• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Alix a épousé, par amour, le capitaine de marine marchande Yves Kéradec, dont la forte personnalité ne se laisse pas facilement manier. Sa maison, ses quatre enfants, les décisions à prendre en l'absence du mari, ont transformé peu à peu Alix. Et Yves ne reconnaît plus, en cette femme compétente, dévorée par le quotidien, la jeune fille romantique qui l'avait séduit. Alix a toujours cherché, inconsciemment, à donner d'elle-même la meilleure image possible, sans se soucier des problèmes d'autrui. Yves, de son côté, supporte mal de ne plus être le principal acteur, et s'enfonce dans un silence hargneux. Sous les yeux implacables de Maria-Pia, leur fille aînée, la corde se tend et atteint bientôt le point de rupture. Une gifle, une fuite, et dix-huit années de bonheur semblent s'évanouir. Est-ce bien ça, la vie... Une famille d'aujourd'hui, un couple attachant séparé par un malentendu. À partir de ces éléments simples, Françoise Mareille a su bâtir un roman passionnant, parfois douloureux, mais d'où l'espoir n'est jamais absent.

  • Michel, vingt-deux ans, Marie, dix-neuf ans, vivent chez leurs parents et aspirent à leur indépendance. Sans qu'ils en aient conscience, leur grande intimité risque de les couper du reste du monde. Ces deux faux jumeaux arriveront-ils à séparer leurs voies, et à faire leur vie l'un sans l'autre ? C'est là tout le roman. Raoul, le père, personnage original, astronome vivant dans les nuages, Céline, la mère sensible, souffrent de voir leurs enfants s'éloigner d'eux. N'est-ce pas la loi. pourtant ? À travers la vie de tous les jours, coupée d'un drame, et au long de leur voyage à Hammamet, nous voyons Michel et Marie frôler les gouffres, lui avec son caractère réservé, elle avec sa désarmante spontanéité. Hélène, la marraine à forte personnalité, interviendra à temps pour éviter l'irréparable. Après avoir craint de se perdre et de tout perdre, d'une façon inattendue, qui restera imprévue jusqu'aux dernières pages, Michel et Marie trouveront l'équilibre. Il y a beaucoup de tendresse, dans le roman. Moderne, gai, il nous tient en haleine du début à la fin. Peut-être à cause de sa fraîcheur, de son style vivant ou, tout simplement, parce que nous avons envie de voir le sympathique Michel débarrassé de sa « poussière dans l'oeil ».

empty