• Dans Princesse aux pieds nus, Evelyn Durieux racontait comment son mariage conte de fées avec l'aîné des enfants de Jean-Bedel Bokassa s'était transformé en cauchemar : la violence et l'enfermement dans un monde corrompu. Le livre se terminait sur la fuite de la jeune femme, sa rencontre avec un petit fraiseur savoyard, deux naissances, autant de promesses de bonheur. Mais ce bonheur, il a fallu le conquérir de haute lutte ! Retrouver de modestes emplois, aider son époux à sortir du chômage, se faire accepter par une rude famille montagnarde qui ne voit pas arriver d'un bon oeil cette superbe métisse, parisienne d'allure, de surcroît ex-belle-fille d'un empereur sulfureux... Et quand enfin Evelyn récupère les trois enfants de son premier hymen, comment habituer les « petits princes » à vivre dans une HLM ? Pourtant la tribu se soude, construit de ses mains sa maison, sous l'égide d'une femme admirable et d'un homme qui les protège tous sans compter, parce qu'il se cherchait et qu'il l'a trouvée, « elle », sa princesse démunie. Oui, c'est une histoire d'amour ! D'amour vrai, sans mièvrerie, sans concession. Evelyn Durieux, qui ne triche pas, avoue parfois rêver aux fastes d'antan : cela lui procure l'énergie nécessaire pour offrir un jour aux siens une existence plus belle, tout en l'obligeant à parfaire sa personnalité.

empty