• Scolioses, torticolis, lumbagos, arthrose... Gilles Bacigalupo, comme il l'a fait dans son précédent livre Mal de dos, mal de bouffe, poursuit ici sa démonstration sur le lien indéniable entre l'alimentation et les troubles musculo-squelettiques.Soyons clairs : le titre de ce livre se veut volontairement provocateur. Son propos n'est évidemment pas de brocarder l'activité sportive. Il vise, en revanche, à expliquer, de la manière la plus scientifique possible, qu'il est presque toujours illusoire de vouloir guérir une faiblesse musculaire par de la musculation. Car, dans la majorité des cas, cette faiblesse n'est pas provoquée par l'inactivité et la sédentarité, mais résulte d'une contracture chronique du muscle, que des exercices physiques seuls ne pourront pas éradiquer et qu'ils pourront même aggraver.Notre musculature est le reflet de notre santé. Celle-ci dépend essentiellement de notre comportement au quotidien, et particulièrement de notre hygiène alimentaire. La seule arme que nous possédons contre la contracture, c'est donc notre fourchette ! affirme Gilles Bacigalupo. C'est par une alimentation saine, consciencieusement mastiquée et parfaitement assimilée que nous débarrasserons notre organisme des mauvaises graisses responsables de nos contractures musculaires. Nous redécouvrirons alors le plaisir et le bonheur de jouir d'un corps décontracté en pleine santé.
    Gilles Bacigalupo a quarante années d'expérience en tant que masseur-kinésithérapeute. Spécialisé dans la prise en charge du mal de dos et de l'arthrose, il est l'auteur de Mal de dos, mal de bouffe chez le même éditeur.

  • Mal au dos, au genou, aux cervicales ? On nous prescrit immédiatement des produits pharmaceutiques supposés calmer la douleur.

    La douleur persiste ? Ce sont alors les examens radiologiques et IRM qui conduisent chez le rhumatologue et les infiltrations.

    La douleur est toujours là ? Allons voir un psy.

    Personne, jamais personne, tout au long de ce cheminement douloureux ne pense à ce qui entre dans le corps tous les jours, plusieurs fois par jour, l'alimentation. Personne ne semble établir la moindre relation entre nos douleurs et ce qui entre chaque jour par la bouche, les aliments.

    Gilles Bacigalupo s'est posé la question. Il s'est interrogé sur la qualité des graisses en fonction de l'alimentation. Sur la circulation et les blocages de ces graisses qui glissent ou résistent sous les doigts. Les effets douloureux de la dégradation des mauvaises graisses.

    Gilles Bacigalupo nous apporte ici les éléments probants d'une observation minutieuse, rigoureuse, alliée à une longue expérience. Un travail qui ouvre de nouvelles perspectives vers l'apaisement et la disparition de bien des douleurs, et qui plus est, à moindres frais, en relation avec la Méthode France Guillain.

empty