• Encadrer, un métier impossible ? prend le contre-pied des méthodes de management, des « bonnes pratiques » et des référentiels de compétences, en explorant les « dessous » d´une activité en somme relativement triviale, qui consiste à encadrer le travail d´autrui. Il l´aborde à partir de sept « secrets », dont certains de Polichinelle, qui entrelacent le coeur de l´activité formé par l´autorité et le pouvoir.
    Depuis bientôt dix ans, cette approche sert d´alternative à des cadres de l´entreprise, mais aussi du secteur social, de la santé, des collectivités territoriales, d´organisations publiques et privées. Elle témoigne des résistances d´un encadrement humaniste et citoyen, qui s´appuie notamment sur les sciences sociales et humaines pour voir plus clair et autrement dans son activité. Elle invite à une réflexion créative pour penser ses propres stratégies d´encadrement.
    « Un livre très instructif et optimiste, opposé à toute idéologie " managériale. " » Revue de la Défense Nationale « Un métier en définitive harassant, stressant, qui se pratique avec plus ou moins de succès. Constat résigné ? Non, lucide. » Les Échos « Au-delà des recettes, l´auteur tente de mettre en lumière la manière dont les choses se passent sur le terrain, c´est-à-dire rarement comme la direction l´imagine. » Entreprises et Carrières « Foncez à la conclusion où, en quatorze pages serrées comme un bon whisky, l´auteur ramasse son affaire. » Offres courrier cadres La 1re édition a été nominée pour le Prix Le Monde-Sciences Po, et le Prix des Nuages Blancs, en 2007.

  • Ce livre traite des micro-politiques du travail. Celles des dirigeants d'entreprise, mettant en oeuvre des moyens pour accroître la productivité et "changer les mentalités". Celles des salariés qui les contournent, y résistent, courbent parfois l'échine. Basé sur des entretiens et des observations, ce livre souligne la grandeur du travail ordinaire, lui redonne son caractère de lutte existentielle, de tragédie parfois.

  • Voici un livre résolument optimiste et joyeux, truffé d´anecdotes et d´exemples amusants, qui rompt avec l´ambiance morose de la « souffrance au travail ». Sans en nier l´existence ni les dégâts, il montre à partir d´une enquête approfondie que des stratégies alternatives d´encadrement se pratiquent et ce, dans des organisations très différentes, dans le public comme dans le privé (entreprises industrielles et de service, secteur social et hôpital, multinationales et PME-PMI...).  Les hommes et les femmes interviewés, cadres dirigeants ou non, parfois délégués syndicaux, ont tous en commun d´avoir souffert de harcèlement et de maltraitance. Ils ont parfois connu de longues périodes de chômage ; mais ils témoignent ici de leur ténacité, de leur capacité à « encaisser des coups », à lutter contre les discriminations de toutes sortes.  Au fil des récits et des pages, se dégagent des principes communs, des façons de théoriser ces pratiques, à partir de valeurs humanistes et d´éléments des sciences sociales et humaines. Ramassées en vingt-cinq principes fondamentaux, ces stratégies alternatives forment un « bréviaire de résistance et d´innovation » dont tous les salariés peuvent s´inspirer. Loin des utopies louables d´un « management alternatif à inventer », il s´agit ici du travail déjà à l´oeuvre pour diriger et encadrer « autrement ».  Frederik Mispelblom Beyer, Professeur de sociologie à l´université Paris UniverSud  Evry, est responsable de l´équipe de recherche CRF (centre de recherche sur la formation) / ÉTÉ (enseigner, transmettre, encadrer). Il anime le site encadrer-et-manager.com et a rédigé cet ouvrage avec Catherine Glée, maître de conférences à l´IAE Lyon (Université Jean Moulin Lyon 3) où elle dirige le Master ressources humaines et organisation et est membre du Centre de recherche Magellan.

empty