• Et si Napoléon ne devait pas seulement sa gloire à ses conquêtes, mais à son extraordinaire bravoure face aux dangers ? David Chanteranne nous raconte ces douze moments méconnus, où le plus célèbre des empereurs s'est imposé en héros immortel face à ses contemporains en échappant de peu à la mort : une épidémie de peste qui décime son armée en Égypte en 1799 ; un attentat à la bombe dans les rues de Paris, la veille de Noël, en 1800 ; une balle perdue qui l'atteint lors de la bataille de Ratis-bonne en 1809 ; un homme qui voulait le poignarder à Vienne la même année ; un suicide manqué au château de Fontainebleau en 1814 ; ou encore son miraculeux sauvetage par les soldats de sa garde à la bataille de Waterloo en 1815. À la faveur de ces spectaculaires mises en abîme, ce livre revisite, autour de Sainte-Hélène et sous une forme totalement inédite, l'existence d'un des plus grands héros du XIXe siècle et de la France.  

  • De l'Antiquité à la Guerre froide, en passant par le Moyen Âge, la Renaissance, le Grand Siècle, les deux Empire, la Première et la Seconde Guerres mondiales, les grandes personnalités de l'histoire ont présidé aux destins des peuples. Ils se sont donné rendez-vous, et de leurs rencontres a dépendu le cours de l'histoire. Voici réunis le récit intime et détaillé des dix entrevues qui ont changé le cours de notre monde : César et Cléopâtre ; Jeanne d'Arc et Charles VII ; François Ier et Henri VIII ; Louis XIII et le cardinal de Richelieu ; Louis XV et Pierre Le Grand ; Napoléon Ier et Alexandre ; Napoléon III et Bismarck ; Raymond Poincaré et Nicolas II ; De Gaulle et Churchill ; Kennedy et Khrouchtchev. Dix des plus grands spécialistes français, qui collaborent aux médias les plus prestigieux, nous racontent ces femmes et ces hommes qui, le temps d'une réunion ou d'un repas, ont décidé de l'avenir de l'humanité. Ce sont ces moments qu'ils relatent à la manière de nos meilleurs historiens. Une fresque inédite, épique et flamboyante.

  • La cérémonie du sacre de Napoléon offerte au public parisien (et immortalisée par le peintre David) cherche à concilier trois discours politiques apparemment contradictoires : prolonger le pouvoir de Charlemagne, adapter l'héritage des rois de France et renouveler le régime républicain... Lorsqu'il décide de se faire sacrer par le pape Pie VII, Napoléon s'inscrit dans une tradition pluriséculaire de légitimation du pouvoir temporel par l'autorité spirituelle. En se couronnant lui-même à Notre-Dame le 11 frimaire an XIII (selon le calendrier révolutionnaire), il annonce de facto l'avènement d'une dynastie, avec ses normes, ses structures et ses exigences. Confrontant les très nombreuses sources manuscrites et imprimées (brochures officielles, « ouvrages de circonstance », lettres et journaux), comparant l'iconographie et l'ensemble des documents de l'époque, présentant dans le détail la succession des étapes de mise en place du cérémonial, cet ouvrage offre une nouvelle analyse de l'événement fondateur du régime napoléonien. Il est agrémenté des nombreux témoignages, parfois inédits, auxquels ont donné lieu les avatars de la célèbre journée du 2 décembre 1804.

  • Napoléon naquit dans une île, vécut deux exils dans une île, et mourut dans une île. Et si l'Empereur avait surtout été un insulaire ? Et si, cherchant à fuir cette prédisposition en consacrant sa vie à la conquête d'un continent, il avait immanquablement été ramené dans une île pour y jouer son destin ? Telle est la conviction de David Chanteranne qui prend pour point de départ le 8 juillet 1815, date où Napoléon se réfugie sur l'île d'Aix après la bataille de Waterloo. À partir de là, il nous raconte les neuf îles décisives de la vie de l'Empereur : la Corse où il a grandi ; la Sardaigne où il connaît son baptême du feu ; Malte où il transite pour atteindre l'Égypte ; l'île de la Cité où il se fait couronner ; le radeau de Tilsit où il signe la première paix avec la Russie ; l'île Lobau où se dénoue la bataille de Wagram ; l'île d'Elbe où il vit en exil ; l'île d'Aix ; et bien sûr, Sainte-Hélène. Un portrait inattendu, intense et flamboyant de la figure dominante du XIXe siècle.

  • À Sainte-Hélène, entouré de quelques fidèles officiers et domestiques, Napoléon va vivre de 1815 à 1821 dans des conditions extrêmes. Sur cette île balayée par les alizés, installé dans un bâtiment humide, l'Empereur s'épanche auprès de ses intimes. Avec eux, il va gagner sa dernière bataille: celle de la légende. Dictant ses souvenirs, avouant ses fautes, tout en cherchant à montrer l'acharnement de ses adversaires contre la France, il élabore ce qui doit servir à ses successeurs : un manuel politique doublé d'une importante série de commentaires ou conseils.Ses confidences de captif à Las Cases, Bertrand, Marchand, Montholon, Ali, O'Meara, Gourgaud, Antommarchi ou d'autres témoins constituent un formidable testament à destination des générations suivantes. Ces textes, rassemblés, croisés, sélectionnés et commentés avec soin, sont réunis pour la première fois en un même volume et dessinent un portrait original en creux de Napoléon. Deux siècles jour pour jour après sa mort, la voix de l'Empereur résonne encore et semble plus contemporaine que jamais.
    Historien, David Chanteranne est rédacteur en chef du magazine Napoléon Ier - Revue du Souvenir Napoléonien. Il a publié, seul ou en collaboration, une quarantaine d'ouvrages spécialisés sur Napoléon. Il est également conservateur du musée Napoléon de Brienne-le-Château.Écrivain et journaliste, Jean-François Coulomb des Arts a réalisé cinq documentaires de référence, tournés sur les lieux de l'épopée napoléonienne ; il est aussi l'auteur d'une dizaine d'autres films-documentaires sur le Premier Empire.Les deux auteurs se sont rendus à Sainte-Hélène.

  • Les échanges de Napoléon Ier et de Joséphine de Beauharnais font partie des plus belles pages de la littérature amoureuse. " Reçois un millier de baisers ; mais ne m'en donne pas, car il brûle mon sang. "
    Dès les premières lettres échangées par Bonaparte et Joséphine en 1795 se devine la passion dévorante du jeune officier pour la veuve Beauharnais, égérie du Directoire.
    Les premiers temps de leur union sont heureux, et les missives de la campagne d'Italie comptent parmi les plus enflammées jamais adressées. Mais l'ambition et les liaisons successsives auront raison de cette union devenue consulaire puis impériale, avant le second mariage de Napoléon avec Marie-Louise.
    À travers ces lettres, le lecteur découvre certaines des plus belles pages de la littérature amoureuse depuis plus de deux siècles.

empty