• Grand voyageur, réalisateur pour la télévision de nombreux films sur les spiritualités vivantes d'Orient, Arnaud Desjardins est décédé en août 2011 et repose à Hauteville, l'ashram qu'il avait fondé en Ardèche.
    Gilles Farcet retrace ici l'existence et le parcours spirituel de celui qui fut un familier des plus grands maîtres de l'hindouisme, du soufisme, du bouddhisme tibétain et zen. Car le chemin d'Arnaud Desjardins passe non seulement par l'Orient, mais aussi par la passion du théâtre, le sanatorium, les errances amoureuses, les Groupes Gurdjieff, le voyage en Inde en famille et les coulisses du show-business.
    Une aventure personnelle d'une portée universelle : tout au long de sa vie sur terre, Arnaud Desjardins s'est efforcé de transposer dans son quotidien d'Occidental chrétien les richesses spirituelles découvertes en Orient. Il s'est aussi attaché à transmettre ce qu'il avait appris des sages, en se fondant sur une connaissance intellectuelle, mais aussi, et surtout, sur une connaissance intime.

  • Thomas Merton (1915- 1968), écrivain américain, moine cistercien, contemplatif : sa pensée balise à la fois les terres d'Orient et d'Occident. Sa prière et son oeuvre éclairent tous ceux qui, mais par un amour indicible des hommes, se vouent à la réalisation de la sainte unité.
    Nul n'était mieux préparé que Gilles Farcet pour parler de Merton. Spécialiste de la littérature américaine, il connaît bien les USA. L'orientation de ses diverses activités (écriture, conférences, direction littéraire) est d'établir des liens privilégiés entre la littérature et la spiritualité. Or l'étudiant, le jeune professeur, le moine Merton n'aura pas d'autre souhait que de réaliser sa vocation littéraire au sein de la dimension divine grâce à son option pour la vie monastique. Cette parenté d'intention, toute proportion gardée, apparaît significative.

  • En cette vie, que cherchons-nous ? Nous avons tous en nous la nostalgie du bonheur et, au fond, nous agissons toujours en vue d'atteindre ou de retrouver une forme de paix et de joie, et ce même lorsque nous nous trompons et que nos choix nous conduisent à souffrir davantage. C'est en acceptant de nous voir tels que nous sommes que nous pouvons espérer comprendre comment nous fonctionnons, et dans quelle mesure nous sommes prisonniers de nos peurs et de nos attentes. Connaître notre prison, c'est nous donner les moyens de nous en libérer, pour atteindre cette autonomie sereine à laquelle nous aspirons.
    Or, contrairement à ce que prétendent aujourd´hui nombre de marchands de prêt à penser et à vivre, il n´existe pas de formule pour être heureux. Ce texte n´est donc pas un recueil de « recettes » visant au bien être ; plutôt un petit traité de pratique spirituelle. Gilles Farcet s´appuie ici sur son parcours et sa longue expérience d´une voie pour tenter de dissiper quelques illusions, proposer de nouveaux positionnements intérieurs et surtout montrer ce qui nous exile du simple sentiment : ici et maintenant, je me sens ouvert, positif et content.

  • Fruit d'une quarantaine d'années d'études théoriques et surtout de pratique spirituelle, ce petit traité propose une mise au point particulièrement claire et précise sur ce qu'est l'  «  ego  » et sur le possible «  travail  » le concernant. Qu'est-ce donc que l'ego  ? Une maladie dont il s'agit de guérir  ? Un stade du développement humain à dépasser  ? Une pure illusion, ainsi que le soutiennent certains enseignements  ? Enfin, qu'implique réellement une vie «  libre de l'ego  » du point de vue de la personne humaine  ? Si tout un chacun ne demande qu'à se débarrasser de sa souffrance, qui aspirerait en vérité à se voir dépouillé des traits de son humanité au nom d'une possible «  libération  »  ? Mettant en garde contre les approximations, les interprétations morbides et partielles des enseignements spirituels, Gilles Farcet voit plutôt en l'ego un aspect de notre fonctionnement à connaître et à réguler pour, en fin de compte, s'en trouver de plus en plus libre. Au fil de ce petit traité, il se propose d'abord de tenter de mieux cerner la nature et l'identité de ce fameux ego - notamment en le distinguant clairement du Soi et la personne - pour énoncer, ensuite, les fondements d'une relation de bonne intelligence avec lui. Autrement dit, comment instaurer avec l'ego une relation consciente qui nous permette d'en faire usage plutôt que d'être son jouet... Présentation de l'auteur  : Né en 1959, Gilles Farcet est docteur en lettres, auteur d'une quinzaine d'ouvrages. Le récit de son propre parcours, Sur la Route Spirituelle, est paru en 2013 aux éditions du Relié  ; en 2016, il a publié Rédemptions Ordinaires, un recueil de poèmes (au Pédalo Ivre) et participé à Réfléchir sur le coeur des choses, un livre collectif avec Patrick Mandala, Jean-Yves Leloup et Jacques Vigne (Le Relié). Après avoir travaillé en tant que journaliste, éditeur et producteur à France Culture, il a été pendant onze ans, à l'ashram de Hauteville, l'un des collaborateurs d'Arnaud Desjardins dont il est l'élève depuis 1982. Il se consacre depuis 2007 à la transmission spirituelle auprès d'un groupe restreint, dans la lignée d'Arnaud Desjardins mais selon son propre style, tout en continuant à intervenir à Hauteville. En 2013, son parcours a fait l'objet d'un film documentaire de Guillaume Darcq, La Frontière Intérieure (Alizé Diffusion). Il est marié et père de deux enfants.

  • L'auteur, écrivain et producteur à France Culture, a suivi quatre hommes aussi remarquables que surprenants, tous à la recherche d'une sagesse, d'un éveil. Il a ainsi découvert l'énergie dans les stages de Richard Moss, suivi un groupe de rock avec Lee Lozowick, approché les malades du sida avec Ram Dass et philosophé avec Harding.

empty