• Tout au long des 3690 km de la Volga, suivons pas à pas un marcheur obstiné et curieux qui, durant quatre mois, va poser un regard inédit sur la vie ordinaire du peuple russe dont il découvrira peu à peu l'hospitalité celle de la vraie vie de la Russie profonde. Le marcheur vous fera partager les émotions d'un grand livre d'images écrit dans l'urgence, c'est-à-dire au jour le jour, sur la route. C'est beau, c'est foisonnant, parfois un peu baroque, mais c'est du vécu ! Suivre la Volga, c'est la rencontre avec un fleuve d'une autre nature...

  • Comme le Danube, Petre meurt au bord de la Mer Noire et naît à la source de ce fleuve qui est son compagnon, son réconfort, son guide tout au long de sa vie de génial vagabond. Enlacés en une valse langoureuse, inséparables, Petre et le Danube nous racontent leur vie en commençant par sa fin, remontant à contre courant et symboliquement vers les sources. Leurs deux vies parallèles et néanmoins imbriquées relèvent du chemin initiatique.

  • Salamandre

    Gilbert Vieillerobe

    À quelques pas d'un fleuve, Clavan pleure ce qu'il doit quitter. Cette histoire "classique" d'amants séparés et de rencontres pleines d'enseignements souligne la virtuosité de Gilbert Vieillerobe, grand marcheur, qui nous embarque avec lui le long du Rhône, du Danube et de la Volga.

  • Sur un marché d'Aral, un aventurier découvre une étrange pierre qu'un ancien pêcheur lui présente comme étant de l'ambre bleu. Matière énigmatique et étrange, envoûtante certainement, car le voyageur va être emporté à la recherche de son origine. Suivant des traces incertaines à travers la steppe kazakhe et la Sibérie jusqu'au rivage de la mer de Kara, l'aventurier vous invite à partager cette quête fascinante et jubilatoire.

  • Ce roman nous amène à nous interroger sur l'évolution de nos sociétés mondialisées. Véritable candide contemporain, l'auteur nous entraîne dans un conte philosophique. Servi par une galerie de portraits où la caricature ne détruit jamais la dimension humaine, il met en scène les relations louches entre responsables politiques et économiques. Sont-ils conscients de leurs actes ? Le progrès est-il toujours au rendez-vous ? Allons-nous vers le meilleur des mondes ?

  • C'est un homme simple, mais c'est un homme hors du commun qui, régulièrement, se dépouille de tout confort pour partir à l'aventure des chemins non balisés et écrit... En juin 2012, muni d'un sac à dos léger, pendant 5 semaines, dormant à la belle étoile, il a décidé de remonter le cours du Rhône depuis la Camargue jusqu'à sa source dans les Alpes suisses. Vous le suivrez au jour le jour, surpris de ses propres étonnements. Vous serez avec lui lors de ses rencontres fortuites avec le petit peuple, chaleureux, des bords du fleuve. Vous serez éblouis de nature dans quelques recoins secrets des rives du Rhône. Le fleuve fascine ce pèlerin qui chaque matin remet son voyage en chemin. Ce saute barrières, hors des idées et des sentiers battus, est, vous l'avez deviné, un conquérant de l'absolu. De lui afflue une écriture riche et baroque au cours de ce qu'il nomme ses « élucubrations ». Il vous perdra parfois en embrassant dans de très beaux traits d'écriture, la vie, la politique, la philosophie et la poésie. Écoutez le se recueillir après du fleuve majestueux, et puis taisez vous ! Cet homme a des choses à dire. Alain Dubin, journaliste, guide du patrimoine des pays de Savoie.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty