussi faire découvrir ou redécouvrir des textes moins connus, certains très récemment publiés, faire entendre d'autres auteurs, tel est le parti pris de cet ouvrage dont la nouvelle édition est une version entièrement revue, enrichie et en prise avec les problématiques actuelles.
    Ainsi, étudiants et débutants pourront entrer dans cet univers foisonnant qu'il faut absolument connaître pour réussir les examens et les concours. Cette anthologie s'adresse également aux enseignants désireux de se former
    et fournit à chacun un fl orilège de textes pour nourrir la réfl exion. Les extraits sélectionnés sont classés par mots-clés et éclairés systématiquement par les commentaires de Danielle Alexandre. Elle replace les textes fondateurs dans leur contexte historique, précise des concepts, restitue les débats ambiants et souligne la pertinence, l'importance de ces travaux
    et leur actualité.
    Le lecteur trouvera des fondamentaux : comment les élèves apprennent-ils ? Evaluer, pourquoi et comment ? Qu'est-ce que la pédagogie différenciée ? Mais aussi des problématiques actuelles : le numérique bouleverse-t-il les modes d'apprentissage ? Comment exercer une autorité réfl échie dans le contexte d'aujourd'hui ? Intérêt et limites de l'approche par compétences... Les entrées multiples de cette anthologie permettront à chacun de revenir aux sources.

  • Pour réussir les épreuves du nouveau Parcours d'accès spécifique santé (PASS) permettant d'accéder aux études de médecine, vous devez maîtriser un grand nombre de connaissances mais aussi savoir les restituer en temps limité le jour de l'examen.
    Toutes les UE en un seul ouvrage3000 QCM et exercices sur l'ensemble du tronc commun : UE1, UE2, UE3, UE4, UE5, UE6 et UE7.Entraînez-vous en situation réelleToutes les questions sont classées par thèmes du  programme.Des examens blancs pour chaque UE complètent votre préparation.Tous les corrigés détaillésPour travailler en parfaite autonomie

  • Cet ouvrage est un manuel d'introduction à la sociologie politique, qui entend être lisible aussi bien par un public déjà sensibilisé aux sciences sociales, que par de complets débutants.
    Le parti pris est d'adopter une forme souple, concise et simple, se rapprochant d'un véritable cours, qui expose et enchaîne de façon logique les notions fondamentales de la sociologie politique en les assortissant d'exemples variés et en les liant aux références essentielles de la discipline.
    L'ouvrage examine successivement les cadres de l'activité politique (qu'est-ce que le pouvoir politique ? qu'est-ce que l'État ? quels sont les grands types de régimes politiques ?), avant de se tourner vers les principaux acteurs de la vie politique démocratique (les citoyens, les partis politiques, les « professionnels » de la politique, l'opinion publique), puis examine les grands types de pratiques politiques en démocratie (le vote, les mouvements sociaux, l'action publique).
    Il propose au final un tableau général d'une discipline scientifique devenue de plus en plus centrale dans l'analyse et la compréhension des phénomènes politiques.

  • Alors que les technologies de communication numérique sont souvent présentées par les institutions et les médias comme la solution universelle aux problèmes éducatifs et aux inégalités sociales, transformant les jeunes en "fers de lance" de la société numérique, cet ouvrage collectif sous la direction d'Alexandre Eyries et de Daniel Moatti analyse les dangers d'une cyberaddiction d'autant plus pernicieuses qu'elle reste gravement sous-évaluée. Issues d'une série de colloques organisés à l'Université de Nice, les différentes contributions de ce livre exposent des approches théoriques tout en apportant des réponses concrètes institutionnelles et psychologiques à une réalité déniée.

  • This volume gathers contributions from participants of the Introductory School and the IHP thematic quarter on Numerical Methods for PDE, held in 2016 in Cargese (Corsica) and Paris, providing an opportunity to disseminate the latest results and envisage fresh challenges in traditional and new application fields. Numerical analysis applied to the approximate solution of PDEs is a key discipline in applied mathematics, and over the last few years, several new paradigms have appeared, leading to entire new families of discretization methods and solution algorithms. This book is intended for researchers in the field.

  • À l'origine, le thème de ce numéro désirait attenter à la rectitude politique ambiante qui interdit de dire que le roi est nu : le cynisme se porte mal et le ridicule triomphe! Bien vite, cependant, cette idée de départ est apparu trop restrictive, tant l'univers du ridicule se déployait, immense et multiforme, au fur et à mesure que s'élaborait le numéro. Il n'y a pas de frontière, de limite, de forme parfaite, d'entéléchie du ridicule qui ne pourrait être dépassée, comme le démontrent la variété, l'abondance et la qualité des textes réunis dans ce numéro. Mais ceux-ci ont en commun de tous conduire au même constat : bien que l'on souhaite généralement l'éviter, personne n'échappe au ridicule. Sous la direction de François Lepage.

  • Beginning just before WW1 and continuing into the postwar period, the Canadian Manufacturers' Association mounted a campaign to sell Canadian consumers on the virtues of buying "Made in Canada" goods. Not simply an appeal to patriotism, this campaign had to convince Canadian consumers of the satisfactory quality of such goods - which manufacturers had to deliver the substance of - in an increasingly sophisticated retail and marketing environment. Such an encouragement of the demand side of the producer/consumer equation is an important example of the proactive stance taken by Canadian manufacturers in the early twentieth century to improve their own viability and success. This paper examines the "Made in Canada" campaign as part of a range of business strategies that also included support for scientific industrial research, technical standardization, and vocational education, alongside more traditional anti-competitive policies. The scope of these strategies suggests that the impact of the Second Industrial Revolution was being fully felt in Canada and business leaders recognized the implications of a new political economy in which an unimaginative defence of the protective tariff was no longer adequate.

    Juste avant la Première Guerre mondiale et jusqu'à l'après-guerre, l'Association des manufacturiers canadiens a mené une campagne pour faire valoir aux consommateurs canadiens les avantages d'acheter des produits « fabriqués au Canada ». Au-delà d'un simple cri de ralliement patriotique, cette campagne devait aussi persuader les consommateurs canadiens de la qualité satisfaisante de ces biens dans un univers du détail et de la commercialisation toujours plus complexe, et les manufacturiers devaient être au rendez-vous. Ces efforts de persuasion ciblés du côté de la demande dans l'équation producteur-consommateur constituent un important exemple des mesures actives prises par les manufacturiers canadiens au début du XXe siècle pour améliorer leur viabilité et leur réussite. Le présent article replace la campagne vantant les produits « fabriqués au Canada » dans l'optique d'une série de stratégies d'affaires, qui comprennent aussi le soutien à la recherche scientifique et industrielle, la normalisation technique et la formation professionnelle, ainsi que des politiques anticoncurrentielles plus traditionnelles. La portée de ces stratégies suggère que l'incidence de la seconde révolution industrielle se faisait pleinement sentir au Canada et que les chefs d'entreprise ont eu conscience des répercussions d'une nouvelle économie politique dans laquelle la défense statique des tarifs protectionnistes ne suffisait plus.

  • Mis à part le hockey, rares sont les livres publiés ayant pour sujet l'histoire du sport au Québec. Il sera donc fascinant de découvrir réunis dans ce numéro de printemps de ­Cap-aux-Diamants­ les « aspects inédits » de ce phénomène social et culturel incontournable. Parmi ces histoires d'exception : le patron québécois de Babe Ruth, les coureurs québécois au marathon de Boston et le rendez-vous manqué avec la gloire d'Omer Perreault, nageur de Montréal ayant presque complété la traversée de la Manche en 1923. Hors dossier, le destin tragique du couple Seybold d'Ottawa sur l'­Empress of Ireland­ et la naissance du mouvement des Plasticiens en peinture dans les années cinquante au Québec.

empty