• «Poèmes 1938-1984» se compose de quatre parties et rassemble plusieurs décennies d'un travail poétique acharné qui témoigne de l'infatigable vigueur d'une femme dévouée à sa muse. Ayant lutté sa vie entière pour réconcilier les exigences de la maternité et celles de sa vocation d'écrivaine, Elizabeth Smart évoque ce combat dans nombreux de ses poèmes, traçant ainsi le portrait d'une époque où les femmes ont du mal à se tailler une place dans les cercles d'écrivains, aux prises avec les barrières qu'on leur impose et les dilemmes quotidiens. Tout au long du recueil, elle fait cohabiter le trivial et l'universel et se livre à des moments de pure exaltation, s'émerveillant par exemple devant la furie de vivre des plantes, ou de désolation extrême, notamment en face des ravages de la guerre - événement qui l'a intimement et profondément marquée. Sans se soumettre à des formes rigides, les vers de ce recueil célèbrent également les maîtres qui les ont inspirés, s'adressant à eux, avec insolence parfois, afin de permettre à leur auteure d'exister en poésie.

  • C'est en 1945 que Smart publie À la hauteur de Grand Central Station je me suis assise et j'ai pleuré, récit-poème bref et incantatoire qui met en scène l'éternel triangle : l'amant adoré, la femme délaissée et la maîtresse qui exulte, souffre et, surtout, écrit.
    Chaque génération éprouve, semble-t-il, le besoin de revenir à cette femme difficile, ardente, exemplaire et seule.
    Lori Saint-Martin, Le Devoir

    À l'orée de ce livre en forme de lamentation amoureuse et perçante, ce constat : « L'amour me possède et je n'ai plus de choix. »
    Marie-Hélène Poitras, Voir

    Qui aurait pu croire que le langage pourrait arriver à de tels sommets? Qui aurait cru que des grognements feraient renaître ainsi le miracle du monde?
    Yann Martel, 101 lettres à un premier ministre

    Je ne crois pas qu'on ait jamais exprimé plus fortement la grandeur et la déchéance de l'amour, de l'ivresse des sens jusqu'à ses ultimes conséquences biologiques et sociales.
    Louis Hamelin, Le Devoir

  • «Comme Madame Bovary frappée par la foudre... un chef-d'oeuvre.» - Angela Carter

    «À un moment ou à un autre, tout vrai lecteur trouve sur son chemin À la hauteur etc. Et il ou elle reconnaît alors une émotion essentielle qui habite chacun en permanence.» - Michael Ondaatje

    «Explore une passion entre un homme et deux femmes, dont l'une est l'épouse - un amour désespéré et triomphant à la fois sur lequel le lecteur peut méditer avec un respect mêlé de crainte, avec de l'épouvante ou même peut-être de l'envie.» - The Times

    «Construit comme une progression unique et continue, on dirait un cri d'extase qui, sans variation d'intensité ni de hauteur, devient cri d'agonie.» - Spectator

  • `I would recommend the book to anyone with an interest in the family, whether their interest is in constructs of "old" family values and morals, or in the "new" alternatives, and (possibly from a political point of view), threatening family. It provides food for thought for members of all these groups' - Journal of Reproductive & Infant Psychology
    `The essays explore the increasing diversity, both for the study of sociology and for the wider political agenda' - International Journal of Law and the Family
    Concern and debate over changes to family life have increased in the last decade, as a result of evolving employment patterns, shifting gender relations and more openness about sexual orientation. Most politicians and researchers have viewed these changes as harmful, suggesting that the family as an institution should not alter.

    The `New' Family? challenges these dominant views. Leading academics in the field consider current diverse practices in families, and reveal the lack of balance between policies based on how families should be and how they actually are, illustrating the need for a broader definition of family. This book shows the need to take fluidity and change in family arrangements seriously, rather than simply seeing change as dangerous and undesirable.

empty