• Qui s'attend à trouver, derrière la figure rose bonbon de Sissi impératrice, une femme moderne ? Une esthète férue de poésie, une grande cavalière soucieuse de sa silhouette, une rebelle fascinée par les révolutions ? Elle aimait la Hongrie dont elle fut sacrée reine, et haïssait la Cour de Vienne dont elle fuyait les fastes aux quatre coins de l'Europe. Élisabeth Reynaud révèle la véritable dimension d'Élisabeth d'Autriche, qui ne craignit pas d'offrir à son époux, l'empereur François-Joseph, une maîtresse, et perdit son fils Rodolphe, suicidé à l'âge de 31 ans. À travers les journaux intimes de ses dames d'honneur, de sa nièce, la comtesse Larisch von Wittelsbach, de son répétiteur grec et de sa fille Marie-Valérie, ressort le portrait d'une Sissi méconnue, d'une grâce, d'une fragilité et d'une force peu communes, sans oublier un humour ravageur.
    Scénariste, romancière, Élisabeth Reynaud vit à Paris. Elle a écrit une vingtaine d'ouvrages, dont Marie-Antoinette, l'indomptée, Thérèse de Lisieux ou Madame Élisabeth, soeur de Louis XVI (prix Bel Ami).

  • Biographe de grandes figures féminines, Élisabeth Reynaud décrypte le destin d'une reine, Marie-Antoinette (1755-1793).
    Qui fut vraiment Marie-Antoinette ? Pour le découvrir, il a fallu, par-delà les siècles, entendre sa voix. En s'appuyant sur les correspondances, chroniques, mémoires rédigés au XVIIIe siècle par les ambassadeurs, ministres, gouvernantes, duchesses et femmes de chambre, Elisabeth Reynaud nous donne à lire son journal intime.
    Celui d'une femme, qui eut le courage d'afficher sa singularité et de s'affranchir de l'étiquette pesante de la cour de France, où elle arrive en 1770, à 14 ans, pour épouser le dauphin.
    On y entend ses cris d'amour, d'orgueil, de colère ou d'angoisse. On découvre au plus près celle qui fut l'épouse de Louis XVI, l'amante du comte de Fersen, l'amie passionnée de la Polignac, mais aussi la mère de quatre enfants, dont trois moururent en bas âge.
    Le portrait de celle qui monta à l'échafaud le 16 octobre 1793, à la veille de ses 38 ans, ayant affronté son destin

  • On l'a proclamée plus grande sainte des temps modernes" et Jean-Paul II l'a nommée 33e Docteur de l'Église en 1997. À ses côtés, rien moins que saint Augustin, saint Thomas, ou Thérèse d'Avila, sa "mère" en religion. Mais comment Thérèse de Lisieux est-elle parvenue à devenir sainte ? La biographie très documentée de l'"Ange du Carmel", dont toutes les soeurs étaient également carmélites. Un regard nouveau sur une femme d'exception."
    Elle fut proclamée " plus grande sainte des temps modernes " et faite docteur de l'Église en 1997 par Jean-Paul II.Mais comment cette jeune Normande est-elle devenue sainte ? Dernière d'une famille de neuf enfants, dont quatre sont morts en bas âge, Thérèse voit sa mère décéder d'un cancer alors qu'elle n'a que 5 ans. A 15 ans, la " Petite Reine ", adorée de son père, obtient une dérogation du pape pour entrer au carmel de Lisieux. Elle y rejoint trois de ses soeurs, Marie, Pauline et Céline. Du jamais vu au sein d'un même couvent.Avec une volonté farouche, elle poursuit le projet de donner sa vie pour l'amour, cheminant sur sa " petite voie " au sein de ce couvent ou elle meurt de froid.Ayant porte sur ses frêles épaules les aberrations du XIXe siècle bien-pensant, elle s'éteint a 24 ans, le 30 septembre 1897, consumée par son combat contre le Mal ordinaire et l'offrande sacrificielle qu'elle a fait de sa vie.Parmi ses nombreux écrits, elle laisse Histoire d'une âme, dont sa redoutable soeur Pauline, mère supérieure du carmel morte a 90 ans, tentera d'édulcorer les cris les plus noirs.Mais la voix de Thérèse de Lisieux résonne encore aujourd'hui.

  • Depuis la disparition de son mari, qui fut son manager durant trente ans, on assiste à la renaissance de Céline Dion. La biographie passionnée d'une icône toujours en quête de nouveaux défis.
    Janvier 2016. À la disparition de René Angélil, son grand amour et son manager depuis ses débuts, le monde de Céline Dion s'effondre. Elle semble perdue sans l'homme qui l'a découverte, accompagnée, soutenue, et qui lui a donné trois fils. Aujourd'hui, à 52 ans, Céline remonte sur scène, plus déterminée que jamais. La jeune fille un peu ingrate à l'incroyable voix est devenue une icône cool.
    Quatorzième enfant d'une famille d'artistes de Charlemagne, au Canada, Céline n'a que 12 ans lorsque René Angélil l'entend pour la première fois, en 1980. Elle tombe immédiatement amoureuse de cet homme de près de trente ans son aîné. Se forge alors la légende d'une idole, qui dure encore, plus de trente ans après leur rencontre. Ainsi qu'un florissant business ...
    Mais quelle femme se cache derrière cette voix et ce talent exceptionnels ? Elisabeth Reynaud entraîne le lecteur dans l'intimité de la chanteuse, au coeur de sa vie de famille et de ses concerts.

  • Et si l'histoire de notre famille nous influençait matériellement, sentimentalement et professionnelle ment ? Sous forme de questions-réponses et illustré d'exemples concrets, ce livre vous aidera à en comprendre le fonctionnement et les effets en offrant des clés pratiques pour s'en libérer. Vous découvrirez qu'il existe aussi un véritable « temps généalogique », une horloge familiale interne qui répète les dates importantes de notre lignée (naissance, mariage, etc.) et fait émerger des événements personnels à certains âges et anniversaires. La seconde partie vous invite à un jeu sous forme de dialogue créatif avec l'inconscient familial : partez à la découverte d'un ancêtre intérieur ou Ancêtre-Guide.
    Elisabeth Horowitz est psychogénéalogiste, spécialisée depuis plus de vingt ans dans l'analyse des processus de transmission entre les générations. Elle anime des conférences et des séminaires destinés aux particuliers et aux thérapeutes.
    Pascale Reynaud (1959-2012) était psychothérapeute et animatrice de séminaires en développement personnel.

empty