• En trois décennies, du début des années 1870 au
    tournant du XXe siècle, Jules Verne écrit trois romans
    couvrant plus d'un demi-siècle d'histoire canadienne. 
    Si ce triptyque peut être saisi dans le processus global
    de la création vernienne, il forme en même temps une
    entité à part entière, un formidable révélateur de la
    place du Canada et du Québec en France. Cette place
    est relative : elle dépend beaucoup de ses interactions
    avec l'Angleterre et les États-Unis. 

    Plusieurs oeuvres de Verne, depuis Les Aventures du
    Capitaine Hatteras, publiées au milieu des années 1860,
    s'attachent à comparer les réactions de personnages
    anglais et américains. Il en ressort in fine une rivalité des
    deux pays, comme dans les romans canadiens Le Pays
    des fourrures (1872-1873) et Famille-Sans-Nom (1889).
    Le conflit anglo-américain explique les connivences
    entre Canadiens français et Américains, dont font état
    ces deux romans. 

    Or, à la fin de sa vie, Verne remanie ce système
    d'alliance. Dans Le Volcan d'or, rédigé en 1899-1900,
    les relations vont diamétralement changer : Canadiens
    français et anglais, tous honnêtes gens en quête
    de l'or du Klondike, s'unissent contre des Américains
    originaires du Texas, délinquants notoires et redoutés. 

    Comment analyser ce retournement ? Quelle clé
    offre-t-il pour comprendre, à une plus vaste échelle,
    les images du Canada et du Québec qui prévaudront
    dès lors en France ?Over the course of three decades-from the early
    1870s to the turn of the 20th century-Jules Verne
    wrote three novels covering more than half a century
    of Canadian history. 
    While this triptych is undoubtedly located within the
    Vernian corpus, it nevertheless constitutes a body of
    work in its own right, a powerful testimony to the place
    that Canada and Quebec occupied in France. This place
    was relative, however, dependent on interactions with
    England and the United States. 

    Several of Verne's works beginning with the publication
    of The Adventures of Captain Hatteras in the mid-1860s
    compare English and American characters. Ultimately,
    the rivalry that emerges between the two countries is
    further developed in the Canadian novels The Fur
    Country (1872-1873) and Family Without a Name
    (1889). The Anglo-American conflict explains the
    affinities between French Canadians and Americans
    present in both novels. 

    Toward the end of his life, however, Verne revisits this
    alliance. In The Golden Volcano, written in 1899-1900,
    those relations change diametrically: French and
    English Canadians, all honest people in search of
    Klondike gold, unite against the Texans, notorious
    and feared delinquents. 

    How is this reversal to be understood? What clues does
    it offer for understanding of the depictions of Canada
    and Quebec that prevail henceforth in France on a
    broader scale?

  • Le géographe et politologue André Siegfried est connu pour son ouvrage de 1927 sur les États-Unis et ses travaux pionniers d'analyse électorale. Ses études fouillées sur l'émergence du Canada et du Canada français modernes doivent être revisitées. Outre la mise au jour des lettres inédites des interlocuteurs canadiens et québécois de l'intellectuel français, cet ouvrage restitue les linéaments d'une pensée complexe dont la réception canadienne se révèle attentive, mais ambivalente. De 1898 (date de son premier voyage au Canada) à 1947 (année où il rédige une préface pour la quatrième édition de son livre Le Canada puissance internationale), Siegfried ne cesse de s'intéresser à un pays en cours d'édification, à ses tensions externes et internes, à sa fragilité structurelle comme à ses promesses de développement.

  • Depuis plus de deux siècles, des intellectuels français évoquent dans leurs écrits les territoires et peuples francophones d'Amérique du Nord. Si la sympathie a pu parfois altérer leurs jugements, elle a aussi nourri leur curiosité et leur désir d'embrasser en un même regard le présent et le passé du Québec. Paradoxalement, un sentiment largement partagé au sein des élites françaises aspire à réconcilier "les deux Canada". C'est la tension entre ces deux élans qui est au coeur du livre de Gérard Fabre. Chateaubriand et Michelet, au XIXe siècle, ont déploré la perte de l'Amérique française. Pour le XXe siècle, dix auteurs représentatifs ont été retenus : Ferdinand Brunetière, André Siegfried, Jean-Charlemagne Bracq, Maurice Constantin- Weyer, Maurice Genevoix, André Breton, Jean-Marie Domenach, Michel Tournier, Philippe Meyer et Robert Marteau. Une vision à la fois nostalgique et réaliste prévaut chez la majorité d'entre eux : l'ancienne colonie est entrée dans une modernité qui échappe à sa définition européenne et la met dans une situation de fragilité qui rend inconcevable la séparation du Québec et du Canada. Il faut attendre la décennie 1970 pour que cette conception soit contestée par certains écrivains...

  • L'approche socio-historique adoptée dans cet ouvrage fait le lien entre des épidémies très différentes, et dégage leur singularité. Par cette mise en perspective, la réflexion sur le sida gagne en originalité et en profondeur. Ce sont les moments forts de l'imaginaire du mal contagieux en Occident, qui sont ainsi articulés. La contagion suscite deux grands modes de réaction : la peur et le déni. Biologique, le malheur devient social aussitôt qu'il touche les êtres humains. C'est pourquoi, la contagion met une société à l'épreuve, aiguise ses tensions, accuse ses faiblesses tout en révélant ses forces. Issu de plusieurs recherches en archives ou sur des terrains actuels, cet ouvrage en présente un bilan synthétique, sous forme d'essai. Il s'ouvre donc à un large public intéressé par la santé et les maladies. Les étudiants en sciences anthroposociales trouveront ici les repères majeurs sur l'impact des épidémies dans l'évolution de nos sociétés.

  • L'édition estivale des Cahiers de lecture recense de nombreux ouvrages de référence dont La modernité au Québec, tome 2, d'Yvan Lamonde, Quinze classiques de la littérature québécoise, de Sylvain Campeau et Patrick Moreau et Curieuses histoires de plantes du Canada, tome 2 d'Alain Asselin, Jacques Cayouette et Jacques Mathieu. Le professeur Jacques Cardinal, auteur de plusieurs études sur des écrivains québécois, est interviewé ici à l'occasion de la publication de son essai sur le Saint-Élias de Jacques Ferron. Ce numéro fait aussi une place à des livres traitant de l'influence des baby-boomers sur la société, dont notamment Les boomers sont-ils coupables? de Gaétan Bélanger, de parcours migratoires comme le récit d'Akos Verboczy, Rhapsodie québécoise. Itinéraire d'un enfant de la Loi 101 et des questions d'islamisme comme le cri du coeur de Djemila Benhabib, Après Charlie. Laïques de tous les pays, mobilisez-vous!

empty