• Un regard décalé, drôle, subversif et émouvant sur les années qui ont bouleversé l'homosexualité Il restait à écrire une histoire ordinaire de l'homosexualité, qui rende compte des réalités que taisent les livres d'histoire et les films documentaires. Érik Rémès le fait brillamment en livrant un témoignage exceptionnel sur la vie des homosexuels français dans les dernières années du xxe siècle. Après la dépénalisation en 1982, il décrit entre humour et gravité des années pleines de contrastes : années de la fête malgré la stigmatisation, affirmation de la fierté dans les affres du sida, progression des droits sur fond d'homophobie. Pride, chroniques de la révolution gay est un recueil d'articles, éditoriaux, billets d'humeurs, coups de gueule, et témoignages, dans leurs versions intégrales non censurées, parus entre 1992 et 2005 dans la presse gay et généraliste : Libération, Nova magazine, Gai Pied Hebdo, Illico, etc. En douze chapitres : Visibilité, Mariage, Homoparentalité, Homophobie, Hétérophobie, Politique, Homonormativité, Subversion, Voyage, Drogues, Sexualité, Prévention, Années sida.

  • Vous allez découvrir dans ce petit guide tous les secrets du massage érotique, tous les gestes et les techniques qui vous permettront de plonger votre partenaire dans un état de bien-être absolu. Grâce aux précieux conseils d'Erik Rémès, qui exerce ses talents de masseur depuis de nombreuses années, vous allez comprendre que le massage érotique ne se limite pas à quelques manipulations rapides. Il requiert une longue pratique et quelques connaissances anatomiques de base indispensables. Car qui dit massage érotique ne dit pas simple effleurement des parties génitales : le corps possède bien d'autres zones érogènes qu'il serait dommage de négliger ! Grâce à de larges séquences illustrées, vous allez enfin devenir capable de l'envoyer au 7e ciel tout en douceur...
    Erik Rémès, spécialiste de la sexualité, écrivain et journaliste, va vous aider à choisir les positions, les circonstances et le matériel propices à un massage voluptueux. Voilà un guide qui va vous faire du bien, des pieds à la tête, en passant bien sûr par les parties les plus intimes de votre corps...

  • Je bande donc que je suis est un de ces romans qui marque son époque.
    Récit d'une décennie, il se place d'emblée dans la texture même des années 90, tant il évoque l'urgence, la quête individuelle de sens et la fragmentation du réel. Dans cet ouvrage, le sexe est mis en avant avec ostentation. Mais s'agit-il vraiment d'un roman sur « la manière dont les pédés baisent entre eux » ? Assurément oui, de prime abord, mais très vite le lecteur se rend compte que le propos n'est pas si simple ou du moins ne peut se réduire, à la scrupuleuse comptabilité des mille et une façons dont un jeune gay aujourd'hui peut user et abuser de son corps. L'auteur sait aussi qu'il ne fera pas l'économie de devoir se justifier sur la manière dont son héros aborde la sexualité au temps du sida. On le traitera d'irresponsable pour avoir mis en avant un personnage séropositif qui non seulement a des relations sexuelles non protégées, mais revendique même le désir du sexe sans précaution, en toute connaissance de ses conséquences. Par-delà la mise en avant d'un certain mode de vie, l'auteur nous invite surtout à partager une recherche exigeante, celle de la connaissance de soi. Ce « connais-toi toi-même » qui est la réelle dynamique de Je bande donc je suis est d'autant plus fascinant à déchiffrer qu'il se déploie en de multiples champs d'écriture l'introspection propre à l'écrit intime, la poésie, mais aussi parfois le détachement d'un récit qui s'assimile presque au reportage.

  • Êtes-vous sûres, mesdemoiselles, de bien connaître l'anatomie de votre petit ami, toutes ses zones érogènes, des plus apparentes aux plus discrètes ? La fellation et la masturbation n'ont plus de mystère pour vous, pensez vous ! Alors attendez vous à des surprises et à de grandes découvertes ! Pour la première fois un gay va vous faire découvrir tous les secrets de la sexualité masculine.

  • C'est ainsi que les bureaux de son éditeur furent saccagés et que Thierry Ardisson fut violemment pris à parti car il avait "osé' inviter Rémès. Mais quel crime avait donc commis Érik Rémès ?
    Pour la première fois, dans un roman underground, il avait révélé une pratique courante du monde gay, mais méconnue du grand public : le barebacking qui désigne les rapports non protégés entre séropositifs. Il inclut également le culte du sperme et les rapports sexuels impersonnels avec des partenaires multiples. Pour les barebackers, les capotes empêcheraient de bander. Elles seraient un indice de honte de soi et de haine du sexe. Ce mouvement correspondrait également au "ras-le-bol' du safe-sex après vingt ans d'épidémie du sida.
    /> En faisant de cette pratique à risque le centre de son roman, Érik Rémès brise, selon ses ennemis, la vitrine de respectabilité et d'honorabilité que s'efforcent de donner les représentants de la communauté gay. Mais taire ou feindre d'ignorer le barebacking n'évitera pas la réalité de cette pratique qui se développe.
    Mais avant tout, Serial Fucker est un roman obsédant, fort et dérangeant qui interroge. Que sont la vie, l'amour, la mort et le respect de l'autre dans une société individualiste en quête, au mieux, d'une nouvelle éthique, au pire, du néant ?
    Incontestablement le roman d'une époque !

  • Êtes-vous sûres, mesdemoiselles, de bien connaître l'anatomie de votre petit ami, toutes ses zones érogènes, des plus apparentes aux plus discrètes ? La fellation et la masturbation n'ont plus de mystère pour vous, pensez-vous ? Alors attendez-vous à des surprises et à de grandes découvertes ! Pour la première fois, un gay va vous faire découvrir tous les secrets de la sexualité masculine.

  • Je bande donc je suis

    Erik Remes

    • Blanche
    • 23 Février 2017

    Je bande donc que je suis est un de ces romans qui marque son époque. Paru en 1999, récit d'une décennie, il se place d'emblée dans la texture même des années 90, tant il évoque l'urgence, la quête individuelle de sens et la fragmentation du réel. Dans Je bande donc je suis, c'est donc le sexe qui est mis en avant, avec ostentation, par l'auteur et par son double, BerlinTintin. Mais s'agit-il vraiment d'un roman sur " la manière dont les pédés baisent entre eux ? " Assurément oui, de prime abord, mais très vite le lecteur se rend compte que le propos n'est pas si simple ou du moins ne peut se réduire à la scrupuleuse comptabilité des mille et une façons dont un jeune gay aujourd'hui peut user et abuser de son corps. L'auteur sait aussi qu'il ne fera pas l'économie de devoir se justifier sur la manière dont son héros aborde la sexualité au temps du sida. On le traitera d'irresponsable pour avoir mis en avant un personnage séropositif qui non seulement a des relations sexuelles non protégées mais revendique même le désir du sexe sans précaution, en toute connaissance de ses conséquences. Par-delà la mise en avant d'un certain mode de vie, l'auteur nous invite à partager une recherche exigeante, celle de la connaissance de soi. Sans doute influencé par sa formation initiale en psychologie et en philosophie, Érik Rémès ne borne cependant pas ce voyage aux seules limites du " Moi ". La quête existentielle de BerlinTintin s'accomplit essentiellement dans la rencontre des autres, conviant ainsi également le lecteur à se joindre pleinement à ce très beau périple.

  • Osez le fist-fucking

    Erik Rémès

    • Alixe
    • 15 Septembre 2014

    Le seul titre sur une pratique encore taboue et méconnue.
    « Fist » signifie poing en anglais ; un fist-fucking est la pénétration de plusieurs doigts ou de la main entière dans le vagin ou l´anus. Là où le sexe en érection s´arrête, la main de la fisteuse ou du fisteur s´avance encore et poursuit son chemin, va et vient jusqu´au plus profond du corps du fisté. Si cette pratique est souvent associée à l´univers de la sexualité gay hard, il peut naturellement concerner tous les couples.
    Ce livre éclaire le fist sous un jour simple et pédagogique. Résolument pansexuel, il s´adresse tout autant aux femmes qu´aux hommes, aux hétéros qu´aux lesbiennes, gays, bisexuels ou trans. Il donne sans complexes un mode d´emploi précis et détaillé de ce jeu sexuel caché et tabou.
    Erik Rémès, spécialiste de la sexualité, écrivain et journaliste, est titulaire de maîtrises de psychologie clinique et de philosophie. Journaliste depuis la fin des années 80, il a collaboré notamment à Libération, Nova Magazine, Gai Pied. Ce révolutionnaire du sexe est également l´auteur de trois romans sulfureux, Je bande donc je suis, Le Maître des amours et Serial Fucker, journal d´un barebacker. Il a publié à La Musardine Osez les conseils d´un gay pour faire l´amour à un homme et Osez les massages érotiques.
    La collection Osez Xtrême est une déclinaison de la collection « Osez », abordant sans interdit des pratiques sexuelles marginales.

  • Le récit d'une expérience de masseur, dans le sens le plus large du terme, et la suite des aventures de Berlin-Tintin.

  • Kannibal

    Erik Rémès

    • Blanche
    • 15 Décembre 2016

    Un livre puissant, entêtant et ensorcelant qui ne peut laisser insensible Le 10 mars 2001, l'Allemagne découvre, effarée, le plus atroce fait divers depuis l'après-guerre. Un homme de 42 ans a émasculé, égorgé, dépecé et dévoré un ingénieur berlinois de 43 ans, Karl-Heinz B. avec son consentement. Ralf M., avait avoué avoir enregistré intégralement la mise à mort sur cassette vidéo. Karl-Heinz B. s'était rendu à son domicile de Rothenburg, près de Cassel, à la suite d'une annonce postée sur Internet par Ralf M. : Cherche homme prêt à se faire manger. Le cannibale allemand avait contacté 204 autres candidats. Certaines personnes ne voulaient qu'être torturées, mais la plupart s'étaient proposé pour l'abattoir. Heinz B. a été condamné à 8 ans de prison. C'est à ce fait divers extravagant que s'est intéressé Érik Rémès, remontant dans le passé du cannibale élevé par une mère castratrice, en proie aux risées des enfants de son âge. S'immergeant dans son personnage, il nous en montre tous les contours pour tenter de comprendre ce qui pousse un homme à dépasser les bornes de l'horreur. Grâce aux éléments de l'enquête et à divers témoignages, Érik Rémès a reconstitué les semaines précédant le drame : la recherche et la sélection de sa victime, leurs premières rencontres avant la mise en place de la mise à mort, dans un rituel païen et animal. D'une écriture précise et envoûtante, Érik Rémès nous fait vivre ces instants de folie où victime comme bourreau communient avec l'horreur.

empty