• En arrêtant à sa descente d'avion Maurice Fabre, recherché pour crimes contre l'humanité en raison de sa participation active aux « massacres de Sétif », les autorités algériennes n'ont-elles pas fait preuve d'un zèle quelque peu excessif ? Car plus de soixante ans après les faits, personne, des deux côtés de la Méditerranée, n'a vraiment intérêt à revenir sur ces journées sanglantes de mai 1945, dans cette Algérie française qui était alors à la fois pétainiste, gaulliste et sous influence américaine. Ni Alger, ni Paris, ni même Washington...Personne, sauf l'accusé. Celui que la presse désigne comme le « Boucher de Guelma » est en effet déterminé à ne plus rien cacher de la vérité sur des tueries dont les victimes algériennes ne sont toujours pas dénombrées. Comment faire taire ce vieillard, dont la mémoire est implacable, et qui, au fil de l'instruction de son procès, se montre décidément trop bavard ?Le premier roman noir consacré à l'une des pages les plus sombres du colonialisme français.Francis Zamponi, journaliste et romancier, est notamment l'auteur de Mon colonel, In nomine patris, Le Don du sang, tous consacrés aux séquelles de la guerre d'Algérie et parus chez « Babel Noir », Actes Sud.site de l'auteur

  • Ami des bêtes

    Francis Zamponi

    En pleine Deuxième Guerre mondiale, pour célébrer l'amitié franco-espagnole, un conseiller du maréchal Pétain suggère d'organiser à Vichy une corrida en l'honneur du général Franco... Malgré l'incongruité de l'entreprise, celle-ci se voit adoubée par l'illustre chef de l'État français. Les préparatifs vont bon train et la nouvelle parvient aux oreilles intéressées de républicains espagnols défaits et en mal de vengeance. D'autres, plus inattendues, se joindront à la fête.

  • Quelques mois après Mai 68, la lutte fait rage dans le clan gaulliste entre les prétendants à la succession du Général. Nombreux sont ceux qui ne veulent pas voir Georges Pompidou devenir président. Mais lui s'y voit déjà. C'est alors qu'éclate l'affaire Markovic, du nom d'un garde du corps d'Alain Delon, retrouvé mystérieusement assassiné. Bientôt, des bruits circulent : Markovic aurait pris des photos de Mme Pompidou en galante compagnie... et en tenue assez légère pour ruiner les ambitions électorales de son époux. La rumeur enfle, le piège se resserre, la machination est en place.Quarante ans plus tard, impliqué dans un autre coup tordu, un ancien barbouzard des services secrets et du SAC livre enfin le dessous des cartes. Il raconte comment, sur ordre de ses supérieurs directs, lesquels obéissaient eux-mêmes aux plus hautes sphères de l'Etat, il a instrumentalisé la presse, manoeuvré l'opinion publique, piétiné les lois et la morale, à seule fin d'abattre le dauphin pressenti du général de Gaulle.Un roman édifiant, terriblement crédible, qui jette une lumière crue sur la vie politique d'hier et d'aujourd'hui.Récit haletant d'une manipulation devenue un modèle du genre, 69, année politique est, après Le Boucher de Guelma (Seuil, 2007), le sixième roman noir de Francis Zamponi.

  • Trente-cinq ans après la guerre d'Algérie, l'assassinat d'un colonel à la retraite fait ressurgir un passé pourtant soigneusement occulté.

empty