• La bataille d'Angleterre (juillet 1940-mai 1941) a changé le cours de la Seconde Guerre mondiale. En infligeant à Hitler son premier échec, elle a brisé le mythe de l'invincibilité nazie.
    Dans la mémoire collective, cette bataille marque le triomphe de la volonté sur la fatalité. Combat d'une nation pour sa survie et d'un peuple pour sa liberté, drame immense par sa portée (30 000 morts, 2 millions de foyers détruits), elle apparaît comme l'un de ces moments où, en quelques semaines, se joue le sort du monde.
    Loin de toute vision épique, ce livre présente le déroulement des événements - la bataille dans les airs, le plan d'invasion de l'Angleterre, le Blitz - et met en lumière les composantes techniques et logistiques de la bataille, les données politiques, en particulier le rôle de Churchill et du peuple anglais, ainsi que les erreurs tactiques et stratégiques commises du côté allemand.

  • Churchill

    François Bédarida

    • Fayard
    • 13 Octobre 1999

    Géant du XXe siècle, figure emblématique du lion britannique, symbole héroïque de la Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill appartient aujourd'hui autant à la légende qu'à l'histoire. Durant une carrière exceptionnellement longue s'étendant sur près de trois quarts de siècle, l'homme a accumulé les actions d'éclat, mais aussi les échecs retentissants. C'est de façon inattendue, presque fortuite, qu'il a inscrit à jamais sa place dans l'histoire, puisque c'est son accession au pouvoir en 1940 qui lui a permis d'opérer sa rencontre avec le destin de l'Angleterre et le sort du monde. Fondée sur des analyses rigoureuses et sans complaisance, émaillée d'anecdotes, cette biographie historique entend retracer et faire comprendre l'itinéraire d'un personnage hors normes, aussi inclassable que talentueux, capable de démesure et d'aveuglement aussi bien que d'intuitions fulgurantes, romantique et réaliste, combinant sans effort l'imaginaire et la realpolitik, un chef de guerre implacable, que sa carrière a conduit des feux encore brillants de l'ère victorienne aux jours sombres de Hitler et aux affres de la guerre froide, en passant par les hauts et les bas de la Première Guerre mondiale et par une pénible traversée du désert dans les années 30.De là un ouvrage passionnant écrit par un historien qui est à la fois un spécialiste de l'histoire de l'Angleterre et de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.François Bédarida, qui a fondé et dirigé l'Institut d'histoire du temps présent, est directeur de recherche au CNRS et secrétaire général du Comité international des sciences historiques.

  • La société anglaise du milieu du XIXe siècle à nos jours «On peut ne pas aimer les Anglais, il est impossible de ne pas les estimer», disait Lamartine. N'est-ce point là une des raisons de la perplexité souvent éprouvée par les Français devant l'histoire contrastée de leurs voisins : une histoire proche, apparemment connue, et pourtant combien difficile à déchiffrer ! Une histoire riche en faux-semblants et en paradoxes déroutants, obscurcie de surcroît par d'innombrables stéréotypes entretenus avec complaisance de part et d'autre.

    C'est donc à dépeindre les Anglais tels qu'ils sont que s'attache ce livre. Pour ce faire, il s'efforce de démêler les fils complexes de l'évolution sociale de l'Angleterre depuis les temps prospères et orgueilleux du victorianisme triomphant jusqu'aux secousses et aux interrogations du présent.



    François Bédarida (1926-2001) Ancien directeur de recherche au CNRS, ancien directeur de l'Institut d'histoire du temps présent. Il fut spécialiste de l'histoire contemporaine de la France et de l'Angleterre.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Quand, le 3 septembre 1939, la France et la Grande-Bretagne entrent en guerre, les deux pays viennent de se doter d'un organe de décision commun pour le temps de guerre : le Conseil suprême interallié. Mais si l'on y ébauche projet sur projet (expédition à Salonique, minage des eaux du Rhin, secours à la Finlande par Petsamo ou Narvik, bombardement du Caucase), aucun n'est mis à exécution, et lorsque de véritables opérations s'engagent en Norvège, en avril 1940, elles aboutissent à un complet fiasco. Dans ce livre on assiste, pour ainsi dire heure par heure, aux délibérations, parfois dramatiques, entre Chamberlain, Daladier, Reynaud, Churchill..., tandis que les chefs militaires alliés, paralysés par le sentiment de leur infériorité, préfèrent mener une « drôle de guerre » plutôt que la I guerre tout court.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty