• À partir de 1850, Nerval adopte une forme narrative qui renouvelle la tradition du récit excentrique, une forme qu'il fonde sur l'observation du monde contemporain. Aux errements du siècle, le narrateur oppose des ailleurs : le Valois, des pays étrangers, le monde des rêves. Moins nostalgique que critique, cette opposition anime une authentique pensée du progrès. Ce réalisme atypique trouve son achèvement dans « Angélique », « Sylvie », « Octavie », « Aurélia ». En 1854, réunissant certains de ces textes avec d'autres plus anciens et « Les Chimères », Nerval compose un des plus étranges « recueils » de notre littérature : « Les Filles du Feu ».

empty