• La grande saga indochinoise en trois tomes d'Erwan Bergot ou l'histoire de quatre jeunes Français au début du xxe siècle, partis vers l'inconnu d'un pays, l'Indochine, qui va faire d'eux des aventuriers au sens épique du terme.1900. Quatre jeunes Français découvrent Sagon. Ils espéraient trouver l'aventure, ils vont se prendre de passion pour cette terre et pour ses habitants. Ils en feront leur seconde patrie, au point de vouloir y vivre, d'y fonder une famille et d'accepter de mourir pour elle. Au-delà du destin de Francis Mareuil, l'indomptable pionnier, d'Alban Saint-Réaux, l'ambitieux dandy, de Ronan Kervizic, le médecin des humbles, de Camille Tannerre, l'observateur désabusé, et de leurs descendants, c'est toute l'histoire de l'Indochine qui défile pendant plus d'un demi-siècle : les révoltes du Tonkin, l'épopée des grandes plantations, la vie foisonnante des villes Sagon, Hué, Cholon, Hanoï , la Grande Guerre, le prodigieux essor de la Cochinchine, les intrigues du Palais impérial... Avec, aussi, cet amour de deux peuples l'un pour l'autre, et son cortège de joies, de trahisons, de détresses.

  • La grande saga indochinoise d'Erwan Bergot ou l'histoire de quatre jeunes Français au début du xxe siècle, partis vers l'inconnu d'un pays, l'Indochine, qui va faire d'eux des aventuriers au sens épique du terme. Deuxième tome de la grande saga Sud Lointain, après Le Courrier de Sagon et avant LeMaître de Bao Tan.Indochine, 1938. Pour Francis Mareuil, le courageux planteur, pour son épouse, Catherine, pour ses enfants arrivés à l'âge adulte, pour ses amis, l'intrépide pilote de ligne Alban Saint-Réaux, le médecin des lépreux du Laos Ronan Kervizic, commence bientôt une lente et inexorable descente aux enfers, dont le "coup de force" nippon du 9 mars 1945 et sa cavalcade de violences ne seront pourtant que le prélude à une guerre de neuf ans. Plus terrible encore. Tous en sortiront meurtris. Quelques-uns y laisseront la vie. Pour les survivants, contraints au départ, ce sera l'exil. Un exil sans amertume, tempéré par l'espoir de voir, un jour, une aube nouvelle se lever sur l'Indochine...

  • La grande saga indochinoise d'Erwan Bergot ou l'histoire de quatre jeunes Français au début du xxe siècle, partis vers l'inconnu d'un pays, l'Indochine, qui va faire d'eux des aventuriers au sens épique du terme. Dernier tome de la grande saga indochinoise, après Le Courrier de Sagon et La Rivière des parfums.1956. Dans le Vietnam de l'après-guerre, quelle est la place de ces Français qui, pendant deux ou trois générations, ont vécu dans ce pays devenu leur seconde patrie ? Pour Catherine Mareuil, la survivante, emportée sur les routes de l'exil, il n'y aura de repos que dans l'espérance du retour. Son petit-fils Henri caresse, lui, l'espoir de devenir le " maître de Bao Tan ". Y parviendra-t-il ? Et sauront-ils l'aider, tous ceux qui, au fil des années, ont vu se bâtir et prospérer le domaine ? Parimi eux, Sylvie, son mari Denis Lam Than et surtout leur fils Matthieu, qui défendra l'héritage de sa famille, ce domaine de Bao Tan sur lequel plane l'ombre de ceux qui l'ont bâti.

  • Ils étaient une poignée de commandos de choc, radios, saboteurs et partisans. Leurs seules armes dans l'Indochine embrasée par le plus impitoyable des conflits : le courage et une connaissance unique de tous les pièges de la guerre secrète.

    Pendant neuf ans, les forêts inaccessibles et les montagnes envahies de jungle de la frontière de Chine et du Haut-Laos furent leur terrain de chasse. Parachutés en 1945 derrière les lignes japonaises, ils affrontèrent à un contre mille les toutes-puissantes armées du Mikado. Après la capitulation nippone, ils libérèrent des territoires entiers, bousculant, avec la furia francese, nationalistes viets, Chinois et Américains. Lorsque la guerre d'Indochine s'installa, ils soulevèrent les tribus des montagnes et des hauts plateaux, mirent en place d'invincibles maquis sur les arrières ennemis, se taillèrent d'inexpugnables royaumes en pays viêt-minh.

    Leur épopée oubliée est un document unique sur les occasions perdues de la guerre d'Indochine. Préfacé par le général Bigeard, c'est aussi un grand livre sur le courage.

  • Commandos de choc "Algérie"

    Erwan Bergot

    • Grasset
    • 25 Novembre 1981

    Aux premiers jours de la guerre d'Algérie, les commandos de choc du SDECE reçoivent l'ordre de frapper la rébellion à la tête. Pendant huit ans, les hommes du légendaire service " Action " et de la 11e demi-brigade parachutiste de choc vont mystifier l'ennemi. Au coeur des djebels, ils organisent le ralliement des chefs fellagha, montent des maquis anti-FLN, parachutent leurs agents au-delà des frontières, de la Libye au Maroc.

    En Europe même, ils poursuivent leur guerre implacable. Des bateaux chargés de munitions sautent dans les ports de Tanger ou de Hambourg. En Suisse, en Allemagne, en Espagne, des trafiquants d'armes, des responsables rebelles sont abattus par des tireurs d'élite ou sautent au volant de leurs voitures, piégées.

    /> Le FLN voulait arracher l'indépendance : il sera obligé de la négocier. Vingt ans après la fin de la guerre d'Algérie, voici enfin que se lève le voile sur l'épopée mystérieuse et stupéfiante du plus secret des services secrets : les commandos de choc, SDECE-service Action.

  • De la fin de la guerre française (1954) aux débuts de l'engagement américain (1965)... Recueilli à bout de forces au coeur de la jungle par un maquis Sedang, Bernard Carrouge, rescapé d'une embuscade meurtrière, va unir son sort à celui de ces montagnards, ultimes survivants d'une tribu menacée dans son existence. Il rencontre Sinh, princesse thaï d'une extraordinaire beauté, que les Viêts vont emmener en otage dans leur repli vers le Nord. Désormais, le destin est tracé. Avec l'aide de Joseph Day, un pittoresque et inquiétant diacre-soldat, Carrouge n'aura de répit qu'après avoir libéré la captive. Pour y parvenir, il devra triompher de l'acharnement du Viêtminh, des manoeuvres de la CIA, de la trahison de l'un de ses compagnons d'armes.
    />

empty