• On a tué le concierge du Conservatoire ! Ce pauvre Isidore Lempêche ! Quel mobile à ce meurtre ? jalousie ? Intérêt ? Politique ?... L'inspecteur Duloup accepte, avec amusement, les suggestions d'un écrivain, détective amateur, voisin du Conservatoire. Avec amusement ?... Et pourtant !... Au fur et à mesure des recherches, l'enquête s'oriente autrement. Le Contre-Espionnage entre en jeu. On oublie le concierge pour s'occuper des agissements suspects d'un homme à la double identité et de ceux qui travaillent avec lui dans l'ombre. Que vient faire, dans cette aventure, l'inénarrable Mademoiselle Germaine ?... L'inspecteur Duloup cessera de rire et devra reconnaître que... Jérôme Caval avait raison !

  • On a tué le concierge du Conservatoire ! Ce pauvre Isidore Lempêche ! Quel mobile à ce meurtre ? jalousie ? Intérêt ? Politique ?... L'inspecteur Duloup accepte, avec amusement, les suggestions d'un écrivain, détective amateur, voisin du Conservatoire. Avec amusement ?... Et pourtant !... Au fur et à mesure des recherches, l'enquête s'oriente autrement. Le Contre-Espionnage entre en jeu. On oublie le concierge pour s'occuper des agissements suspects d'un homme à la double identité et de ceux qui travaillent avec lui dans l'ombre. Que vient faire, dans cette aventure, l'inénarrable Mademoiselle Germaine ?... L'inspecteur Duloup cessera de rire et devra reconnaître que... Jérôme Caval avait raison !

  • La porte n'est que poussée, tant les conspirateurs se croyaient en sûreté. Les sept hommes font irruption dans un couloir étroit, qui s'élargit d'un coup dans une salle au plafond bas... Quatre colonnes, supportant des blocs énormes... À la lueur de lampes à huile fumeuses, la grande silhouette de Tahar Baber, penchée sur un poste émetteur à piles ; Djemilah, micro en mains, prête à jeter dans l'éther l'appel à la révolte... Une rafale de mitraillette : le poste de radio a volé en éclats. - Je ne l'ai pas loupé, hein ?

  • La porte n'est que poussée, tant les conspirateurs se croyaient en sûreté. Les sept hommes font irruption dans un couloir étroit, qui s'élargit d'un coup dans une salle au plafond bas... Quatre colonnes, supportant des blocs énormes... À la lueur de lampes à huile fumeuses, la grande silhouette de Tahar Baber, penchée sur un poste émetteur à piles ; Djemilah, micro en mains, prête à jeter dans l'éther l'appel à la révolte... Une rafale de mitraillette : le poste de radio a volé en éclats. - Je ne l'ai pas loupé, hein ?

empty