• LA GRANDE SAGA DE LA RETIRADA

    Rémo et Maria ont connu la guerre d'Espagne puis l'exode des républicains espagnols, les camps, la deuxième guerre mondiale... Soixante années vécues dans la liberté citoyenne, sexuelle et intellectuelle de ceux qui aspirent à toutes les émancipations.
    Dans une saga puissante, tour à tour enthousiasmante et bouleversante, l'humanisme et le réalisme désabusé de Gil Graff se conjuguent pour faire revivre l'histoire et rendre à la postérité les anonymes dont personne ne se souviendra.

  • Tout aurait pu être rose pour les habitants de Villonne, si seulement les cafards étaient remplacés par des citrouilles et les chiens errants par des princes charmants.
    Julien doit faire avec un appartement minable perché en haut d'une tour dans la zone de la cité de Villonne, une mère mourante et un frère simplet. Le changement d'une nouvelle société est en route et Julien, qui choisit son camp, se retrouve impliqué de très près dans la réorganisation de la cité. Il faut exterminer les cloportes sans état d'âme, sélectionner les plus forts et mettre les plus dociles et les plus fragiles à leur service. Telle est désormais la réalité de Villonne.
    Des Elfes voudront s'échapper de ce nouvel ordre. Une jeune ébouriffée et son drôle de prince les prendront sous leurs ailes. Un vieil illuminé leur comptera une fable laissant entrevoir une issue aux allures féeriques. Sauf que, bien sûr, la réalité les rattrape. Ça n'existe pas les contes de fées... Même si, dans cette histoire aussi, on arrache des coeurs d'enfants.
    Un thriller à l'ambiance noire et angoissante sur fond de dystopie... À découvrir sans attendre !
    EXTRAIT
    L'eau gouttait...
    Julien serra les robinets au maximum, mais le goutte-à-goutte continua, imperturbable et lancinant, avec son ploc ! ploc ! dans l'évier en inox tavelé par le calcaire et rayé par le Scotch-Brite d'un milliard de vaisselles.
    Il gifla le cou du mélangeur, celui-ci riposta en dégueulant une avalanche de gouttelettes, puis, marquant lugubrement les secondes, la clepsydre reprit.
    Le joint était foutu... Putain de matériel... L'immeuble partait en capilotade, comme le reste.
    Sur la table une blatte intrépide dardait ses antennes vers une croûte de pain. J'y vais t-y, j'y vais t-y pas ? Le poing de Julien s'abattit. Plus de blatte, pour elle, fini l'alternative, pas plus mal.
    Il décolla le cadavre du tranchant de sa main, qu'il essuya sur son jeans et déposa la bouillie de blatte dans le cendrier ; il la ferait griller tout à l'heure.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    En quelques pages, le lecteur est plongé dans une nuit au climat oppressant, où manger, vivre en sécurité, sauver sa peau est devenu problématique... - Yves Carchon, Tv locale.fr
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Originaire du Val de Loire, après une jeunesse tourangelle, Gil Graff pose ses pénates dans le Sud. Pendant des années elle jonglera avec son poste dans la Fonction publique, la rédaction de ses romans et l'animation d'ateliers d'écriture pour des publics éclectiques : au sein de l'univers carcéral à la Maison d'arrêt des femmes de Perpignan, au Centre de détention avec les hommes, en psychiatrie avec des patients hospitalisés de jour, au lycée ou plus simplement avec les abonnés des médiathèques.
    En 2015, elle plaque sa carrière professionnelle et mène désormais sa vie entre apiculture, restauration de vieilles pierres, maraîchage et... écriture, dans l'arrière-pays catalan.
    Elle est l'auteur de sept romans à la lisière des genres : anticipation, social fiction, roman noir... réunis sous l'appellation « Polar ».
    Toujours puisant aux sources du réel, le plus trivial souvent, Gil Graff est un auteur inclassable, au-delà des modes. Depuis des années, elle a su imposer son style : un humour baroque pour des histoires immorales, cruelles mais jubilatoires.
    Pour cet auteur exigeant, littérature ne peut être que synonyme de défi.

  • Catalan psycho

    Gil Graff

    Et si les serials killers d'aujourd'hui étaient les croquemitaines d'autrefois ? Il est des villages comme "El Forat dels innocents", un peu hors du temps et de tout tracé touristique, où tout est paisible et à sa place et où on ne pourrait imaginer tomber entre les mains de tels monstres. Et pourtant...

  • Ceret noir

    Gil Graff

    Gil Graff est l´auteur d´une dizaine de romans.
    Dans ce septième livre publié, elle demeure fidèle au roman noir et s´attache à développer la psychologie de personnages ordinaires toujours à la limite de la folie.


    Quand on perd une dent, l´usage veut qu´on la dépose dans un coffret ou sous son oreiller afin que la petite souris vienne en catimini l´échanger contre une pièce. Peut-être aurait-il mieux valu que Samuel, voyageur sans bagages, s´abstienne de perpétuer la tradition lorsqu´il dormait à la belle étoile, à Céret, sous le pont du Diable...

    Dans ce nouveau roman, Gil Graff se laisse aller au romantisme, certes sombre, et explore le pouvoir de l´écriture qui, les soirs de grisaille, brouille les contours du réel pour qu´advienne le surnaturel.

empty