• Une lettre de la plus haute importance mystérieusement disparue et retrouvée grâce aux brillantes déductions du précurseur de Sherlock Holmes ; un patient mourant plongé dans une transe hypnotique par un étrange magnétiseur ; l'apparition inexplicable d'un monstre qui n'est peut-être qu'une illusion ou alors un présage ; une morte ou supposée telle qui ressuscite...

  • Baudelaire avait raison : ces nouvelles sont extraordinaires.
    Un homme atteint la lune en ballon, un autre transforme en or les vils métaux, les morts apparaissent pour entraîner les vivants au tombeau, les malédictions s'accomplissent.
    Edgar Poe était fasciné par le rêve, le spiritisme, la métempsycose mais aussi les sciences. Il a créé un monde irréel d'autant plus envoûtant que le fantastique est peint avec logique et minutie.
    Cet écrivain américain ressentit toute sa vie la perversité qui existe en tout être. L'homme est sans cesse et à la fois homicide et suicide, assassin et bourreau.
    « Edgar Poe a emprunté la voie royale du grand art. Il a découvert l'étrange dans le banal, le neuf dans le vieux, le pur dans l'impur. Voilà un être complet », disait Valéry.

    1 autre édition :

  • L'homme est lui-même et ce qu'il se cache. Ce secret hanta Edgar Poe. Le descendant de la maison Usher qui croit sa soeur morte, l'assassin du chat noir et William Wilson sont victimes de leur double, le cousin de Bérénice l'est de sa névrose obsessionnelle, le peintre du portrait ovale, de son art. Dans ces nouvelles fantastiques, prolongement des Histoires extraordinaires, les cadavres se promènent, un sourire ironique aux lèvres, les femmes sont « belles comme un rêve de pierre », et la mort clôt chaque récit. L'envoûtement est total, l'horreur atteint son point culminant et pourtant la réalité est là, tangible, pour chasser l'irrationnel. Fasciné par cette oeuvre américaine, Baudelaire l'a traduite admirablement et rendue célèbre dans le monde entier. 

  • Un double meurtre incompréhensible résolu brillamment par un détective qui annonce Sherlock Holmes et le roman policier. L'histoire gothique d'un prince enfermé dans une abbaye pour fuir une terrible pandémie. Un étrange message crypté qui déclenche une chasse au trésor pleine de rebondissements. Un chat au pouvoir maléfique et angoissant...

  • Une demeure lugubre qui semble prendre vie. Un village de
    Hollande qui subit une étrange attaque. Deux matelots ivres
    mis en quarantaine pour cause de peste qui découvrent de bien
    curieux personnages. Un homme qui s'apprête à épouser sa cousine
    épileptique et conçoit une obsession malsaine pour ses dents...

  • Edgar Poe s'attaque ici à un célèbre canular : l'automate joueur d'échecs, construit en 1770 et exposé dans le monde entier durant près d'un siècle. Plus que tout autre automate, il a emporté l'admiration du public car il était capable de jouer - et de gagner - contre un adversaire humain. L'auteur s'attache à en disséquer la mécanique mystérieuse, et à en révéler la supercherie. Annonçant les réflexions sur l'intelligence artificielle, il nous invite à une passionnante enquête au coeur de la machine.

    1 autre édition :

  • Eureka

    Edgar Allan Poe

    Dans ce court texte paru en 1848, Edgar Poe entreprend d'expliquer 'l'univers physique, métaphysique et mathématique, matériel et spirituel'. À la fois poème en prose et essai, Eureka est une véritable cosmogonie poétique, un récit qui a pour intrigue l'origine, la destinée et la fin de l'univers et pour personnages Dieu, l'Homme et la Matière. Il fusionne tous les savoirs et les discours de son temps, autant philosophiques qu'astronomiques. Dernière oeuvre de Poe, ce texte-limite se présente comme un aboutissement absolu, une fascinante synthèse où se croisent et se subliment toute sa pensée et sa pratique de l'oeuvre d'art.

    1 autre édition :

  • Edition enrichie (Présentation, notes et repères biographiques)
    William Legrand s'est exilé sur l'île de Sullivan, au sud des États-Unis, après avoir fait faillite. Sa vie bascule lorsqu'il découvre sur la plage un scarabée doré, puis un message codé. L'énigme le tourmente jusqu'à l'obsession et il se lance alors dans une chasse au trésor, qui mêle pirates et cryptographie.Écrite en 1842 à l'occasion d'un concours organisé par un journal américain, cette histoire vaut à Edgar Allan Poe le premier prix et reste l'une de ses nouvelles les plus célèbres.Édition de Bachir Bourras.Traduction de Charles Baudelaire. 

    2 Autres éditions :

  • «Aussi sûr que mon âme existe, je crois que la perversité est une des primitives impulsions du coeur humain.»

    Un chat noir martyrisé, un nain humilié par les puissants, un homme emmuré vivant par celui qui se prétend son ami... Tour à tour cruels, sordides ou bouffons, ces courts récits d'inspiration fantastique rappellent le talent absolu d'Edgar Allan Poe en matière de romantisme noir. Dans une prose poétique et vénéneuse, sublimée par la traduction de Charles Baudelaire, il révèle la part d'étrangeté et de folie qui sommeille en chaque homme.

    Ce recueil rassemble Le Chat noir, Hop-Frog, L'Ange du bizarre, La Barrique d'amontillado, Petite discussion avec une momie et L'Homme des foules.

    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : À la découverte d'un maître du fantastique (Le Horla de Maupassant).

    Classe de quatrième.

    1 autre édition :

  • «Sur une chaise, on trouva un rasoir mouillé de sang.»

    Dans Paris, un crime atroce défraye la chronique. Une mère et sa fille ont été sauvagement assassinées, leurs corps mutilés. Pourtant, aucun mobile ne semble expliquer un tel déchaînement de violence. Plus inconcevable encore : la pièce dans laquelle s'est déroulé le meurtre était verrouillée de l'intérieur...
    À travers son investigation, le chevalier Dupin fait triompher l'esprit rationnel en levant le voile sur un mystère en apparence insoluble. Servi par la prose ciselée d'Edgar Allan Poe, traduit par Charles Baudelaire, Double assassinat dans la rue Morgue est un classique du récit d'enquête.

    Double assassinat dans la rue Morgue est suivi du Mystère de Marie Roget.

    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Adapter un livre à l'écran : du policier au film noir

    Classe de quatrième.

    2 Autres éditions :

  • Edition enrichie (Présentation, notes, chronologie et bibliographie)À Paris, le narrateur lit la Gazette des tribunaux en compagnie de son ami Charles Auguste Dupin : on y rend compte d´un double assassinat fort mystérieux et Dupin, assuré que la police travaille sans méthode, décide de mener lui-même l´enquête. Et il résout l´énigme de manière si brillante que le préfet de police ne manque pas de le consulter lorsqu´un document des plus importants - une lettre - est dérobé dans les appartements royaux.
    Analyste de premier ordre, mais lui-même personnage mystérieux, Dupin est au coeur de ces deux nouvelles publiées aux États-Unis en 1841 et en 1845 - et avec lui se trouve inventé le personnage moderne du détective. Mais ce que Edgar Poe invente aussi sans le savoir, c´est le genre du roman policier.

    1 autre édition :

  • M. Simpson a obtenu la main de l'irrésistible Mme Lalande, dont il est tombé fou amoureux : quel coup du sort pourrait le priver d'une union idyllique? Les preuves indiquant la culpabilité du jeune et débauché M. Pennifeather sont nombreuses : comment imaginer qu'il n'est pas l'assassin de son richissime oncle? Un homme à la santé mentale indubitable aperçoit par la fenêtre une monstrueuse créature : existe-t-il une explication rationnelle à cette épouvantable vision?

    Mystifiant de main de maître son lecteur, Edgar Poe nous entraîne dans ces trois contes à la lisière du burlesque et de l'horreur.

  • Trois nouvelles du père du roman policier moderne et de la littérature fantastique :The Fall of the House of Usher - La chute de la maison UsherA l'invitation de son ami Roderick, l'auteur séjourne dans l'antique et sinistre résidence de la famille Usher. Lady Madeline, la soeur de son ami, succombe à une étrange maladie nerveuse et son frère, inconsolable, sombre peu à peu dans des obsessions morbides.Quelle est le rôle, dans le drame qui se noue, de la demeure maléfique et des troubles psychiques qui assaillent le dernier descendant de la famille Usher ?The Black Cat - Le chat noirL'assassin a dissimulé le corps de sa femme dans le mur de sa cave. Mais il sera trahi par un chat qu'il a sans le savoir enfermé avec la morte.Vengeance posthume d'un chat qu'il avait pendu ?The Cask of Amontillado - La barrique d'amontilladoSous le prétexte de vérifier l'authenticité d'un grand cru, l'auteur entraîne dans les cryptes où il entrepose son vin, un ami qui se pique d'être un connaisseur et dont il veut se venger.

  • Votre chat ne cesse de vous suivre et de vous épier. Il vous observe et connaît vos crimes passés. Il veut votre perte... Quoi de plus angoissant que cette menace émanant d'un compagnon familier ? Les chats noirs sont-ils, comme le racontent certaines légendes populaires, des « sorcières déguisées », des démons maléfiques ? Ces contes fantastiques vous feront frissonner et c'est là tout l'art d'Edgar Poe.Le Chat noirWilliam WilsonLe Masque de la mort rougeMetzengerstein

  • "Poe est l'écrivain des nerfs. Chez lui, toute entrée en matière est attirante sans violence, comme un tourbillon. Sa solennité surprend et tient l'esprit en éveil. On sent tout d'abord qu'il s'agit de quelque chose de grave. Et lentement, peu à peu, se déroule une histoire dont tout l'intérêt repose sur une imperceptible déviation de l'intellect, sur une hypothèse audacieuse, sur un dosage imprudent de la Nature dans l'amalgame des facultés. Le lecteur, lié par le vertige, est contraint de suivre l'auteur dans ses entraînantes déductions. Aucun homme n'a raconté avec plus de magie l'absurde s'installant dans l'intelligence et la gouvernant avec une épouvantable logique."
    Charles Baudelaire.

    1 autre édition :

  • Six énigmes extraordinaires où l'étonnante capacité d'intuition du détective Auguste Dupin est mise à l'épreuve. Des meurtres violents de Double assassinat de la rue Morgue et de La lettre volée au cryptogramme mystérieux dans Le scarabée d'or, l'étrange et le suspense se côtoient dans ces étonnantes histoires.

  • « Une corneille dérobe, un renard escroque, une belette friponne ; un homme filoute. Filouter est sa destinée. » Edgar Allan Poe « Il suffit de se plonger dans un recueil de nouvelles d'Edgar Poe pour se trouver aussitôt à la croisée des chemins qui mènent au plaisir du bizarre, au plaisir de l'effroi, au plaisir des constructions intellectuelles maniaques et au plaisir du jeu avec la mort. Le recueil présenté ici ne fait pas exception. La bizarrerie y est ancrée à chaque page. Et, derrière le bizarre, en permanence flotte la conscience qu'à tout moment le destin peut prendre un chemin qui mène à l'horreur. Il ne le prend pas toujours, mais il peut le prendre. De ce flou intérieur, de cette attente indécise en présence de l'inquiétant absurde, naît une formidable jouissance de lecture. » Antoine Volodine

  • Edgar Allan Poe et Charles Baudelaire sont, en France, indissociables. Rarement un écrivain et son traducteur ont été liés à ce point : ils se doivent mutuellement leur célébrité. Certes la traduction de Baudelaire n'est pas parfaite, on y trouve des contresens, des modifications du texte original, mais le traducteur et l'écrivain sont si proches que le résultat est une alchimie surprenante et d'une rare qualité littéraire.

  • On trouvera dans ma narration de quoi établir un parallèle entre la destinée de la malheureuse Mary Cecilia Rogers, autant du moins que sa destinée est connue, et la destinée d´une nommée Marie Roget jusqu´à une certaine époque de son histoire, - parallèle dont la minutieuse et surprenante exactitude est faite pour embarrasser la raison.

  • La tempête était encore dans toute sa rage quand je franchissais la vieille avenue. Tout d´un coup, une lumière étrange se projeta sur la route, et je me retournai pour voir d´où pouvait jaillir une lueur si singulière, car je n´avais derrière moi que le vaste château avec toutes ses ombres.

  • Comme je me relevais découragé, le mystère de l´altération de la chambre se dévoila tout d´un coup à mon intelligence. J´avais observé que, bien que les contours des figures murales fussent suffisamment distincts, les couleurs semblaient altérées et indécises. Ces couleurs venaient de prendre et prenaient à chaque instant un éclat saisissant et très intense, qui donnait à ces images fantastiques et diaboliques un aspect dont auraient frémi des nerfs plus solides que les miens.

  • Rue morgue, une mère et sa fille sont retrouvées sauvagement assassinées ; leur porte était pourtant fermée de l'intérieur, et il était impossible de passer par les fenêtres.
    Un marin échappe à une effroyable mésaventure en mer. une sinistre mariée sort de sa tombe... un défi pour la logique, la raison et le sang-froid...

  • L'énigme que ce livre se propose d'élucider est celle de l'Univers. Embrassant d'un seul coup d´oeil l'immensité de l´univers, là où un esprit ordinaire ne percevrait que complexité et chaos, Edgar Allan Poe y découvre au contraire une unité, un ordre, un plan...

empty