• Honoré Mercier a laissé le souvenir d'un grand premier ministre québécois du XIXe siècle. Sous son gouvernement, qui dura de 1887 à 1891, d'importantes questions se sont posées qui gardent encore un parfum d'actualité: la question constitutionnelle, l'éducation, la dette publique, le développement économique régional, le défi des transformations industrielles.
    Publié à l'occasion du centenaire de la mort de Mercier, cet ouvrage présente sa carrière politique et, en particulier, son action dans les domaines de l'éducation et de la culture. Pour Mercier, l'école et le livre étaient au coeur de l'action politique, car ils forment la base même de la démocratie et la clé du progrès collectif.
    Gilles Gallichan est historien et bibliothécaise de l'Assemblée nationale du Québec. il a publié de nombreux travaux dont Livre et politique au Bas-Canada (Septentrion, 1991).

  • Les célébrations du 150e anniversaire du barreau seraient incomplètes sans le rappel des hauts faits historiques qui ont mené les femmes à la pratique du droit. Il a fallu quelque vingt-cinq années de revendications et d´efforts soutenus de la part de pionnières mais, aussi, d´éminents juristes et hommes politiques pour permettre aux femmes l´accès au prétoire. Les arguments des opposants d´alors ne manquent pas. Certains font aujourd´hui sourire : comment une femme pourrait-elle assumer les responsabilités éventuelles du bâtonnat ou de la magistrature? Ou encore, les femmes veulent joindre le barreau pour l´ajouter à leur garde-robe la toge noire de l´avocat.

  • Étroitement liés à l'histoire du pays que deviendra le Canada, le livre et l'imprimé y ont fait leur apparition dès l'arrivée des premiers colons. Outils d'évangélisation, de colonisation, d'enseignement, de propagande religieuse et politique, mais aussi moyens d'exploration, de connaissance, de libération, le livre et l'imprimé ont contribué à la création d'une histoire nationale et à la construction de l'identité des peuples qui se côtoient désormais sur le territoire.

    Ce premier volume de l'Histoire du livre et de l'imprimé au Canada retrace le parcours de l'imprimé, depuis le débarquement des premiers colons en Nouvelle-France jusqu'aux Rébellions de 1837 et de 1838, en passant par l'apparition du premier imprimé à Halifax en 1752 et la constitution des premières bibliothèques publiques et privées. Il démontre avec clarté que l'imprimé sous toutes ses formes, que ce soit les placards, journaux, almanachs, illustrés, livres de cuisine ou ouvrages d'érudition, a fait partie intégrante de la vie quotidienne des Canadiens. Enfin, il dresse un portrait vivant de l'auteur et du lecteur, mais aussi de tous les artisans des métiers du livre et de l'imprimerie, de l'apprenti à l'éditeur imprimeur, en les replaçant dans leur contexte social et historique.

    Patricia Lockhart Fleming est professeure à la Faculty of Information Studies et directrice du Collaborative Program in Book History and Print Culture de l'Université de Toronto.
    Gilles Gallichan est bibliothécaire et historien à la Bibliothèque de l'Assemblée nationale du Québec.
    Yvan Lamonde est professeur au Département de langue et littérature françaises de l'Université McGill.

empty