Religion & Esotérisme

  • Une anthologie des plus belles prières de notre monde, religions et époques confondues.
    À la source de la spiritualitéLa prière, conversation de l'homme avec Dieu, est un moment d'intense communion et une occasion de recueillement.Dans la douleur ou dans la joie, pour demander du secours comme pour remercier, les hommes et les femmes n'ont cessé de s'adresser aux puissances de l'Esprit.Ce petit livre compte quelque trois cents prières du monde entier et de tous les temps, rassemblées par Gerald Messadié.Autant de témoignages de la soif irrépressible d'in ni que ressent l'homme lorsqu'il regarde en lui-même et s'interroge sur le sens de la vie.

  • « C´est alors que je tombai sur le nom Barabbas, le brigand dont, selon les Évangiles, le peuple juif aurait demandé la libération à la place de Jésus. Or, ce nom signifie « fils du père » ; ce ne peut donc être un nom, car celui-ci est individuel et nous sommes tous fils de nos pères. Outre ma connaissance de l´Orient, le bon sens m´indiquait qu´aucun homme n´aurait pu porter ce nom, même comme surnom, sauf à se couvrir de ridicule, à l´exception de celui qui se définissait comme le Fils du Père, Jésus.
    Les premiers rédacteurs qui ne parlaient pas araméen, avaient commis l´une des erreurs de traduction les plus formidables de l´histoire de la traduction : c´était bien Jésus dont les Juifs assemblés devant le prétoire de la résidence de Pilate avaient demandé la libération.
    Erreur lourde de conséquences et de révélations, car sur cette base, les évangélistes avaient monté un récit controuvé, destiné à rejeter sur les Juifs la responsabilité de la condamnation de Jésus.
    Toute l´histoire de Jésus était à revoir. C´est l´objet de ces pages. » G. Messadié S´avisant de l´erreur qu´il avait partagée avec tant d´autres, et s´appuyant sur les dernières études bibliques, Gerald Messadié, l´auteur du succès mondial L´Homme qui devint Dieu, a souhaité reconstituer l´histoire terrestre du Crucifié à la lumière de ses nouvelles convictions. Il rétablit entre autres un fait incontestable : face à Ponce Pilate, c´est bien de Jésus que les Juifs ont demandé la libération.

  • Jésus comme on ne l'a jamais raconté. " L'Homme qui devint Dieu, de Gérald Messadié, c'est le résultat de dix ans de travail pour reprendre la brève et fulgurante trajectoire de Jésus en son temps (...). Passionnant et foisonnant ouvrage (...). La force, l'élan de ces pages suffisent à nous persuader - si besoin était - que Jésus a bouleversé l'état du monde. " Françoise Ducout, Elle. " Gérald Massié a tenté de reconstituer ce qu'avait pu être réellement la vie du Christ, de manière complète, factuelle, quasiment minutée. C'est le portrait d'un homme implanté dans une époque bien précise qu'il trace dans cet épais volume. Il fait revivre ceux qui l'ont entouré, aimé ou condamné, en essayant de clarifier bon nombre d'éléments restés obscurs. Nous glanons au fil des pages une multitude de renseignements sur la vie à cette époque, ce qui relance l'intérêt et constitue un arrière-plan coloré et vivant. " Gérard Mannoni, Le Quotidien de Paris. " L'Homme qui devint Dieu, grand prophète initiateur du christianisme, y apparaît très vivant, très réel, inscrit dans la vie quotidienne de la Palestine d'il y a deux mille ans, déjà déchirée par des conflits de nations ennemies. Un livre audacieux, remarquablement documenté. " Prima.

  • Quand donc est né le Diable ? Et où ? Car l'Ennemi suprême de Dieu que nous connaissons n'a pas existé de tout temps, ni en tout lieu. Ni les Hindous, ni les Chinois, ni les Egyptiens, ni les Grecs, ni les Romains, ni bien d'autres encore, tous pourtant religieux, n'ont conçu de Grand Ennemi infernal. On le croit défini par la Bible. Il n'en est rien car, dans le premier livre de l'Ancien Testament qui fait mention de lui, le Livre de Job, il est représenté, bien après la Création, siégeant dans le Conseil céleste, auprès des anges, et s'entretenant avec Dieu en termes amicaux. La vaste histoire généalogique du Malin, que voici, traverse les siècles, les continents et les cultures. Gérald Messadié y démontre que le Diable, en tant qu'ennemi du Dieu suprême, fut d'abord une invention politique, destinée à renforcer le pouvoir du clergé iranien du VIe siècle avant notre ère. Et que, par la suite, et notamment sous l'Inquisition, la lutte contre Satan fut surtout un fonds de commerce, destinée à enrichir les clergés par la confiscation des biens des " possédés " et autres " suppôts de Satan ". Le Diable est encore de nos jours un personnage politique : il sert d'emblème ait refus de toutes les autorités, du travail et de l'amour : c'est le dieu du nihilisme. De Sade à Baudelaire et aux provocateurs contemporains, le culte du Mal a néanmoins imprégné la culture. Aux Etats-Unis, par exemple, les sectes satanistes mobilisent la police, en raison des atroces sacrifices humains qu'elles prêchent et pratiquent. Foisonnant de références et d'analyses scientifiques, parfois parsemées de souvenirs personnels, l'Histoire générale du Diable dénonce l'artifice du sophisme inventé par Baudelaire : " La plus grande ruse du Diable est de nous faire croire qu'il n'existe pas. " Bien au contraire, cette croyance est la cause des fanatismes et des aveuglements qui divisent et ensanglantent encore la Terre.

  • Né en 1887 à Pietrelcina (Italie), plus connu sous le nom de Padre Pio, Francesco Forgione, moine capucin, fut canonisé par l'Église catholique romaine en 2002. Il est le dernier en date de la lignée des grands mystiques religieux. Deux types de phénomènes lui sont attribués et sont attestés par nombre de témoignages : les stigmates - qui se manifestèrent sur son corps pendant quelque cinquante ans, dès 1918 - et la bilocation. Tous deux lui valurent, d'ailleurs, une persécution tenace de la part du Saint Office.
    Pendant ces phénomènes, Padre Pio perdait régulièrement l'équivalent d'une tasse de sang, ce qui aurait dû le conduire rapidement à la mort par anémie, d'autant qu'il se nourrissait chichement.
    Retraçant la vie du saint, Gerald Messadié analyse les témoignages d'époque, souvent troublants, surtout quand ils révèlent que le Padre Pio a été vu en même temps à deux endroits éloignés.

  • Gérald Messadié présente ici, sous une forme accessible à tous, les sources et les analyses qui lui ont permis de reconstituer dans L'Homme qui devint Dieu l'histoire de Jésus dans sa réalité quotidienne. Il nous révèle tous ces faits auxquels seuls les spécialistes avaient accès et nous dévoile, preuves irréfutables à l'appui, ce qui a été enseveli sous deux mille ans d'interprétations tendancieuses et masqué par tant d'études érudites. Quelle fut la véritable histoire de Lazare, le " jeune homme nu " de l'évangile de Marc ? Qui étaient vraiment la Samaritaine et Marie de Magdala ? A quelle date réelle eut lieu l'arrestation de Jésus, quelles en ont été les raisons politiques et comment Hérode Antipas montra sa fascination pour lui ? Pourquoi Jésus célébra-t-il sa Pâque trois jours avant les autres Juifs ? Quel fut le nombre exact de ses disciples et comment les a-t-il choisis ?... Pour les milliers de lecteurs qui ont découvert avec L'Homme qui devint Dieu, série de Gérald Messadié, est un succès international. Elle comporte quatre tomes : L'Homme qui devint Dieu, Les Sources, L'Incendiaire, vie de Saül apôtre et Jésus de Srinagar.

  • L'ésotérisme est la pratique d'un savoir secret réservé aux initiés. Prêtres, druides, mages, prophètes, chamanes, sorciers, voyants ont longtemps revendiqué le privilège des sciences sacrées et de l'hermétisme, au contraire de l'exotérisme, qui est diffusion du savoir. Pourtant, nombre de ces connaissances nous sont parvenues. Dès l'Antiquité, Esséniens, soufis ou kabbalistes en avaient d'ailleurs constitué de vastes bibliothèques Or l'orgueil moderne n'a pas étouffé le sentiment obscur que nous ne savons pas tout de nous-mêmes ni de ce monde.
    Astrologie, chamanisme, védisme, shintoïsme, brahmanisme, mystères helléniques, bouddhisme indien ou tibétain, taoïsme, mithraïsme, Kabbale, alchimie, gnosticisme, sagesse amérindienne, manichéisme, ascétisme, et peut-être même la psychanalyse Cette anthologie commentée et annotée présente les textes fondamentaux de la tradition occulte, présentés dans leur contexte historique, scientifique et culturel. Poètes (Coleridge, Hölderlin, Nerval, Tagore, Trakl), savants (Swedenborg, Newton, Steiner), philosophes (Schopenhauer, Guénon), mystiques (maître Eckhart, Thérèse d'Avila), syncrétistes (Ramakrishna), illuminés (Apollonius de Tyane, Gurdjieff) et même charlatans de génie (Papus, Helena Blavastky, Gurdjieff) : tous livrent ici quelques-unes des clés ouvrant les portes de la conscience.

  • Une lecture attentive de la Bible conduit à y relever nombre d´invraisemblances, d´erreurs et de contradictions. Ainsi :Dieu peut-il être vu ? NON: ??« L'Éternel dit : Tu ne pourras pas voir ma face, car l'homme ne peut me voir et vivre. » [Exode 33:20]???OUI:??« Jacob appela ce lieu du nom de Peniel : car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée. » [Genèse 32:30]Qui excita David, Satan ou Dieu ? ??« Satan se leva contre Israël, et il excita David à faire le dénombrement d'Israël. » [1 Chroniques 21:1]« La colère de Dieu s'enflamma de nouveau contre Israël, et il excita David contre eux, en disant : Va, fais le dénombrement d'Israël et de Juda. » [2 Samuel 24:1]« Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine, mais qui n'a pas de sabot : vous le regarderez comme impur. » [Lévitique 11:6] (or le lièvre n´est pas un ruminant)Dès les premières pages, on trouve deux versions différentes de la création d´Ève : dans la première, elle est créée aussitôt après Adam ; dans la seconde, elle n´est créée qu´après une période indéterminée, comme « aide » du premier homme.Livre par livre, de la Genèse à l´Apocalypse, sans omettre les Évangiles apocryphes, Gerald Messadié, en exégète, relève quelque 216 anomalies dans le livre sacré des juifs et des chrétiens - souvent dues à la maladresse des copistes ou à l´ignorance des traducteurs.

  • À l´ère des circuits imprimés et des accélérateurs de particules, la foi dans le paranormal régit les comportements d´une grande partie de la planète.
    Nouveau nom de l´antique « surnaturel », le paranormal recouvre tous les phénomènes et croyances que la science ne peut expliquer ni justifier et qu´elle a de ce fait rejeté au nombre des fadaises. Mais à tenter de s´informer sur ces questions, on court le risque de tomber sur un fatras de récits invérifiables et d´assertions suspectes, faute d´instruments intellectuels appropriés.
    Gerald Messadié présente un inventaire des phénomènes et croyances que la science ne peut expliquer, afin de dénoncer, grâce aux découvertes récentes, les fraudes et charlataneries qui prolifèrent depuis l´antiquité... mais aussi les indices scientifiques induisant que certains domaines du paranormal comportent des éléments vrais.
    Au sommaire, par ordre alphabétique : astrologie, bilocation, combustion spontanée, fantômes et poltergeists, guérisons miraculeuses, lévitation, télékinèse et télépathie, voyages hors du corps, voyance...

empty