• " Jeanne pense souvent au point de bascule. L'instant où la vie change de cours. Où l'homme qui n'était qu'un voisin, un parent, un amant, un fonctionnaire, un commerçant, devient un criminel ou une victime. Quand elle compulse ses dossiers, quand elle punaise une coupure de presse sur son mur, c'est ce mystère qui la hante. L'instant où le passé, le présent et l'avenir cristallisent sans remède. "
    Paris, 2017. Saint-Pétersbourg, 1909. Une rencontre sur un quai de métro. Un hallucinant fait divers. Un voyage entre deux mondes où se noue le destin d'une couturière octogénaire, d'un écrivain coureur de jupons, du jeune Lénine et d'une terrible justicière. Une comtesse savoyarde y côtoie un poseur de rails et un cirque ambulant. De la Russie prérévolutionnaire au Paris littéraire, mêlant humour, tendresse et gravité, Eve de Castro nous embarque, nous bouscule, nous envoûte.

  • Nous, Louis, roi

    Eve de Castro

    " J'ai peur. Je ne suis plus Apollon, ni le roi de France, je ne suis plus que Louis consumé de terreur. " Il signait " Nous, Louis, roi " et il rêvait d'éternité. La gagrène ronge sa jambe. Ses ennemis ont parié qu'il ne passerait pas la fin du mois d'août. A Versailles, on pleure et on prépare l'avenir. A Paris, on fête déjà la mort du tyran. Cloué sur son lit, celui qui s'est voulu le plus grand roi du monde est seul avec lui-même. C'est l'heure des comptes, des adieux, de la vérité. Il reste à Louis XIV dix-sept jours pour quitter sa peau de dieu. Dix-sept nuits pour se découvrir homme.

  • Le Versailles de Louis XIV est un théâtre où la monarchie absolue se construit en se donnant en spectacle. Un panier à crabes où vingt mille personnes du plus haut au plus bas de l´échelle sociale s´agitent dans les ors et les gravats, l´inconfort et la puanteur, les complots et les coucheries, les passions et les trahisons, avec, pour tous, le rêve de grimper vers la lumière.

    Le Roi des Ombres est l´aventure de ceux dont personne n´a jamais parlé. Les petits, les obscurs. Les ombres. Celles qui creusent la terre, dressent les murs, soufflent la poudre sur les perruques, posent les fards, massent les pieds. Celles qui, dans la boue du futur Grand Canal ou dans la chambre du roi, regardent le siècle à genoux. Ces hommes et ces femmes n´existent pas aux yeux de ceux qu´ils servent, ils ne sont que des fonctions. S´ils veulent se tailler une place près du Soleil, ils doivent être les plus talentueux, les plus serviles, les plus féroces. L´histoire de Nine la Vienne, la petite perruquière trop ambitieuse pour son sexe et son temps, et de Baptiste le Jongleur, l´apprenti fontainier pendu pour haute trahison, est celle d´une quête éperdue de justice, de liberté, d´amour.

    Leur destin se natte étroitement à celui de Louis XIV et de son frère Philippe d´Orléans pour brosser le portrait des années 1666-1674, qui ont instauré une autocratie sans précédent et jeté les fondements de la France moderne. La jalousie meurtrière, le sacrifice, la manipulation, le vice, la passion, la trahison, l´amour fou, dans le coeur du Roi-Soleil et dans celui d´une mère en quête de son enfant, tout est là.

    Tout est vrai. Tout est roman.

  • Joujou

    Eve de Castro

    Russie polonaise, 1741. Tombée dans la misère, la comtesse Boruwlaska vend son fils à une amie fortunée.
    Comme jouet humain.
    À neuf ans, Joseph a la taille d'un enfant à la naissance. Idéalement proportionné, les traits fins, ravissant. C'est une " réduction humaine ", un lilliputien. Doué d'une intelligence exceptionnelle.
    Un monstre parfait.
    Le sort qui l'attend est celui d'un animal de compagnie ou d'une bête de foire. " Joujou " va vivre quatre-vingt-dix-huit ans à cheval entre les fastes de l'Ancien Régime et les débuts de la révolution industrielle, jouer du violon pour des rois et pour des putains, séduire des femmes, sillonner l'Europe à feu et à sang, exciter la convoitise des savants, devenir une légende.
    De sa plume vive et élégante, Eve de Castro s'empare avec brio de ce fascinant destin. Celui d'un aigle enfermé dans le corps d'une puce.

  • Enfant roi

    Eve de Castro

    On ne choisit pas d'être roi. On EST roi parce que l'on NAIT roi, ou que, malgré un rang de cadet, les hasards successoraux vous hissent sur le trône. A trois jours, à 5, 9, 15 ans. Un extraordinaire cadeau du sort. Un cadeau empoisonné.
    Le propos de cet ouvrage n'est pas d'offrir une étude biographique exhaustive des premières années de François II, Marie Stuart, Louis XIII ou Louis XIV, mais de braquer le projecteur sur un instant particulier de leur enfance. Un moment où des circonstances tragiques forcent l'enfant à s'incarner en roi, où sa personnalité se cristallise, fixant les germes de l'homme et du règne à venir.
    Comment Louis XIV, 12 ans, se relève-t-il après l'interminable nuit passée à feindre le sommeil, habillé et botté sous sa courtepointe, tandis que les émeutiers défilent devant son lit pour vérifier qu'il n'a pas l'intention de s'enfuir? Qui sera Louis XIII, 13 ans, après l'assassinat longuement mûri du favori de sa mère, Concino Concini, maréchal d'Ancre ?
    Le temps de l'enfance est chéri par notre époque comme celui de l'innocence, de l'insouciance, de l'irresponsabilité. Peut-on être un enfant quand on doit être malgré soi un roi ?

  • " Elle a joué tapis sans même l'avoir embrassé. Toute sa vie sur la table et elle ne connaissait alors de cet homme que deux grandes mains, une chaleur, une voix. " Il vient du bout du monde, il n'a pas de diplôme, pas d'argent, pas d'attaches.
    Elle est le fruit d'une éducation d'un autre âge, elle a une famille parfaite, un métier exigeant, un carcan de certitudes.
    Il s'oublie dans le corps des femmes.
    Elle se fuit dans les mots.
    Depuis l'enfance, ils se cherchent.
    Ils s'accrochent l'un à l'autre.
    Ensemble ils tombent au fond du puits.

  • L'argent ou la gloire ? Trente mille dollars tout de suite ou la promesse d'un scoop qui va changer la face du monde ? Nat est joueur, il choisit le scoop...
    Nat Ndouala a deux passions : le mah jong et les enquêtes. Au terme d'une partie acharnée, il bat le Faon, un jeune Égyptien à la beauté provocante qui lui donne le choix : trente mille dollars ou un message à délivrer au monde, une " bombe " en rapport avec les attentats de New York. Nat choisit le scoop. Sur la paume de sa main, son adversaire écrit : JULIE OSMOND.
    Chanteuse de variétés mondialement connue, Miss Osmond est rousse, richissime, vierge et mariée à un dresseur de tigres. Une voix d'or, une personnalité soigneusement verrouillée et, dans les coulisses, pas mal de cadavres. Dont un demi-frère, fonctionnaire international fasciné par l'islam et claveciniste talentueux, qui a disparu à la frontière afghane en novembre 2001.
    Nat tient sa piste. Au bout l'attend la gloire. Et la mort.
    Comme l'a prévu le Faon...
    Eve de Castro signe ici sa première incursion dans le thriller contemporain. La force et l'originalité de sa plume font merveille, le rythme est effréné, l'intrigue puissante, les personnages éblouissants, généreux, charismatiques.

  • De la reine son épouse, Louis XIV eut un fils, qui lui donna trois petits-fils et deux arrière-petits-fils. En 1715, ne restait de son sang qu'un garçon de 5 ans. Et cinq bâtards. Que savons-nous de ceux-là, de ces fruits du péché, nés dans le secret de la douce La Vallière et de Montespan la superbe, légitimés, dotés, mariés comme dans les contes, de ces enfants de l'ombre dont l'aîné faillit régner et dont la cadette fut l'épouse du Régent ? Rien, ou si peu. Jusqu'à ce jour, aucun historien ne s'était penché sur eux. Et pourtant... Sous le règne de leur père comme sous la Régence, ils tiennent le devant de la scène politique, les premières places à la Cour ; ils font l'événement, ils étonnent, scandalisent, fascinent. De l'ombre d'une naissance honteuse aux marches du trône, voire à celles du cachot, leur vie forme le plus surprenant des romans. Fastes, folies, passions, intrigues, gloire et déchéance, comédie un soir, tragédie le lendemain, rien n'y manque. Qu'on ne s'y trompe pas. Ce n'est pas là fiction, mais bien l'Histoire que nous révèle Ève de Castro. À partir d'un travail de recherche considérable, elle met à jour, et avec quel éclat, cette constellation méconnue. Des personnages à l'image de leur temps, excessifs, tout en contrastes, qui nous entraînent à travers les ors et les ténèbres du Grand Siècle, dans l'ivresse de la Régence, jusqu'à l'aube de Louis XV.

empty