• En 1936, alors que la menace gronde en Europe, un charmant hôtel de Méditerranée abrite les passions et les tourments de ses occupants. Un roman où se mêlent saveurs provençales, amours et suspense. La chronique intimiste et bouleversante de ceux qui se sont rebellés contre l'inacceptable.
    A Sanary-sur-Mer, la Rose des Vents est l'un des plus charmants hôtels du rivage méditerranéen. En 1936, s'annonce un nouvel été avec ses arrivées de vacanciers.... Mais la situation a changé ! Parmi les voisins de l'établissement se sont installés des exilés allemands. Artistes pour la plupart, ils ont fui leur pays afin de dénoncer la terreur nazie qui s'y propage. La vigilante maîtresse des lieux, Solange, parviendra-t-elle à protéger cet endroit si chaleureux, si convoité ? Entourée de Philippe, séduisant pilote d'hydravion, de sa filleule Marianne et du Munichois Ernst, elle devra lutter contre les complots larvés et le danger.
    Dans ce roman où se mêlent saveurs provençales, amour et suspense, défile la chronique généreuse et bouleversante de celles et ceux qui, en se révoltant contre l'inacceptable, ont donné une nouvelle dimension à leur existence.


  • 1925. Dinard, sa vie balnéaire, ses casinos, sa végétation luxuriante et ses régates... Un cadre enchanteur et cosmopolite qu'affectionne Alice, qui, en quête de beauté et de modernité, décide de créer sa marque de papiers peints.
    1925. Dinard, sa vie balnéaire, ses casinos, sa végétation luxuriante et ses régates... Un cadre enchanteur et cosmopolite qu'affectionne Alice, qui, en quête de beauté et de modernité, décide de créer sa marque de papiers peints. Au coeur des Années folles, ne doit-elle pas croire en sa bonne étoile ? Stimulée par diverses rencontres artistiques, de durables amitiés et de tumultueuses amours, elle forgera son destin dans un monde où se profileront bientôt des menaces. Dominant la mer, la villa Margarita sera son plus sûr refuge en cas de fortes tempêtes.
    A travers les engagements et les choix d'Alice se révèlent le charme, la notoriété et les fastes de Dinard, perle de la côte d'Emeraude...

  • Né poète, Jean Cocteau ne s'est interdit aucune discipline : ni la littérature, ni le dessin, ni le théâtre, encore moins le cinématographe. Face à un mal de vivre chronique, la création sera sa sauvegarde. Il n'a pas dix ans lorsque son père se suicide. Au sein d'une famille meurtrie où l'on favorise les non-dits, il lui faut trouver des moyens d'expression et d'évasion. Ce seront le rêve, la lecture, les spectacles et l'écriture. Alors que le XXe siècle débute, Jean Cocteau contracte le mal rouge et or : celui de la scène, des passions et des prises de risques. Cette contamination fera de lui l'un des artistes majeurs de son époque. Lorsqu'il est mort, j'avais quatorze ans et ne connaissais aucune de ses publications. Sensible à son originalité et à son élégance, je l'observais en silence pendant qu'il parlait avec son frère Paul, mon grand-père maternel. À quoi aurait ressemblé notre relation si j'avais eu le temps de devenir adulte avant qu'il ne nous quitte ? Le destin a décidé qu'elle s'instaurerait à travers les miroirs, entre les mondes visible et invisible, me dévoilant un être grave qui, par politesse, affichait une apparente légèreté, bien loin du «mondain» décrit par les magazines. Dominique Marny écrit et publie régulièrement des romans, des biographies et des livres d'art. Collaboratrice à la revue littéraire Plume, elle est vice-présidente du Comité Jean Cocteau et veille sur l'oeuvre de son grand-oncle auquel elle a déjà consacré trois ouvrages.

  • A la faveur d'un jeu, Octave et Capucine échangent les clés de leurs appartements respectifs. Le temps d'une nuit, ils vivent une expérience unique : une exploration intime de l'autre. Dans le Paris d'aujourd'hui, portraits sensibles de personnages en quête de sens, de partage et d'amour. Capucine est la créatrice d'une marque de papeterie en plein essor, Sentimental Corner. Octave est conseiller en gastronomie française à travers le monde. Lors d'une joyeuse soirée chez des amis communs, tous les deux sont les grands perdants d'un jeu de société. Pour honorer le gage fixé par leurs hôtes, ils sont obligés de troquer les clés de leurs appartements parisiens. Alors qu'ils se connaissent à peine, ils vont dormir l'un chez l'autre. Que naîtra-t-il de cet échange imposé ? Dans leur entourage, Bertrand collectionne les éditions rares. Stéphanie élève seule son jeune fils. Sébastien se débat dans ses problèmes conjugaux. En pleine crise d'adolescence, Lucas ne se passionne que pour le cosmos et l'astrophysique. Des personnages attachants pour un roman intimiste et sensible, aux résonances très actuelles.

  • Dans un Paris poétique et secret, des hommes et des femmes jouent la carte du coeur et de la solidarité pour fuir la solitude des grandes villes.0500 0300Ilot préservé dans la capitale, le passage du Coeur navré, près de la Bastille à Paris, abrite les vies et les âmes d´un monde attachant dont Dominique Marny nous ouvre les portes.
    L´allée accueille des artistes, des artisans et d´autres gens, toutes générations et nationalités confondues. S´y côtoient Pablo, Chilien émigré, peintre à ses heures perdues et gardien des lieux ; Rosalie, propriétaire de maisons ; Violette, nouvelle locataire ; leurs voisins, Matthieu, saxophoniste de jazz ; Ousmane, étudiant sénégalais en médecine ; Guillaume, auteur de romans policiers ; Jacques, tapissier ; Karine qui vient d´ouvrir une boutique où elle vend des thés et des cafés et René, boxeur devenu entraîneur. A l´abri du chaos du monde et des bruits de la ville, cette communauté égaie son quotidien en partageant des tranches de vie, dîners, discussions, expériences, amitié, amours. Elle s´ouvre au fil des pages afin de mettre fin à la solitude et à l´anonymat si propres aux grandes villes.

  • De nos jours, dans un château au coeur de la forêt, un homme défiguré et une jeune femme nouent une relation étrange, faite d'amour, de crainte et de mystère.

    " Son hôte allait-il se faire attendre encore longtemps ? Elle s'approcha de la licorne, flatta son encolure. Sur une console, des jacinthes bleues exhalaient un parfum entêtant. Elle se pencha pour le respirer. En se relevant, elle croisa son propre regard dans un miroir. Ses yeux battus, ses traits tirés révélaient sa nuit d'étreintes et de caresses avec Thomas. Elle allait se retourner quand un visage se dessina à côté du sien. Un visage dont la découverte la fit hurler.
    -; Est-ce si difficile à supporter ? lui demanda celui qui l'avait rejointe. " Quel lourd secret se cache dans les entrailles du Château de La Licorne ? Depuis qu'Isabelle Beaumont, surnommée Belle, s'y rend chaque samedi afin d'honorer une promesse, elle est de plus en plus intriguée par son propriétaire, l'énigmatique Jean, un homme défiguré caché derrière un masque de plexiglas. Quelle est l'histoire de ce visage meurtri ? Pourquoi cet homme n'apparaît-il qu'aux premières heures de la soirée ? Que dissimulent les caves du château ? Les semaines passant, l'horreur qu'elle a d'abord ressentie laisse place à une fascination de plus en plus vive. Belle se rend compte qu'elle attend avec toujours plus d'impatience leurs rendez-vous hebdomadaires. Mais le charme est rompu après qu'elle a innocemment blessé la confiance de son hôte. Pour renouer le lien avec cet homme qui lui fait peur mais qu'elle ne peut s'empêcher d'aimer, Belle doit vaincre bien des obstacles.


  • Au coeur de la Touraine connue pour ses châteaux, ses jardins et ses vignobles, deux êtres - lui reporter, elle danseuse - oublient momentanément le chaos du monde pour tisser un suspense sentimental captivant.

    Victime d'un accident, Ariane est obligée d'interrompre sa carrière de danseuse. Elle devient chorégraphe et monte sa compagnie de danse dans le Val de Loire. En achetant la Giroué, une attrayante maison au bord de l'eau, son chemin croise celui de Julien, grand reporter. Pour des raisons mystérieuses, lui aussi convoite cette demeure. Entre ces deux êtres que rien ne prédispose à se rencontrer, débute un jeu de chat et de souris. La rencontre d'Ariane avec Olivier, pépiniériste pour plusieurs parcs à la française des environs, risque-t-elle de bouleverser leur relation ?
    Attirance, passion, séparation, Et tout me parle de vous est un rendez-vous avec le destin pour ceux qui croient en leur bonne étoile.

  • Sur fond de Troisième République et des combats que, pour arriver à s'imposer, mènent les nouveaux peintres impressionnistes, Dominique Marny retrouve avec bonheur un climat qui lui est cher. Cafés et bals musette, parties de campagne ou de canoë sur la Seine, pique-niques sur les plages normandes, l'époque est à un art de vivre pour lequel on se prend de nostalgie. Aux personnages réels que nous croisons au fil des pages et que nous croyons connaître, Monet, Manet, Degas, Renoir, se mêlent ces beaux personnages de fiction que sont Hortense, Jeanne ou Gabrielle, des femmes fortes, éprises du goût de l'indépendance et de la liberté, ces hommes ambitieux pour eux-mêmes ou simplement curieux du monde que sont Etienne et Lucien. D'où "ces plaisirs" toujours espérés, souvent contrariés par les sentiments et les passions. D'où "ces jours" ordinaires, éblouissants ou douloureux, qui sont le lot des hommes. Couleurs, sensualité, art du suspense, on retrouve ici le beau talent romanesque de Dominique Marny.

  • Les mille et une femmes. Retour aux Mille et une nuits et à Schéhérazade qui, pour sauver sa tête, enchantait le roi Shahriyar de ses contes. Se faisant historienne et prophétesse, utilisant les voix du passé et du futur, traversant les pays d'est en ouest, racontant des destins de femmes qu'a gardées la mémoire, elle nous livre ici une nouvelle histoire de la séduction. Ainsi de la vie de Taka-O, vendue petite fille comme prostituée, mais qui, après avoir séduit de nombreux et célèbres amants par ses dons de poétesse et de musicienne, rachète son contrat et épouse l'homme qui sut l'attendre avec amour ; celle de Darima, devenue à l'âge de douze ans danseuse sacrée, mais dont la beauté et le talent font rapidement d'elle la plus célèbre courtisane du royaume avant qu'elle se convertisse au bouddhisme ; ainsi des épopées de Theophano, Véronica Franco ou Lola Montès... Histoires merveilleuses qui nous rappellent inlassablement que les femmes furent, souvent, les plus grands médiateurs de la vie artistique de leur époque.

  • Sur fond de Troisième République et des combats que, pour arriver à s'imposer, mènent les nouveaux peintres impressionnistes, Dominique Marny retrouve avec bonheur un climat qui lui est cher. Cafés et bals musette, parties de campagne ou de canoë sur la Seine, pique-niques sur les plages normandes, l'époque est à un art de vivre pour lequel on se prend de nostalgie. Aux personnages réels que nous croisons au fil des pages et que nous croyons connaître, Monet, Manet, Degas, Renoir, se mêlent ces beaux personnages de fiction que sont Hortense, Jeanne ou Gabrielle, des femmes fortes, éprises du goût de l'indépendance et de la liberté, ces hommes ambitieux pour eux-mêmes ou simplement curieux du monde que sont Etienne et Lucien. D'où "ces plaisirs" toujours espérés, souvent contrariés par les sentiments et les passions. D'où "ces jours" ordinaires, éblouissants ou douloureux, qui sont le lot des hommes. Couleurs, sensualité, art du suspense, on retrouve ici le beau talent romanesque de Dominique Marny.

  • Les mille et une femmes. Retour aux Mille et une nuits et à Schéhérazade qui, pour sauver sa tête, enchantait le roi Shahriyar de ses contes. Se faisant historienne et prophétesse, utilisant les voix du passé et du futur, traversant les pays d'est en ouest, racontant des destins de femmes qu'a gardées la mémoire, elle nous livre ici une nouvelle histoire de la séduction. Ainsi de la vie de Taka-O, vendue petite fille comme prostituée, mais qui, après avoir séduit de nombreux et célèbres amants par ses dons de poétesse et de musicienne, rachète son contrat et épouse l'homme qui sut l'attendre avec amour ; celle de Darima, devenue à l'âge de douze ans danseuse sacrée, mais dont la beauté et le talent font rapidement d'elle la plus célèbre courtisane du royaume avant qu'elle se convertisse au bouddhisme ; ainsi des épopées de Theophano, Véronica Franco ou Lola Montès... Histoires merveilleuses qui nous rappellent inlassablement que les femmes furent, souvent, les plus grands médiateurs de la vie artistique de leur époque.

  • En 1940, Alexis promet à Anne qu´il veillera toujours sur elle. Il a dix ans, elle neuf. L´exode d´abord, la vie ensuite les sépareront pendant de longues années jusqu´à ce que le hasard, le simple hasard, les réunisse à nouveau. Ils arriveront ensemble, même si c´est par deux chemins distincts, aux portes de la mort...
    Pendant les prémices de la guerre 1939-1945, à Paris, deux jeunes enfants sont liés par une amitié grandissante. Lorsqu´ils sont séparés par l´exode, Alexis jure de toujours protéger Anne. Au cours des quarante-cinq années qui vont suivre, Alexis et Anne accomplissent leur « parcours officiel » : un mariage plus ou moins heureux, des enfants, un travail épanouissant, dans le professorat et l´écriture pour lui, dans les galeries et les expositions de peinture pour elle. Puis le hasard, ou le destin, scelle leurs retrouvailles un jour à Bruxelles. Bruxelles et San Francisco seront parmi les villes étapes d´une liaison secrète, sublime et vibrante de deux êtres ayant partagé une enfance, la passion des arts, et l´amour véritable.

  • Dans Le Caire cosmopolite des années 1930, les histoires entrecroisées de Clarissa et de Louise, qui, au gré de leurs rencontres et de leurs aventures, vont découvrir toute la splendeur de l´Egypte d´alors.

    « Le grondement de la cité, ses couleurs s´imposant sur le fond ocre des murs, ses odeurs fétides mêlées à celles qu´exhalaient les fleurs enchantaient Louise et enflammaient son désir de créer. » En 1937, Le Caire attire une société cosmopolite... A mesure qu´elle découvre cette ville au passé mystérieux, Clarissa, jeune Anglaise déracinée, trouve toutes les raisons de s´y attarder. Ses rencontres avec Sélim, un Egyptien cherchant à faire entrer son pays dans la modernité, puis avec Emmanuel, qui possède des plantations de canne à sucre dans le Delta, vont changer son destin. A ses côtés, Louise, venue de Paris, pénètre dans le monde fascinant et mystérieux de l´égyptologie grâce à Jérôme, qui participe aux fouilles de sites archéologiques en haute Egypte. Des palais bruissants de secrets aux croisières sur le Nil, de la fraîcheur des mosquées aux fêtes rituelles, des chansons d´Oum Kalsoum aux pique-niques sur les plages d´Alexandrie, des bals au silence des temples et du désert, c´est toute la splendeur de l´Egypte du roi Farouk qui apparaît dans cette chronique chatoyante où s´inscrivent l´amour et les rivalités, l´aventure et les passions.

  • « Ils contournèrent l´obélisque avant de faire demi-tour. Le soleil rougeoyait derrière l´Arc de Triomphe. Les enfants avaient abandonné depuis longtemps leur passe-temps préféré : la voiture aux chèvres. Des forains, des marchands ambulants avaient investi leur territoire de jeux. La « tête de Turc » interpellait des badauds, les exhortant à venir se mesurer à sa force, pendant que des cracheurs de feu et des acrobates exécutaient leurs numéros devant la foule dense des soirs de chaleur.
    Alix, qui depuis des années avait eu le couvent pour seul horizon, laissait éclater son enthousiasme. Fini le cocon protecteur ! Il était temps de se frotter à la réalité, de s´imprégner des idées de cette société qu´elle allait côtoyer...» 1851. Paris est à nouveau la capitale des plaisirs et des fastes. Dans son modeste atelier, Jérôme, fougueux disciple de Delacroix, guette la gloire en peignant des portraits de femmes, tandis qu´au coeur des beaux quartiers, Clara, qui s´ennuie auprès d´un époux détestable, et Alix, sa nièce, guettent l´amour vrai...

    De l´autre côté de la Manche, un armateur anglais, lord Lewis Robinson, ne supporte plus d´être le centre d´intérêt et de convoitise des Londoniennes.

    Entraînés dans les tourbillons et les caprices d´une époque frénétique où les fêtes étaient reines, les destins de ces quatre personnages vont se croiser, à Londres, lors de l´Exposition universelle, sous la voûte de verre et d´acier d´un monument à l´architecture audacieuse qui marquait l´aube des temps modernes : Crystal Palace.

  • Au début duXXesiècle, l´histoire d´une jeune femme qui, seule, tente de sauver le domaine familial de la rapacité de son beau-père. Un roman passionnant qui restitue magistralement le charme profond de la Provence.
    «- Les amandiers, s´écria Jeanne en ouvrant les volets de sa chambre. Les amandiers !
    Ils avaient éclos pendant la nuit et, caressés par le soleil de mars, offraient leur délicate et subtile floraison. La jeune fille demeura un long moment à les contempler. Qu´existait-il de plus beau que cette légèreté, cette fragilité ? Elle frissonna. Sa Provence s´offrait dans toute sa douceur et ce cadeau se révélait d´autant plus précieux qu´il serait éphémère. » A la mort de son père, en 1917, Jeanne, dix-huit ans, doit veiller sur la destinée des Restanques, la bastide familiale, située sur les hauteurs de Cotignac, au coeur de la Provence.

    Réputé pour la qualité de ses oliviers et de ses amandiers, le domaine connaît cependant de graves problèmes financiers. Pour le sauver, Jeanne décide de fabriquer son propre nougat. A la fin de chaque été, elle prépare, dans la plus pure tradition, les nougats blanc et noir qu´elle proposera aux confiseurs de la région.

    Rien ne la décourage : ni le départ de son frère Laurent pour un tour du monde, ni le combat sans merci que lui livre un beau-père qui cherche à s´approprier les Restanques, encore moins sa passion contrariée pour Régis, un jeune négociant marseillais. Sa rencontre avec Jérôme, brillant botaniste, changera-t-elle le cours des événements et rendra-t-elle aux Restanques les échos du bonheur d´antan ?

  • Du Second Empire aux débuts de la IIIe République, une génération de peintres bouscule les traditions et le conformisme. Leur nom : Manet, Renoir, Monet, Degas...
    Deux jeunes femmes, Hortense, écrivain, et Gabrielle, peintre, vont inspirer et partager le combat de ces « fous de lumière ». Des ateliers parisiens aux bals musette de la Grenouillère, des coulisses de l'Opéra aux étés de Bougival, les amours naissent et les passions s'enchevêtrent. Bientôt, les tumultes de l'Histoire bouleverseront ces destins.
    Entrecroisant fiction et réalité, Les Fous de lumière ressuscite avec sensualité et vérité l'une des plus fabuleuses aventures picturales. Une chronique de l'impressionnisme qui est aussi le portrait de deux femmes éprises d'indépendance et de liberté, sur fond de Commune de Paris et de débuts de la République.
    Hortense , premier volume des Fous de lumière , couvre les années 1863 à 1874. Il peut être lu indépendamment du second tome, Gabrielle , qui mène le lecteur jusqu'à l'aube du nouveau siècle. Hortense et Gabrielle constituent une édition révisée des Fous de Lumière (Stock, 1991) et de Les Désirs et les Jours (Lattès, 1993).

  • 1920. La guerre est terminée et la liberté prend une allure de fête à laquelle Judith Fontange a décidé de participer. Après avoir quitté la Touraine de son enfance, elle se rend à Paris où abondent tous les plaisirs. Emportée dans le tourbillon des Années folles, la jeune femme affiche son originalité en réalisant des bijoux pour un prestigieux joaillier. Parviendra-t-elle à s'imposer dans le monde mystérieux et magique des pierres précieuses ? Inscrira-t-elle son nom au sein d'une profession jusque-là réservée aux hommes ?De la place Vendôme à Anvers, capitale du diamant, jusqu'à l'Exposition des Arts décoratifs, Judith poursuivra son initiation.Cet ouvrage est la réédition, entièrement revue par l'auteur, d'un roman publié en 1988 sous le titreLes Orages désirés.
    />

  • En 1920, alors que Paris renoue avec le faste, une jeune provinciale décide de devenir la plus célèbre joaillière de son temps.

  • A la frontière de Paris et de Saint-Ouen, s'étend depuis 1885 le marché aux Puces où antiquaires, brocanteurs et chiffonniers (les " pêcheurs de lune ") écoulent une marchandise disparate. Sur d'anciens terrains vagues, se côtoient les marchés Biron, Paul Bert, Serpette, Vernaison et Jules Vallès. Les Puces sont à la fois un huis-clos et un théâtre où, vendredi, samedi, dimanche, les rideaux de fer se lèvent sur une nouvelle comédie de moeurs. Epoques et civilisations se côtoient au travers des allées pour le bonheur des habitués, chineurs, décorateurs, touristes et revendeurs qui font de fréquentes haltes à la brasserie Paul Bert ou à La Chope des Puces afin d'écouter du jazz manouche.
    C'est là que, chaque fin de semaine, se retrouve une bande à géométrie variable mais fortement aimantée par l'atmosphère particulière des lieux. Au premier rang, Maud, la trentaine, traductrice et brocanteuse, mais surtout jeune femme obsédée par ses origines, car elle est une enfant abandonnée même si elle a été élevée par des parents adoptifs aimants. Il y aussi Benoît, dont l'histoire d'amour avec Maud s'achève ; Clarisse, dont le grand-père était chiffonnier, et son jeune protégé Sylvain ; Gilles et Cécile, spécialistes de l'art forain ; Sandrine, jeune Normande désoeuvrée bientôt maman, et quelques autres...

  • Darjeeling

    Dominique Marny

    Aux confins des Indes, du Népal et du Tibet, dominée par les neiges éternelles, enveloppée dans les couleurs éclatantes des orages et de la mousson, Darjeeling vit au rythme ancestral des saisons. Trois fois l'an vient le temps de la cueillettes. Et l'on voit alors les femmes, formant des groupes bigarrés, descendre dans les Jardins pour y récolter le plus rare et le plus célèbre des thés. Un ordre et une paix que l'on pourrait croire immuable. Pourtant, en cette année 1928, retentit, au royaume des plantations, l'écho des lointaines décolonisations. Cécilia Darrow, une jeune anglaise, veut sauvegarder la propriété héritée de ses parents. Mais elle devra faire face à l'adversité, lutter contre les préjugés et résister à l'ambition de son voisin, Julian Carr. Des bals et des clubs chers aux britanniques déracinés aux villages et aux fêtes rituelles des Himalayens défile la chronique foisonnante et intimiste des planteurs de thé, de leurs amours, de leurs passions. Ce roman, vibrant d'exotisme et de sensualité, révèle une page méconnue de l'hisoire et tout un univers secret.

    Romancière, scénariste et auteur dramatique, Dominique Marny, qui collabore aussi à divers journaux, a publié six livres dont Les fous de lumière, Les Désirs et les jours et les Belles de Coteau.

  • En Touraine, durant l'Occupation, un couple de résistants, voué à la passion et à l'éphémère, fait passer des juifs et des réfugiés au-delà de la ligne de démarcation.0500 A travers Rose, porteuse d´espérance et d´amour, c´est toute une région qui met au jour ses contradictions et ses souffrances durant ces années de tourmente.0300Pendant la Seconde Guerre mondiale, en Touraine, les actes de résistance d´une jeune femme au tempérament volontaire : son amour secret et son combat pour sauver des juifs.
    Rose savoure d´ultimes instants de bonheur à Indryade dans la propriété tourangelle familiale aux côtés de son époux Bertrand. Après le départ des hommes pour le front, viennent l´exode puis l´occupation... Au fil des mois, Rose brave les menaces pour protéger son amie Esther, le petit Chaïm, ainsi que d´autres Juifs traqués. En ces années douloureuses, son chemin croise celui de Lluis, réfugié catalan. Aiguisée par le danger et les prises de risques, une passion naît entre ces deux êtres épris de justice et de liberté. C´est sans compter les traques, les trahisons, les délations. Emportée dans la tourmente, Rose doit faire des choix difficiles. A moins que le destin ne lui dicte sa loi...0600Romanciers en guerre Jean-Christophe Buisson,Le Figaro magazine, samedi 26 septembre 2009 « [...] Dominique Marny situe le cadre de son nouveau roman en Touraine. S´y croisent de braves Français, de purs salauds, des réfugiés espagnols, des enfants juifs et surtout Rose, l´héroïne fascinante de ce récit trépidant [...]. »

  • Du Second Empire aux débuts de la IIIe République, une génération de peintres bouscule les traditions et le conformisme. Leur nom : Manet, Renoir, Monet, Degas...
    Deux jeunes femmes, Hortense, écrivain, et Gabrielle, peintre, vont inspirer et partager le combat de ces « fous de lumière ». Des ateliers parisiens aux bals musette de la Grenouillère, des coulisses de l'Opéra aux étés de Bougival, les amours naissent et les passions s'enchevêtrent. Bientôt, les tumultes de l'Histoire bouleverseront ces destins.
    Entrecroisant fiction et réalité, Les Fous de lumière ressuscite avec sensualité et vérité l'une des plus fabuleuses aventures picturales. Une chronique de l'impressionnisme qui est aussi le portrait de deux femmes éprises d'indépendance et de liberté, sur fond de Commune de Paris et de débuts de la République.
    Hortense , premier volume des Fous de lumière , couvre les années 1863 à 1874. Il peut être lu indépendamment du second tome, Gabrielle , qui mène le lecteur jusqu'à l'aube du nouveau siècle. Hortense et Gabrielle constituent une édition révisée des Fous de Lumière (Stock, 1991) et de Les Désirs et les Jours (Lattès, 1993).

  • Coco Chanel ou Louise de Vilmorain, Anna de Nouailles ou Colette, Misia Sert ou Valentine Hugo : toutes ces femmes ont compté dans la vie du XXe siècle, toutes ont connu leur heure de gloire dans le Paris artistique et littéraire. Chacune d'entre elles, à son heure, à sa manière, a aussi marqué l'existence et l'oeuvre de Jean Cocteau. De la Belle Epoque au Surréalisme, des Ballets russes à l'évolution de la mode et des lettres, elles ont accompagné le cheminement du poète. Mère ou amante, soeurs d'écriture ou muses, femmes d'esprit et de modernité, elles ont uni leur légendes à la sienne. C'est ce monde étonnant de grâce et de beauté que fait revivre Dominique Marny. Petite-nièce de Cocteau, elle a eu accès à des archives inédites, notamment la correspondance du poète avec la princesse Nathalie Paley qui, en 1932, lui inspira une violente passion. Vif et élégant, ce livre donne un nouvel éclairage sur la destinée d'un homme qui disait de lui-même : "Je suis un inconnu célèbre." Les Belles de Cocteau est le sixième ouvrage de Dominique Marny. Auteur de deux romans sur l'impressionnisme qui ont connu un grand succès, Les fous de lumière, les Désirs et les jours, elle collabore à divers magazines.

  • De 1900 à nos jours, la condition féminine a évolué du tout au tout. Plutôt que de célébrer les grandes dames du siècle, cet ouvrage a choisi de raconter l'histoire du siècle au féminin, au quotidien, celle des mères de familles, des amoureuses, des travailleuses.

empty