• Il y a des millions d'années, le monde était complètement sauvage. Les animaux, mammouths gigantesques, aurochs et autres lions géants réprésentaient un danger permanent pour l'homme, réduit à sa simple nudité. Pour la race humaine, il n'était pas de trésor plus précieux que le feu, objet d'une quête périlleuse et source de combats sans merci.

  • Extrait | L'image de Georges Meyral semblait traversée de zones brumeuses qui tantôt se rétractaient et tantôt s'élargissaient - faiblement , elle apparaissait moins lumineuse qu'elle n'aurait dû l'être : -- C'est inadmissible ! grommela le jeune homme. Les deux lampes électriques, après examen, se révélèrent normales, et le miroir fut essuyé. Le phénomène persistait. Il persista encore quand Meyral eut remplacé successivement les lampes : -- Il est arrivé quelque chose au miroir, à l'électricité ou à moi-même. Une glace à main révéla des singularités identiques : par suite, le miroir était sans reproche....|

  • LES XIPÉHUZ

    J.-H. Rosny Aine

    Les Xipéhuz est une nouvelle de J.-H. Rosny aîné publiée dans le recueil L'Immolation en 1887 et considérée a posteriori comme l'un des tout premiers récits de science-fiction. La nouvelle décrit le combat entre des peuples nomades et une forme de vie intelligente non organique appelée les Xipéhuz.
    Résumé
    | Le récit de 'Les Xipéhuz' se déroule « mille ans avant le massement civilisateur d'où surgirent plus tard Ninive, Babylone, Ecbatane. » Il décrit le combat que mena la tribu nomade de Pjehou, guidée par Bakhoûn, contre une nouvelle forme de vie intelligente non-organique, les Xipéhuz, sortes de cristaux pensants...|
    |Wikipédia |

  • LA TENTATRICE

    J.-H. Rosny Aine

    aLa Tentatrice est un roman d'amour de J.-H. Rosny aîné publié en 1887.
    Extrait
    | C'est dans la deuxième année de mon séjour à Grenville Lodge, qu'arriva l'événement qui devait avoir une influence si néfaste sur ma vie. Une belle-soeur de mon maître, qui vivait au Canada, venait de mourir. Sa fillette, Mary, alors âgée de quatorze ans, se réfugia auprès de son oncle. C'était bien la plus charmante créature, timide, aux grands yeux, les joues rougissant à la moindre émotion, la voix délicate et sensitive, les gestes nobles et craintifs, et l'allure de jeune déesse sur les nuées.
    Je me pris pour elle d'affection, avec d'autant plus d'empressement que l'ombre même d'une arrière-pensée ne me pouvait venir...|

  • Helgvor du Fleuve Bleu est un roman préhistorique, écrit par J.-H. Rosny aîné et paru pour la première fois en France en décembre 1929.
    Ce roman, qualifié de Roman des Âges Farouches, continue le cycle dont la principale oeuvre est La Guerre du feu.
    Synopsis
    | Glâva décide de s'enfuir avec Amhao pour échapper à un mariage qui la rebute, et empêcher sa soeur d'être donnée en sacrifice. Elles partent dans la forêt, la nuit. Elles ne seront pas poursuivies, car avant l'aube un tremblement de terre décime les Tsoh.
    Pendant la fuite des jeunes femmes, les Tsoh survivants, qui ont vu périr du fait du cataclysme toutes les femmes de la tribu, partent en expédition prendre les femmes du Fleuve Bleu, de la tribu des Ougmar. Les hommes de la tribu étant partis à la chasse, les Tsoh massacrent vieillards et enfants et enlèvent les femmes. Helgvor et Hiolg, revenus les premiers, ne peuvent empêcher le massacre, mais partent à la poursuite des Tsoh et des femmes Oulgmar prisonnières.
    Un groupe de Tsoh de retour, mené par Kzahm, découvre le refuge de Glâva et Amhao au bord du fleuve. Les fugitives ont juste le temps de s'enfuir en pirogue, mais elles sont rattrapées par une dizaine de guerriers. C'est alors que Helgvor, qui pistait les Tsoh, s'interpose...|
    |Wikipédia|

  • DANIEL VALGRAIVE

    J.-H. Rosny Aine

    Daniel Valgraive est un roman écrit par J.-H. ROSNY aîné écrivain belge, pseudonyme de Joseph Henri Honoré Boex, publié en 1891.
    Extrait préface
    |...C'est la Fatalité du Bien que subit Daniel, et non pas la Fatalité du Mal. Si ses volontés finales sont discutables, si elles peuvent ne paraître pas la meilleure oeuvre à faire, du moins impliquent-elles une indéniable noblesse. Valgraive lui-même n'ignore pas certaines de leurs imperfections, mais il n'a pas le temps. Il est irrémissiblement condamné à faire vite, par conséquent tout proche de lui. Qu'il s'aventure à des projets lointains, il risquera d'aboutir au Néant. Le don de la femme aimée, la transmission de ses pouvoirs comme de ses tendresses, le choix d'êtres familiers tels que Hugues, Charles, les Sigismond, George, cela lui apparaîtra le maximum réalisable...|

  • Nymphée

    J.-H. Rosny Aine

    Un groupe d'aventuriers explore une contrée marécageuse de l'Asie, mais le voyage s'éternise et la lassitude s'installe. Accompagné de sa fille, de son fidèle et loyal serviteur et narrateur de cette histoire, le commandant décide de partir en éclairage pour une dernière avancée.
    Au bout de quelques jours, ils découvrent une civilisation totalement inconnue de créatures mi-hommes mi-poissons vivant au milieu du lac Nymphée.

  • Dans un futur lointain, la Terre est devenue, du fait de sa super-exploitation par l'espèce humaine, un immense désert desséché. Les quelques communautés restantes limitent les naissances et incitent les humains à pratiquer l'euthanasie pour obtenir une mort plus rapide. Targ, sa femme, sa soeur, et leurs enfants, les derniers vivants sur Terre encore prêts à survivre, partent à la recherche d'eau et de nouvelles terres pour reconstruire. En parallèle, une autre race d'êtres mi-vivants mi-minéraux, prospère sur les ruines de la civilisation humaine : les ferromagnétaux.

  • LA VAGUE ROUGE

    J.-H. Rosny Aine

    Extrait | La foule grouillait, vers la droite de Gentilly, sur le champ en jachère, autour d'un hangar. La police la maintenait mollement, et parmi des amas de terre, de poteaux et de madriers, se démenaient des travailleurs dont plusieurs n'émergeaient qu'à mi-torse. L'homme se mêla au peuple et tenta de se rendre compte. Il finit par savoir que trois puisatiers étaient ensevelis et qu'on travaillait depuis une heure à les délivrer. Mais les chances semblaient décroître à mesure qu'on déblayait...|

  • Les Xipéhuz

    ,

    • Ligaran
    • 22 Janvier 2016

    Extrait : "C'était mille ans avant le massement civilisateur d'où surgirent plus tard Ninive, Babylone, Ecbatane. La tribu nomade de Pjehou, avec ses ânes, ses chevaux, son bétail, traversait la forêt farouche de Kzour, vers le crépuscule du soir, dans l'océan de la mer oblique." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • Nymphée

    ,

    • Ligaran
    • 6 Février 2015

    Extrait :
    "Dans le pays que nous parcourions, il règne une fécondité merveilleuse. Les hommes y sont rares. Le silence stagne autour de formidables marécages ; la Bête, libre de croître, s'est multipliée sur les terres et dans les eaux ; les oiseaux remplissent jusqu'aux nuages, les rivières bouillonnent d'une population grouillante et profonde."

  • La Luciole

    ,

    • Ligaran
    • 6 Février 2015

    Extrait :
    "Le samedi soir, les hommes de Tavesco se réunissent pour parler, jouer et boire, dans les deux cabarets du village. Ils ne connaissent guère qu'une seule boisson, un vin opaque, au goût fort et au bouquet presque nul, dont tous ceux qui l'ont pratiqué gardent un souvenir nostalgique."

  • Vamireh

    ,

    • Ligaran
    • 6 Février 2015

    Extrait :
    "C'était il y a vingt mille ans. Alors le pôle nord se tournait vers une étoile du Cygne. Sur les plaines de l'Europe le Mammouth allait s'éteindre, pendant que s'achevait l'émigration des grands fauves vers le pays de la Lumière, la fuite du renne vers le Septentrion..."

empty