• > Disponible prochainement Après bien des atermoiements, des recherches et des études, Colbert décide, en 1665, de construire un nouvel arsenal indispensable au développement de la marine royale.
    Son choix s'arrête sur le site de Rochefort, dans une boucle de la Charente, à cinq lieues de la mer. L'endroit n'est pas sans inconvénients : il souffre des miasmes de l'air et de l'insalubrité ambiante. Mais il offre aussi des avantages multiples au long des côtes atlantiques. Et voici que, sur le chantier, des meurtres mystérieux d'ouvriers se succèdent à un rythme de plus en plus accéléré. La population s'inquiète et crée une milice bourgeoise.
    Puis viennent les incendies, l'empoisonnement de l'eau potable déjà si rare... Cette cascade d'événements semble entraîner vers le gouffre le jeune marquis de Seignelay qui représente sur place le surintendant, et l'arsenal avec lui. Aidé par l'agent du commissaire général de police, Géraud Lebayle, il va utiliser tous les stratagèmes possibles et empiriques pour combattre un adversaire qui apparaît comme un monstre aux multiples têtes.
    En s'appuyant sur une minutieuse documentation, selon une méthode qui a fait son succès, Gérard Hubert-Richou nous plonge dans une passionnante aventure, pleine de rebondissements, où il ressuscite toute une société, mélange de hobereaux ruinés, d'ouvriers véreux, d'aventuriers sans scrupules.

  • N'acceptant pas que son fils ait été évincé du trône par le roi Louis-Philippe, la duchesse de Berry décide, en 1832, de reconquérir son royaume en tentant de soulever Marseille, puis la Vendée, attachée aux Bourbons légitimes par tradition.
    À Paris, le gouvernement s´inquiète. Tous les moyens sont mis en branle pour capturer la rebelle : 60 000 soldats, gendarmes, policiers, espions sont concentrés sur la région. On quadrille, on perquisitionne, on menace, on emprisonne. Mais la duchesse, signalée ici ou là, ne cesse de glisser entre les mailles du filet, se déplaçant de nuit, à pied, à cheval, à dos d´homme, n´hésitant pas à traverser à la nage les rivières. Les semaines se succèdent tandis que monte la tension.
    /> C´est cette folle équipée authentique, pleine d´aventures, de suspense et de rebondissements, que relate ici avec brio Gérard Hubert-Richou. Le visage rayonnant de la duchesse, tellement séduisante et audacieuse, habite de part en part ce roman trépidant.

  • 25 juin 1673 : le mousquetaire d´Artagnan est tué au siège de Maëstricht dans d´étranges circonstances. Très affecté, Louis XIV exige aussitôt une enquête qui est confiée au commissaire Lebayle. Ses investigations confirment les doutes du roi : la présence du policier sur les lieux du crime dérange puisque le jeune homme échappe de justesse à un attentat, quelques heures après son arrivée.
    Gérard Hubert-Richou nous emporte alors au grand galop dans une extraordinaire aventure où courses-poursuites, conspirations, trahisons, intrigues galantes, travestissements, et même projet d´enlèvement au cours d´une chasse royale, se succèdent au fil des pages. Une veuve mentalement déséquilibrée, un savant hollandais qui complote contre son pays d´accueil sous couvert d´une école respectable, une adolescente déguisée en garçon pour mieux espionner celui-ci, un chevalier en disgrâce qui brûle de se venger ne sont que quelques-uns des personnages qui habitent ce roman trépidant, inscrit dans la grande tradition d´Alexandre Dumas.

  • Théophraste Renaudot reste une figure emblématique du règne de Louis XIII. Handicapé par sa laideur qui lui attire les sarcasmes, il réussit des études de médecine à Montpellier. Il devient commissaire aux pauvres du royaume et médecin ordinaire du roi. Mais c'est pour avoir créé le premier journal hebdomadaire français, La Gazette, qu'il restera célèbre. Alors qu'il ne cesse de prodiguer ses soins aux plus démunis, il s'installe en 1625, à Paris, à l'enseigne du Grand-Coq, avec son épouse et ses neuf enfants. Rapidement sa notoriété, sa prodigieuse activité et son succès éveillent la haine des jaloux de tout bord. À son encontre se succèdent alors calomnies, plaintes, procès, sabotages, enlèvements et coups fourrés, entraînant une cascade d'incidents, de contretemps et de complications visant à détruire le journal. Mais celui-ci, bénéficiant de l'appui secret de Richelieu, continue de paraître... C'est cette passionnante aventure, étayée par de nombreux documents, que raconte Gérard Hubert-Richou. Mené au triple galop, son roman nous immerge dans le Paris du XVII siècle avec son menu peuple, ses artisans et ses princes, mais aussi dans l'obscurité des provinces, comme le révèle la célèbre affaire des Diables de Loudun, à laquelle Renaudot se trouve confronté...

  • Ce pont doit devenir le plus grand, le plus beau, le plus audacieux ouvrage pour franchir la Seine. Le roi Henri II lance le projet ; son fils Henri III pose la première pierre ; son cousin Henri IV l'achève et l'inaugure. On l'appelle bientôt le Pont-Neuf... C'est l'histoire de cet extraordinaire chantier que nous raconte Gérard Hubert-Richou à travers les tribulations d'un personnage inoubliable, le sculpteur Mathieu Jacquet. Ce jeune élève de Germain Pilon, chargé d'orner de mascarons les encorbellements, ne connaît pas une vie de tout repos : le vol d'un pacte secret, les convoitises suscitées par le marché de la pierre, les farouches opposants au projet, un enlèvement, les complots fomentés par le roi Philippe II d'Espagne, la Ligue et la famille des Guise, se mettent en travers de son destin. Ainsi est-ce une page de grande et de petite histoire mêlées que ressuscite avec brio l'auteur, soutenu par une documentation irréfutable. On y découvre aussi bien la vie des gens simples, artisans consciencieux aux lendemains incertains, que celle des princes, déchirés par les guerres de religion. Lorsque le pont est achevé, en 1606, il s'est écoulé presque trente ans...

empty