• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Derrière la nature déroutante et l'épaisse couche des mours, la virulence des sentiments et des sens sollicite et oriente les pas de chacun. Le décor s'étale devant le regard avant de se fragmenter. Il s'efface, efface et escamote énergiquement ce qui est immergé en lui. Les êtres et les choses réverbérant une fragilité prodigieuse et secrète, le cours habituel de la vie est scandé par des estocades imparables. Les mots dissimulent des silences troubles, actifs, agités. Ils apparaissent puis s'éteignent avec autant de rapidité que ceux qui les prononcent. L'exploration de la psychologie humaine est redoublée et réfléchie par celle du paysage qui entoure les maisons dans lesquelles les hommes s'aiment et se haïssent. Comme si tout ce qui se voit et se vit n'était qu'un écran, la référence a un « autre monde » permet d'éclairer ce qui doit ou peut être éclairé. Dévoilant l'instabilité, les angoisses et les joies énigmatiques qui constituent puis éventrent fastidieusement l'évolution des mours provinciales et métropolitaines, Jacquette Reboul montre remarquablement, dans Face à face, en quoi la nouvelle se rapproche du rêve.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Derrière la nature déroutante et l'épaisse couche des moeurs, la virulence des sentiments et des sens sollicite et oriente les pas de chacun. Le décor s'étale devant le regard avant de se fragmenter. Il s'efface, efface et escamote énergiquement ce qui est immergé en lui. Les êtres et les choses réverbérant une fragilité prodigieuse et secrète, le cours habituel de la vie est scandé par des estocades imparables. Les mots dissimulent des silences troubles, actifs, agités. Ils apparaissent puis s'éteignent avec autant de rapidité que ceux qui les prononcent. L'exploration de la psychologie humaine est redoublée et réfléchie par celle du paysage qui entoure les maisons dans lesquelles les hommes s'aiment et se haïssent. Comme si tout ce qui se voit et se vit n'était qu'un écran, la référence à un « autre monde » permet d'éclairer ce qui doit ou peut être éclairé. Dévoilant l'instabilité, les angoisses et les joies énigmatiques qui constituent puis éventrent fastidieusement l'évolution des moeurs provinciales et métropolitaines, Jacquette Reboul montre remarquablement, dans Face à face, en quoi la nouvelle se rapproche du rêve.

  • Ce roman poétique nous présente une histoire d'amour impossible et fou, dans un cadre envoûtant, où la pureté de la neige contraste avec la sensualité et la cruauté de certaines scènes, mais brûle aussi. Récit de la mémoire qui mêle passé et présent, créant une atmosphère saisissante dans la Maison noire, où plane la présence du Maître, sur des retrouvailles maudites. Ce livre est également une réflexion sur l'acte de création à travers la peinture. Journaux intimes, notes, rêves posent le problème de la solitude déchirée de l'artiste et du grand choix que réclame toute vie humaine pleinement vécue. Nous sommes véritablement devant la prose d'un poète et cette histoire d'amour, d'art et de sang, par son intensité et la gravité des questions qu'elle pose, est dans son genre une réussite.

  • This book explores the thought of Alexius Meinong, a philosopher known for his unconventional theory of reference and predication. The chapters cover a natural progression of topics, beginning with the origins of Gegenstandstheorie, Meinong's theory of objects, and his discovery of assumptions as a fourth category of mental states to supplement his teacher Franz Brentano's references to presentations, feelings, and judgments.The chapters explore further the meaning and metaphysics of fictional and other nonexistent intended objects, fine points in Meinongian object theory are considered and new and previously unanticipated problems are addressed. The author traces being and non-being and aspects of beingless objects including objects in fiction, ideal objects in scientific theory, objects ostensibly referred to in false science and false history and intentional imaginative projection of future states of affairs. The chapters focus on an essential choice of conceptual, logical, semantic, ontic and more generally metaphysical problems and an argument is progressively developed from the first to the final chapter, as key ideas are introduced and refined. Meinong studies have come a long way from Bertrand Russell's off-target criticisms and recent times have seen a rise of interest in a Meinongian approach to logic and the theory of meaning. New thinkers see Meinong as a bridge figure between analytic and continental thought, thanks to the need for an adequate semantics of meaning in philosophy of language and philosophy of mind, making this book a particularly timely publication.?

  • The theory of oppositions based on Aristotelian foundations of logic has been pictured in a striking square diagram which can be understood and applied in many different ways having repercussions in various fields: epistemology, linguistics, mathematics, sociology, physics. The square can also be generalized in other two-dimensional or multi-dimensional objects extending in breadth and depth the original Aristotelian theory. The square of opposition from its origin in antiquity to the present day continues to exert a profound impact on the development of deductive logic. Since 10 years there is a new growing interest for the square due to recent discoveries and challenging interpretations. This book presents a collection of previously unpublished papers by high level specialists on the square from all over the world.

  • This collection of newly comissioned essays by international contributors offers a representative overview of the most important developments in contemporary philosophical logic.
    Presents controversies in philosophical implications and applications of formal symbolic logic.
    Surveys major trends and offers original insights.

empty