• Jacques Narbonne fut pendant cinq ans le conseiller du général de Gaulle pour l'éducation. En s'appuyant sur des archives et des documents inédits, il retrace avec minutie les débats internes, les conflits et les oppositions diverses qui façonnèrent les évolutions de notre système éducatif. On saisit l'affrontement entre deux conceptions de l'Éducation nationale : l'une portée vers l'enseignement supérieur de masse, hostile à la sélection ; l'autre, attachée à déterminer les besoins de notre société en qualifications et soucieuse de fournir aux diplômés un avenir professionnel. Jacques Narbonne montre comment ce débat s'est poursuivi jusqu'à nos jours. Document et témoignage, ce livre vient à point nommé nous éclairer sur les grands enjeux du débat éducatif français.

  • Lorsque les femmes accédèrent en 1945 à la vie politique, les conséquences de cet événement important appartenaient au domaine de la conjoncture. Comment allait être influencé leur comportement politique par les facteurs psychosociaux, tels que leur situation par rapport aux hommes dans le mariage, leur intégration à la vie économique active, leur attachement à la religion, leur niveau de culture politique, la persistance chez elles de préjugés antiféministes, etc. Le législateur, tout comme le politicien reconnaissaient bien ces impondérables, mais ne savaient dans quel sens et avec quelle force ils allaient jouer. Ce n'est qu'une analyse psycho-sociologique fondée sur le dépouillement des diverses élections, sur les résultats inédits de sondages récents, sur les informations de toutes natures puisées auprès des organisations politiques ou confessionnelles de femmes, qui pouvait faire apparaître une idiosyncrasie de la Française face à la politique. Et les surprises sont nombreuses.

empty