• DANTE (1265-1321) a mené une carrière politique qui l´a mené des plus hautes responsabilités dans sa ville de Florence à la condamnation au bûcher, évitée de justesse par un exil prolongé. C´est durant cet exil qu´il composa la plus grande partie de sa Divine Comédie, sans jamais pouvoir revenir dans sa ville natale.

    « ENFER », première des trois parties de cette oeuvre grandiose, est certainement la plus connue, et la plus souvent citée : les scènes d´horreur et les dénonciations véhémentes y côtoient la douceur poétique la plus délicate...



    Mais qui l´a vraiment lue, dans le public français ?

    Les traductions françaises en prose ne peuvent rendre compte de la force haletante du verbe de Dante. Il en existe quelques-unes en vers, en édition papier, mais aucune en version numérique.



    J´ai choisi de donner ici une édition numérique bilingue, mais en alternant les tercets en italien et en français : ainsi le lecteur pourra-t-il toujours avoir sous les yeux, même sur un très petit écran, les deux textes. Les notes, souvent indispensables à la compréhension, ainsi que quelques documents concernant des thèmes importants de l´oeuvre, sont accessibles en hypertexte.



    GdP

empty