• Ce livre, fruit des entretiens entre un témoin et une historienne, offre le parcours remarquable d'un militant juif actif depuis l'entre-deux guerre jusqu'à nos jours. Depuis son enfance en Alsace, Georges Loinger est sensibilisé au danger que représentent pour la communauté juive les menées nazies au-delà du Rhin. C'est pour aguerrir la jeunesse aux épreuves qui se profilent qu'il s'investit dans l'éducation physique des futurs rabbins puis des étudiants de la toute jeune école Maïmonide à Paris. Prisonnier de guerre en 1940, il s'évade de son Stalag en Allemagne pour rejoindre sa femme confrontée à l'évacuation rapide de 123 enfants juifs venus d'Allemagne. Il se lance alors à corps perdu dans une autre aventure, celle de la résistance française dans le réseau Bourgogne.

  • Préfacé par Simone Veil, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Serge Klarsfeld et André Kaspi et soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
    A la veille de la guerre, la population juive de France offre une grande diversité que l’on retrouve dans son engagement dans la Résistance, des Juifs de la Résistance nationale aux organisations de résistance juive proprement dites. Ces dernières ont aidé les Juifs à se cacher, en fabriquant à leur intention des faux papiers, en les aidant à franchir les frontières (suisse ou espagnole) ou la ligne de démarcation, en leur procurant des moyens financiers pour survivre, en réduisant au silence ou en abattant les dénonciateurs et les « chasseurs de Juifs », en organisant des évasions de prisonniers, et en diffusant des informations destinées à soutenir moralement les persécutés et à leur gagner des sympathies au sein de la population non juive. Écrit par une grande figure de cette résistance, ce livre, qui s’adresse à un large public, a pour objectif de faire reconnaître la réalité de l’engagement armé des Juifs contre les nazis, l’organisation des réseaux juifs de sauvetage et de rendre hommage aux non-Juifs sans l’aide desquels rien n’aurait été possible.

empty