• Violence, drogue, alcoolisme, prostitution : quatre mots qui dans la langue malgache commencent par « mi » et valent aux déshérités de Tananarive le nom de « 4 Mi ». Depuis des années, Pedro Opeka, prêtre lazariste, a engagé avec ce peuple de la rue et des décharges publiques une guerre acharnée contre la misère et l'avilissement. Accueillir ces hommes et ces femmes qui ont tout perdu, dialoguer sans cesse dans la tendresse et la fermeté, leur redonner dignité et travail, construire avec eux de vraies maisons sur les collines - les « collines du courage » - et surtout scolariser des milliers d'enfants et leur rendre le sourire, telle est l'immense tâche dans laquelle le Père Pedro s'est plongé corps et âme. Chaque jour, avec l'aide de plusieurs associations humanitaires, il réalise l'impossible, en digne disciple de saint Vincent de Paul. D'origine slovène, après une enfance en Argentine marquée par la passion du football et des études de théologie en France, le Père Pedro n'a rien perdu de la liberté d'esprit qui anima sa jeunesse de globe-trotter, et reste au fond un aventurier : aventurier de la justice et de la défense des pauvres.

empty