• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Socrate in love ; une éducation philosophique et sentimentale Nouv.

    Qui était vraiment Socrate ? Le père fondateur de la philosophie, révéré par ses disciples, moqué par ses rivaux, a fait l'objet de nombreux mythes de son vivant, qui tous nous ont légué l'image d'un penseur austère, infatigable débatteur à l'ironie cinglante, d'un vieux sage négligé, au physique aussi repoussant que ses idées étaient séduisantes.En cherchant des indices dissimulés dans les sources historiques négligées, avec un peu d'imagination et beaucoup d'humour, Armand d'Angour fait descendre Socrate de son piédestal et brosse un portrait aux antipodes des représentations traditionnelles. Le jeune Socrate que nous découvrons est un joyeux luron, amateur de danse, de musique, de poésie et de vin, un soldat accompli à la musculature impressionnante, mais aussi un damoiseau facilement impressionné par un père très strict, et doté d'un coeur d'artichaut. Or, Armand D'Angour en est convaincu, c'est en tombant amoureux que Socrate est devenu le plus grand des philosophes de son temps. Sa muse, compagne de Périclès et habile rhétoricienne, Aspasie de Milet, aurait été le grand amour de Socrate et serait à l'origine de sa philosophie sur l'amour, le beau, la sagesse...
    Armand D'Angour est professeur de lettres classiques à Oxford et enseigne au Jesus College. Il a beaucoup écrit sur la poésie, la musique et la littérature grecques et latines.

  • Un virus s'est répandu sur la terre. La "Rouille" s'est attaquée au fer, détruisant peu à peu les infrastructures, les véhicules, les outils,... Notre civilisation est revenue à l'âge de la pierre. Dans ce monde brutal, le légendaire Convoyeur incarne le seul espoir pour beaucoup de gens. Il accepte de remplir toutes les missions qu'on lui confie, quels qu'en soient les risques. En échange de quoi, les commanditaires doivent simplement manger un oeuf étrange...

  • Louve n'a qu'un rêve dans la vie : attraper un mouton. Pour y arriver, elle met en place toutes sortes de stratagèmes, chaque fois plus loufoques et inventifs. Malheureusement, si elle est particulièrement tenace, elle est aussi vraiment très maladroite : ses plans n'aboutissent donc jamais, pour le plus grand bonheur du troupeau qui adore se moquer d'elle !

  • Lorsque « Sentence » Sykes pose le premier sabot dans ses collines natales, le jeune Jim Starret reconnaît immédiatement une légende de l'Ouest, digne des illustrés avec lesquels il a appris à lire. Mais son nouveau héros n'est pas là lorsque la redoutable bande des Clayton assassine sa mère sous ses yeux. Dès lors, Jim n'a plus qu'une obsession : rejoindre Sykes et participer à la traque. Il a déjà payé le prix du sang. Il ignore encore que ce sont ses démons qui forgent une légende du Far-West...

  • Texas Jack

    ,

    Texas Jack est un as du revolver. Mais contrairement à sa légende, il n'a jamais exercé ses talents ailleurs que dans un cirque. Il reçoit un jour un défi : partir à l'Ouest, affronter le sanguinaire Gunsmoke et sa horde de tueurs. La mission est suicidaire, mais impossible de refuser sans perdre sa réputation. Heureusement pour Texas Jack, Gunsmoke est aussi la cible du marshal Sykes...

  • Dans les marécages de Louisiane, deux jeunes femmes noires reviennent
    sur les lieux de leurs enfances volées : Les Chevaliers de Louisiane
    les ont enlevées enfants et envoyées dans un orphelinat, dans un
    autre Etat. Leur retour va secouer une petite communauté créole,
    pauvre et rongée par le mépris que lui jettent à la ?gure les
    puissants qui exploitent ce petit bout de terre et d'eau. Mais cette
    communauté a une drôle d'histoire de musiques et de solidarités, et
    surtout une satanée classe.

  • "La seule couleur c'est celle de l'âme. Mon âme est bleue. Bleue
    comme la nuit. Bleue ecchymose. Si tu nous tires dessus, nous te
    tirons dessus. Prenons soin de nous. Chantons. Combattons. Dansons
    souvent. Écoutons-nous, élevons-nous, aimons-nous bordel ! (...) Nous
    sommes les Blues Panthers. Ne soyons plus jamais dociles."

  • C'est dans la moiteur des marécages de Louisiane que Neyef et Armand Brard vous embarquent. Danse vaudou, catch dans l'arrière-cour, stress post-trauma et labo clando de méthamphétamine : c'est du 8 Mile dans les marais, du Breaking Bad dans le Sud sauvage. Heureusement il y a la musique. Et forcément, il y a les flingues... « Son of a gun, we'll have big fun ooon the bayou. »

  • Cette deuxième tournée poursuit l'exploration lexicale du pays des moules-frites et de la bière en détaillant en gags savoureux les meilleures expressions belges qui amusent souvent les Français, tout en les laissant perplexes. Avec beaucoup d'humour et de pédagogie, à la manière d'un dictionnaire, chaque mot est expliqué et décortiqué, dans son étymologie et ses emplois, et témoigne de la richesse d'un parler vivant et populaire.

  • Armand Abécassis propose une relecture originale des Evangiles, et de la vie et de l'enseignement de Jésus, un juif parmi les siens.

    Analysant les Evangiles à la lumière du contexte historique dans lequel ils furent écrits, Armand Abécassis, philosophe et exégète reconnu de la religion juive, rétablit ici nombre de vérités sur Jésus : comme ses disciples, il était juif et est resté juif de sa naissance à sa mort. Pour prier et enseigner, il n'a jamais mis les pieds ailleurs que dans une synagogue. Il parlait l'hébreu et l'araméen. Il portait les franges à son vêtement comme tous ses coreligionnaires. A l'exemple des prophètes qui l'ont précédé et des rabbins qui lui étaient contemporains, il a juste essayé d'affronter à sa manière la crise la plus grave de son peuple en Galilée d'abord, en Judée ensuite et à Jérusalem enfin.
    Une nouvelle lecture, originale mais de plus en plus admise, de la vie, de l'enseignement et du rôle du juif Jésus.
    Prix Spiritualité d'aujourd'hui 2020.

  • Dans le milieu hostile des Appalaches, pendant la Grande Dépression, Patience Murphy exerce avec talent son métier de sage-femme et assume la tâche parfois difficile d´assister les femmes lors de leur accouchement. Elle est prête à tout pour suivre les pas de son mentor et instaurer un climat de confiance avec ses patientes, mais elle doit également s´affranchir de son lourd passé. Confrontée à des difficultés quasi insurmontables, des périlleuses mines de la Virginie occidentale aux terrifiantes menaces du Ku Klux Klan, elle devra lutter pour apporter la vie et un peu d´espoir dans un univers pétri d´épreuves.
    Traduit de l´anglais par Sabine Boulongne

  • De la révolte de Spartacus à la guerre des Paysans, de la rébellion des Boxers en Chine à celle des Diggers et des Levellers en Angleterre, des luttes des ouvrières du textile dans l'Amérique de la fin du XIX e siècle à la révolution russe, ce livre adopte le point de vue des délaissé-e-s de l'histoire " officielle ". Il offre une formidable plongée dans les combats que n'ont cessé de mener les révolté-e-s, les dominé-e-s et les minorités du monde entier pour affirmer leurs droits et leur légitimité politiques.
    Point ici de rois et de reines, de généraux, de ministres ou de prétendus " grands hommes ", mais des femmes et des hommes ordinaires qui ont dû lutter, s'organiser, mettre en place des stratégies de résistance et de conquête contre des puissances et des systèmes oppressifs : le servage, le féodalisme, le colonialisme, le capitalisme. Et si aujourd'hui le système capitaliste semble avoir colonisé jusqu'aux corps et aux esprits, l'histoire, nous prévient Harman, réserve des surprises : elle est ouverte aux possibles et peut basculer, pour peu que les forces nécessaires soient capables de s'organiser, dans le sens d'une forme de société véritablement émancipatrice.

  • Après le bois de hêtres

    Armand Bulwa

    • Archipel
    • 16 Janvier 2020

    L'un des derniers survivants de Buchenwald raconte. Armand Bulwa, né en Pologne en 1929, a été déporté pendant cinq ans au camp de Czestochowa, puis à Buchenwald. Seul rescapé de sa famille, il sera pris en charge par l'uvre de secours aux enfants. Aujourd'hui âgé de 91 ans, il témoigne ici pour la première fois.
    " En janvier 1945, au coeur d'un hiver très dur, les nazis prirent la décision d'évacuer le camp de Czestochowa. Nous avons du embarquer dans des wagons à bestiaux. Dehors, on hurlait des ordres. Nous échangions des regards affolés, chargés d'incompréhension, tandis que nous parvenait le bruit des bombardements soviétiques, source d'angoisse autant que d'espoir.
    Après quatre jours de ce voyage terrifiant, la moitié d'entre nous avait péri en route. Les portes se sont ouvertes sur un paysage de neige, une colline au coeur d'un bois de hêtres : Buchenwald. J'ai reçu le numéro 116.536. J'ai enfilé la chemise et le pantalon rayés. Mais je n'avais pas de ceinture pour le faire tenir... "
    A. B.
    *
    Aron Bulwa, fils d'un couple de tailleurs, a dix ans lorsque le quartier juif de Piotrkow, où il est né, est transformé en ghetto et cerné de barbelés. Contraint au travail forcé, puis déporté à Buchenwald, il y survivra trois mois, à jamais redevable au geste d'un garçon de son âge, Lolek Buzyn, qui lui offre une ceinture...
    Recueilli par l'uvre de secours aux enfants (OSE) en mai 1945, seul rescapé de sa famille, il découvre la France, dont il ignore tout. Il y gagne un prénom, Armand. Et une famille qui, comme lui, s'appelle Bulwa. Son témoignage est hanté par une énigme : pourquoi a-t-il survécu ?

  • Dans ce court essai frondeur, Armand Farrachi retrouve le ton mordant du pamphlet pour s'intéresser à un sujet aussi redoutable qu'insondable : celui de la bêtise, dont le déploiement dans nos « sociétés de l'opinion » atteint désormais des sommets : ceux des appareils d'Etat, des instances éducatives et culturelles, des médias, etc.

  • Ah, ces Belges, ils n'ont pas fini de nous étonner ! Entre eux et les Français, c'est souvent une grande histoire d'amour - et d'incompréhension ! C'est qu'ils ont tout un tas d'expressions bien de chez eux qui, de l'autre côté de la frontière, ont le don de déconcerter ou d'amuser : entre ceux qui vont à guindaille sans personne pour faire le Bob et qui se prennent une douffe ; ceux qui jouent avec les pieds des policiers et finissent la nuit à l'amigo ; ceux qui rappliquent volle petrol auprès de leur amoureux tellement ils en sont bleus... Autant de belgicismes que Fabrice Armand s'est appliqué à décortiquer avec humour et facétie, les illustrant par de nombreuses anecdotes sur la Belgique, pour nous aider à mieux communiquer avec nos voisins. Un recueil plein de drôlerie qui nous apprend beaucoup de ces particularités linguistiques.

  • Ne pas comprendre une chique, faire de son nez, frotte manche, chercher la shot... si vous n'y comprenez goutte, c'est qu'il est temps de vous procurer le fabuleux dictionnaire de la Minute belge. Ce ne sont pas moins de 250 belgicismes retrouvés par Dimitri Ryelandt et Fabrice Armand qui y sont illustrés avec beaucoup d'autodérision et d'humour par Mehdi Dewalle. Les trois compères de la web-série du même nom fournissent ici un guide obligatoire pour tout Belge qui accueille ses voisins, et tout Français curieux de mieux connaître ses illustres frontaliers !

  • Il

    Derek Van Arman

    • Sonatine
    • 7 Février 2013

    Les très grands romans de serial killer se comptent sur les doigts d'une main : Le Dahlia noir, de James Ellroy, Le Silence des agneaux, de Thomas Harris, Le Poète, de Michael Connelly. Après Au-delà du mal, de Shane Stevens, nous sommes heureux de vous proposer un nouveau sommet du genre, Il, de Derek Van Arman.
    « La plupart des tueurs en série n'ont rien à voir avec les mythes qu'ils ont engendrés. Ils ne vivent pas isolés, au milieu des bois ou au fin fond d'un asile. Ce sont vos propres voisins. Comme Bundy, Statler, Gacey, Williams, Merrin et des centaines d'autres sur cette liste, ce sont des individus que vous croisez aux réunions de parents d'élèves ou aux matchs de base-ball de Little League, ils prennent le bus avec vous, leurs enfants jouent avec les vôtres, et ils récitent peut-être même le Notre Père avec vous, lors de vos réunions de famille.» Ainsi parle Jack Scott, directeur de l'agence fédérale en charge des crimes violents et spécialiste des serial killers. Lorsqu'une mère et ses deux filles sont sauvagement assassinées dans une mise en scène macabre, c'est le début d'une chasse à l'homme impitoyable. Jack, qui pensait avoir tout enduré, devra affronter son passé pour mettre la main sur un tueur atypique, aussi pervers que machiavélique.

    Roman choral, baroque, d'une ampleur peu commune, Il marque d'une pierre noire l'histoire du roman de serial killer. Cette descente vers le mal, angoissante et crépusculaire, au suspense implacable, outrepasse toutes les limites du genre, et nous donne un aperçu d'un réalisme rare sur les méthodes d'investigation de la police américaine. À tel point que l'auteur a été mis en examen par le FBI afin qu'il livre les sources lui ayant permis d'être aussi proche de la réalité. Problèmes judiciaires qui expliquent pourquoi ce livre, paru aux Etats-Unis en 1992 et immédiatement devenu culte, est resté inédit en France jusqu'à ce jour.

  • - 38%


    L'un des premiers et des plus grands textes politiques modernes écrit par un homme d'Etat exceptionnel.

    Publié pour la première fois en 1688, le Testament politique du cardinal de Richelieu, dont l'authenticité est aujourd'hui établie, fut composé en parallèle avec l'action gouvernementale de son auteur, dont il constitue l'écho et le prolongement. Pourtant, beaucoup de ses propos s'élèvent très au-dessus de la conjoncture historique des années 1620-1640. En un style parfois foudroyant, c'est la philosophie même de la fonction d'homme d'Etat, ses principes, ses exigences et ses contraintes, qu'expose le grand ministre, et qui valent pour le temps présent.
    " Richelieu prenant le parti du peuple contre la noblesse ?
    Oui. Lisez son Testament politique. "
    Charlie Hebdo
    /> " Les lucides leçons de ce professeur d'énergie
    méritent d'être méditées. "
    Le Figaro Magazine

  • « C'est arrivé d'au-delà des étoiles, un évènement cosmique que nous n'aurions jamais pu prévoir, une rupture dans l'espace-temps qui pulvérisa toute notre existence. Pas seulement notre présent, mais aussi notre passé et notre futur. Disparus. Ne demeura que le vide. Cependant, ce n'était pas la fin.
    Émergeant du grand silence, la terre renaquit, mais d'une façon que nous n'avions jamais imaginée... »
    Diego Ribera est un enfant du nouveau monde. Il est né après la Collision temporelle. Passé, présent, futur se mélangent désormais. Des êtres humains issus de différentes époques côtoient dinosaures, bateaux à vapeur et gigantesques robots.
    Le jour des 13 ans de Diego, son père, un ingénieur réputé, est enlevé par un groupe d'extrémistes, les Aeternums. Avec son meilleur ami Petey et deux filles de son collège, Diego se retrouve embarqué sur le John Curtis, le navire des pirates chargés de secourir son père...

  • Nigeria, 2022. En enquêtant sur l'assassinat du Président français, Bob Morane a découvert Zamosho, une ville futuriste en plein coeur de la jungle du Nigeria. C'est un énigmatique Mongol du nom de M. Ming qui règne en maître sur la cité. Les deux hommes se jaugent rapidement : ils seront ennemis. Et leur affrontement fera trembler le monde.

  • Nigeria, 2024. Le jeune lieutenant Morane fait partie d'un groupe de casques bleus en patrouille, lorsqu'un enfant désemparé vient les supplier de l'aider. Son père vient d'être sorti de chez lui et mutilé par un groupe d'insurgés. Les ordres sont clairs : interdiction d'intervenir. Mais Bob Morane ne peut s'y résoudre. Seul un géant écossais, le sergent Bill Ballantine, sort du rang à son tour. Les deux hommes ne se connaissent pas encore mais avancent côte-à-côte vers le danger. C'est le début d'une amitié indestructible. C'est le début d'une aventure qui changera la face du monde.

  • Anarchiste individualiste et défenseur acharné de la liberté sexuelle, E. Armand se livre, au beau milieu des années 1930, à un dynamitage systématique de la morale de son temps. Se prononçant avant l'heure en faveur de l'amour libre et de la camaraderie amoureuse, il fustige l'" exclusivisme en amour " ainsi que le poison de la jalousie dont les excès passionnels ne peuvent entraîner que frustration ou violence. Ami de tous les non-conformistes sexuels et lui-même pervers à ses heures, Armand refuse la pudibonderie des bien-pensants. À travers le couple monogame, c'est la structure même de la famille qui est visée, cet " État en petit " qui développe nécessairement une exclusivité affective. Théoricien doucement délirant d'un droit à la jouissance pour tous, Armand en tire toutes les conséquences : contre le propriétarisme en amour, reste à expérimenter l'amour plural dans le cadre d'une camaraderie amoureuse égalitaire. Contre les logiques de concurrence qui tendent à convertir en marché l'espace des rencontres amoureuses, il appelle les lecteurs à former des sortes de coopératives sexuelles où corps et caresses s'échangeraient sous forme de troc généralisé. Une utopie affective et sexuelle dont la charge subversive demeure intacte, à l'heure d'une sexualité coincée entre marchandisation du sexe et sacralisation du couple.


  • Alain Pompidou nous fait revivre la passion de ses parents pour l'art. Georges et Claude Pompidou formaient un couple pétri de culture classique mais en avance sur son temps. Leur insatiable curiosité partagée, au-delà de la disparition du Président, apparaît donc doublement animée par l'amour de l'art. Un nouveau regard sur les Pompidou nourri par les témoignages inédits de Madeleine Malraux, Maïa Paulin, Pierre Soulages...

    Au début des années trente, au Quartier latin, une rencontre inattendue réunit Georges Pompidou et Claude Cahour. Ils se marient quelques années plus tard et forment un couple uni partageant le goût de la littérature, de la musique, du cinéma. Très vite, ils fréquentent les galeries d'art et les artistes contemporains. Dès 1948, les Pompidou - comme on les appelle avec affection - font l'acquisition de leur première toile abstraite signée d'un peintre alors peu connu : Youla Chapoval.
    Par la suite, au fil des rencontres, leur collection se construit en relation étroite avec les créateurs. En 1958, Claude offre à son mari un Nicolas de Staël. En 1962, l'accrochage d'un Soulages dans le bureau du Premier ministre surprend. Quand, en 1969, à l'Élysée, le Président et son épouse font appel à Pierre Paulin et à Yaacov Agam pour la rénovation et la décoration de leurs appartements privés, force est de constater que l'art représente pour eux une raison de vivre. Que la création du Centre Pompidou viendra couronner.
    C'est cette fusion artistique, ce sens inné des oeuvres capables d'entrer dans l'Histoire, leurs rapports avec les artistes qu'Alain Pompidou et César Armand dévoilent dans cet ouvrage biographique et intime, riche de souvenirs, de témoignages et d'illustrations. À travers le récit de leur fils, les souvenirs de l'épouse de Jean Coural, directeur du Mobilier national, de Maïa Paulin, Pierre Soulages, Jack Lang et bien d'autres, ce livre révèle le parcours initiatique autant qu'affectif d'un couple pas comme les autres, mu par une insatiable curiosité.

empty