• "Quoi qu'il en coûte", ces mots du président Macron, répétés à l'envi, confirment bel et bien notre entrée dans le monde de l'Hyperdette. La « Coronadette » met en évidence le piège de la croissance mondiale qui tire des traites sur l'avenir. La question n'est plus de savoir comment nous pouvons-nous en sortir, mais qui va vraiment payer ? Les classes moyennes, comme toujours ? Les jeunes, première cible ?  Les classes supérieures, au nom de la « chasse aux riches » ? Et si aucun de nous ne pouvait y échapper ? Car pour rembourser, il faudra peut-être vendre la France... Telles sont les questions cruciales que pose ce livre. François Lenglet nous donne également les clés pour comprendre ce que les gains de productivité et les changements d'organisation dans le travail vont changer. Un monde plus juste peut-il sortir de ce désordre ? À nous de le construire.

  • « L'immobilier est un placement sans risque », « L'euro a fait grimper les prix », « À la retraite, le niveau de vie baisse »... Qui n'a pas entendu, au comptoir d'un café ou dans un dîner en ville, l'une des multiples idées reçues en économie, mantra qu'on accepte en hochant la tête. Parce qu'on ne sait pas en fait quoi penser, quoi répondre et comment contredire. François Lenglet, le pédagogue de l'économie
    pour tous, nous explique ici comment démonter ces poncifs, dont les libéraux sont victimes tout comme les anti-libéraux. Car l'économie n'est pas une science exacte : il n'y a pas de lois dans ce domaine, mais des rapports de force, ou des modes amplifi ées par le vacarme médiatique. Des bulles qu'il faut savoir dégonfler.

  • En 2019 deux courbes vont se croiser : celle de la montée des populismes et celle de la crise financière et boursière. La situation est explosive ! Nous basculons dans un autre monde. François Lenglet examine les raisons de cette mutation pour montrer l'émergence d'un nouveau cycle économique et politique : la fin du libéralisme et le retour de l'autoritarisme. Un autoritarisme cousin de celui de l'entre-deux-guerres, entre les traités de 1919, la crise de 1929 puis du début de la Seconde Guerre mondiale en 1939. Partant de ces leçons, François Lenglet nous dessine le monde tel qu'il sera en 2029, et nous permet de nous préparer à tous les dangers.Une fresque étonnante qui éclaire notre avenir !François Lenglet est le spécialiste économique du journal de 20h de TF1 et de la matinale de RTL.

  • La prochaine présidentielle sera dominée par ceux qu'on appelle les populistes, à droite comme à gauche. Ils se nourrissent de l'extraordinaire dégringolade de la France depuis dix ans : effondrement de la classe moyenne, baisse de la richesse par habitant, chômage permanent, auxquels s'ajoute, depuis les attentats et la crise des migrants, un sentiment d'insécurité renforcé. François Lenglet explore les causes de cette éclipse française : l'union monétaire, ou plutôt l'usage que nous en avons fait. Les illusions de la génération libérale, au pouvoir aujourd'hui. Le déni des responsables politiques, dont les tabous bloquent l'Etat et les entreprises. Et cela jusqu'à Hollande et Sarkozy, ces frères jumeaux dans l'impuissance économique. Les Français veulent désormais être protégés. Et c'est pour cela que les solutions des partis nationalistes et souverainistes séduisent. François Lenglet les dissèque car, dans l'histoire, nombre de leurs mesures ont fini par être adoptées, y compris par des partis traditionnels. Est-ce un mal ? Sans complaisance, il propose des orientations efficaces pour garantir à la France un futur moins sombre. 2017 nous donnera une vraie chance. Peut-être la dernière. Sinon... Tant pis, nos enfants paieront.

  • Les signaux sont chaque jour plus clairs : la phase actuelle de mondialisation touche à sa fin. Née dans les années 1980 avec le système boursier mondial et la chute du mur de Berlin, elle a reposé sur une utopie : une planète unifiée par le libre-échange, régie par le marché et la démocratie. Mais aujourd´hui, le courant protectionniste remonte. Des entreprises, notamment américaines, relocalisent leurs industries dans leur pays. L´OMC tremble. Partout, le nationalisme déborde. François Lenglet dévoile ici que nous sommes à la fin d´un cycle. Désormais, plus personne n´a honte de protéger son économie et de jouer sur sa monnaie. Il ne faut pas regretter la mondialisation. Malgré son indéniable effet de rattrapage pour des pays pauvres, bien peu en ont profité. Avec clarté et humour, ce livre décrit le monde qui vient. Un univers où les classes moyennes tiendront leur revanche et où le parasitisme des mafias volera en éclats.

  • Qui va payer la crise ?

    François Lenglet

    • Fayard
    • 19 Septembre 2012

    François Lenglet l´a dit : si rien ne change, François Hollande sera le président du retour au franc. Il n´y a, dans ce pronostic, aucune fascination morbide pour le désastre, et pas davantage de l´exagération qu´affectionne le romantisme pro-européen. C´est tout simplement du bon sens. Voici l´étrange constat qui se fait jour. Alors que l´euro, ce « Frankenstein financier », comme l'appelle l'économiste Charles Gave, vient de fêter ses dix ans, jamais les pays de la zone euro n´ont connu de tels écarts de croissance ou de chômage les uns par rapport aux autres. Notre monnaie, loin de favoriser la convergence que l´on imaginait, déchaîne au contraire les forces centrifuges, désarticule la scène politique européenne et alimente le ressentiment des nations. Lors de chaque « sommet de la dernière chance », les chefs d'Etat et de gouvernement jettent à la mer des centaines de milliards, pour tenter de sauver des pays qui ne peuvent pas l'être. Cet argent ne sera jamais remboursé. Il alimente une montagne de dettes dont la taille est sans précédent dans l'histoire, hors temps de guerre. Et il menace de nous précipiter dans l'une des pires crises financières, ruinant les épargnants et les Etats. La terrible situation que montre François Lenglet n´est pas le fruit du hasard. Depuis vingt ans, la cisaille des traités européens décapite les économies. Les cassandres et les optimistes s´agitent en tout sens. Pourtant, les solutions sont là et ce livre les expose.

  • Non à la réévaluation du yuan. Non à la présence de Google à Pékin sans censure idéologique. Non à la présence de l´US Navy au large des côtes chinoises.  Non au rachat des entreprises américaines par les Chinois et leurs 2 500 milliards de dollars de réserves. Non à l´ingérence de Pékin dans la politique économique et budgétaire de Washington.  Entre la Chine et l´Amérique, la rivalité a fait place à la « guerre fraîche » ; nous assistons au passage à la guerre froide. Et après ?
    Selon la méthode qui a fait le succès de La crise des années 30 est devant nous (Prix d´économie financière et Prix spécial du jury de l´Excellence économique), François Lenglet décrit les étapes d´un affrontement commencé voilà quarante ans dans le secret des chancelleries ; il a repéré les divers terrains où les deux grands d´aujourd´hui se défient - de l´espace aux fonds sous-marins, de Wall Street à Hong Kong, des espionnes de la Green Valley aux pirates de l´internet. Enfin, il a bâti les scénarios de cette confrontation. Édifiant et inquiétant.

    François Lenglet est directeur de la rédaction du quotidien économique La Tribune. Il est également chroniqueur sur les radios RMC et BFM, ainsi que sur BFMTV. Il a vécu deux ans en Chine.

empty