• Ce volume recueille des études d'oeuvres québécoises et françaises considérées dans leur relation au fait religieux. À partir des écrits des jésuites et des moniales en Nouvelle-France, en passant par les modèles offerts par Molière et Chateaubriand, on suit le parcours, sinueux et parfois paradoxal, de l'autonomisation progressive du champ littéraire. Les analyses portent sur les stratégies d'affirmation, de contournement, d'oubli ou de détournement du religieux adoptées par des auteurs comme Réjean Ducharme, Anne Hébert, Michel Tournier ou Nelly Arcan. Cette perspective diachronique et transatlantique contribue à faire émerger les points de contact entre les oeuvres, en créant un jeu de miroirs et de reflets fécond, dans lequel la relation au religieux s'impose comme un enjeu, parfois sous-jacent mais pourtant central, de la littérature contemporaine.

  • Malgré sa brève existence (1963-1968), la revue Parti pris a joué un rôle de tout premier plan dans le façonnement du Québec moderne en entérinant le passage d'une identité canadienne-française fondée sur l'héritage catholique à une identité québécoise tournée résolument vers l'avenir, politique et culturel, dont elle s'était fait le porte-parole.



    Cinquante ans après la disparition prématurée de Parti pris, les textes réunis dans ce volume réexaminent à la lumière de l'histoire - idéologique, sociologique, culturelle et littéraire - les rapports complexes que les animateurs de la revue ont entretenus avec leurs précurseurs et leurs contemporains, tout en interrogeant le legs qu'ils ont laissé en partage aux lecteurs d'aujourd'hui. Ce qui ressort en dernière analyse, c'est l'audace dont ont fait preuve les jeunes partipristes dans leur aventure intellectuelle.



    « Avec ou sans Parti pris », parce qu'une revue ainsi nommée ne pouvait laisser personne indifférent, ce qui étonne encore - et détonne - dans un monde où l'indifférence est devenue monnaie courante et valeur d'échange.

  • Le quatrième volume de la série À la carte offre une radiographie du roman en français au Québec pour capter le pouls de sa littérature dans l'espace francophone canadien, américain, voire européen. Quels sont les sujets, les rêves et les phantasmes ? Quels sont les formes privilégiées et ses styles de prédilection ? Quels défis pose-t-il à l'institution littéraire, critique et universitaire ? Comment s'inscrit-il dans le panorama culturel, en particulier au Québec et au Canada ? Quels vecteurs annonce-t-il au sein de la production romanesque pour les prochaines décennies ? Cet ouvrage prétend répondre à ces questions, tout en suggérant des pistes de réflexion pour l'avenir de la recherche de la littérature québécoise, de part et d'autre de l'Atlantique.

empty