• Jusqu'ici la marquise de Pompadour a offert l'étrange paradoxe d'être la femme la plus célèbre du dix-huitième siècle français tout en restant inconnue et méconnue. Ce n'est pas le hasard qui l'a menée à tenir avec éclat la deuxième place du Royaume où elle voulut être l'Égérie inspiratrice des Arts et de l'Esprit qui sécrètent la seule gloire durable. Belle et brillant de dons multiples, elle vécut une aventure passionnée, mais qui à la longue devint un amer sacrifice dont la libéra une mort prématurée. Les convenances lui imposèrent de dissimuler la vérité de ses origines qui conditionnent tout son destin. Liée par le sang et l'éducation au clan des financiers-traitants - essentiellement les Lenormand d'Étiolles et les Paris -, façonnée et propulsée par eux, elle entraîna dans son sillage une foule de personnages d'où se détache la puissante figure de Lenormand de Tournehem, "deus ex machina" de toute l'affaire et constant associé, devenu par leur commun désir une sorte de ministre des Arts de Louis XV. Délaissant les innombrables et vains racontars ou ragots qui encombrent les pseudo-biographies de la Pompadour, l'auteur la fait revivre avec ses heurs et malheurs, voire ses aventures piquantes, vivante chronique de la Société du temps reconstituée à partir de centaines de documents inédits.

  • Nicole Malinconi échange avec Jean-Pierre Lebrun autour des questions de l'écriture, de la langue et de l'altérité.

    Dans un dialogue vivant et accessible, les auteurs ouvrent un champ de questions qui intéressent autant les professionnels de la santé mentale que tout citoyen s'interrogeant sur ce que parler veut dire. Utilisant des références littéraires, cinématographiques, psychanalytiques, linguistiques, sociologiques, philosophiques, ils se demandent comment une société traite la langue et comment la langue transforme la société.

  • Que s'est-il passé à la conférence de Bandung ?
    Peut-on distinguer les idées de Platon de celles de Socrate ?
    Qu'est-ce que la machine de Marly ?
    Comment sont fabriquées les couleurs au Moyen Âge ?
    Le plaisir de se cultiver !

    Cet ouvrage vous propose un parcours à la carte pour développer votre culture générale en histoire, histoire des sciences, histoire des arts, lettres et philosophie.
    Les auteurs sont spécialistes de leur domaine.

    Le plaisir de la lecture et de la découverte vous permettra de développer vos connaissances avec :

    Des fiches synthétiques et tout en couleur
    Des encadrés variés (Controverse, Le saviez-vous ?, Étymologie, Définition...) et des conseils personnalisés
    De nombreuses photos et reproductions de tableaux
    /> Des pages de jeux (quiz, « qui suis-je ? »...)

  • Que se passe-t-il au cours de la diarrhée d'un jeune veau et de quoi meurt-il ? Comment évaluer sa gravité ? Quand faut-il appeler le véto ? Comment éviter l'épidémie qui risque de s'étendre ? Quels sont les points clés de la prise en charge et du traitement, de quelle manière le mettre en oeuvre et comment éviter à l'avenir ce genre de problème ? Les mêmes questions se posent pour toutes les maladies les plus fréquentes dont les maladies respiratoires des jeunes et bien d'autres troubles de santé décrits dans cet ouvrage qui donne aussi des conseils pratiques de nature à minimiser les pertes et les frais sanitaires.
    Ce quatrième volume de La trousse à outils de l'éleveur bovin écrit par un vétérinaire praticien, répond en termes accessibles et grâce à plus de 700 illustrations à toutes ces questions et plus généralement aux problématiques d'un éleveur ou d'un futur éleveur confronté aux troubles de santé des veaux et des jeunes bovins.
    Pour les troubles les plus fréquents, le lecteur trouvera des arbres de décisions ainsi que les fondamentaux de la prise en charge et de la prévention qui viendront utilement compléter les conseils et les protocoles de soin du vétérinaire praticien. Pour quelques signes d'alerte, le lecteur trouvera aussi des repères qui lui permettront de mieux suivre la démarche diagnostique de son vétérinaire.

  • Avec les troubles du sevrage et les parasites du veau, les troubles associés à la circulation du virus de la diarrhée virale bovine (BVD) sont très capables d'enrayer la croissance des jeunes et de provoquer des troubles sévères. C'est pourquoi il est important d'éliminer ce virus lorsqu'il est présent et de réussir le sevrage pour donner toutes leurs chances aux animaux d'exprimer leurs aptitudes. Viennent ensuite les parasites que rencontrent les bovins au pâturage. Il est temps de les voir d'un autre oeil. À défaut de pouvoir les éradiquer, il est souhaitable de trouver avec eux un équilibre dans lequel ni la croissance des jeunes, ni la production des adultes, ni la santé ne sont altérés. Pour y parvenir, il faut avoir identifié les menaces, développé quelques bonnes pratiques qui permettent de tenir à bonne distance les animaux de ces parasites et évalué en fin de saison de pâture la pertinence des stratégies utilisées. Un programme motivant !
    Ce cinquième volume de la Trousse à outils de l'éleveur bovin écrit par un vétérinaire praticien, répond en termes accessibles et grâce à de très nombreuses illustrations aux problématiques d'un éleveur ou d'un futur éleveur confronté aux troubles de santé des jeunes bovins et au parasitisme.
    Pour les troubles les plus fréquents, le lecteur trouvera quelques repères diagnostics, les fondamentaux de leur prise en charge et de leur prévention qui viendront utilement compléter les conseils et les protocoles de soin du vétérinaire praticien.

  • Depuis le début des années 80, de nombreuses "éducations à" (la santé, la citoyenneté, la solidarité internationale, les médias et l'information...) sont apparues. Ces "éducations à..." se situent à la fois dans la continuité des "actions éducatives" scolaires et en rupture avec cette tradition, car elles ne se cantonnent plus au seul ordre scolaire. Elles s'inscrivent dans un contexte mondialisé. Voici un outil apportant une clarification conceptuelle et une démarche réflexive.

  • Comment identifier les troubles de santé les plus fréquents, évaluer leur gravité et décider de prendre en charge ou non son animal malade? Comment éviter les interventions hasardeuses ou des traitements inutiles? Quels sont les fondamentaux qui permettent de tenir son élevage éloigné des grands problèmes sanitaires? Comment sortir de situations dégradées? « Le bovin malade » répond à ces questions et apporte méthodologies et savoir-faire pour améliorer sa compétence sanitaire. Il livre l'essentiel :
    < pour comprendre de quoi un bovin peut être malade ;
    < pour reconnaître certaines maladies fréquentes ;
    < pour prendre, au bon moment, la bonne décision en matière de soin ;
    < pour mesurer les facteurs de risque et éviter ces troubles de santé ;
    < pour mieux dialoguer et collaborer avec le vétérinaire.
    Il s'adresse à tous les éleveurs et futurs éleveurs de bovins ainsi qu'aux auxiliaires vétérinaires travaillant auprès d'animaux de rente. Il leur offre :
    < des cas concrets rencontrés sur le terrain ;
    < des arbres décisionnels permettant d'agir efficacement en situation ;
    < des conseils pratiques immédiatement applicables ;
    < des conseils de prévention.
    « Le bovin malade », richement illustré avec plus de 1 000 photos, est rédigé dans un vocabulaire accessible et clair par un vétérinaire praticien qui partage avec vous son expérience.
    Ce premier guide s'inscrit dans une collection de huit titres à paraître :
    < Le bovin malade, son examen et sa prise en charge
    < Vêlage, complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum
    < Maladies des veaux et des jeunes
    < Troubles de la locomotion
    < Infections mammaires et troubles de la mamelle
    < Troubles de la reproduction, maladies infectieuses et biosécurité
    < Autres troubles de santé des bovins adultes
    < Médicaments et pratique des soins

  • Les conséquences économiques des troubles de la locomotion ont pris en quelques décennies en élevage laitier une importance considérable au moins dans les élevages dont les vaches restent longtemps confinées.
    L'éleveur dont la taille du troupeau a beaucoup augmenté se trouve maintenant aux prises avec un nombre croissant de boiteries et d'incidents locomoteurs dont il doit dans la plupart des cas assurer au moins les premiers soins. Cet ouvrage lui est dédié. Il pourra lever la patte et identifier la plupart des maladies du pied ; il saura aussi les mettre en relation avec les facteurs de risques présents dans l'élevage. Le parage fonctionnel et des bases du parage orthopédique de la boiteuse - complément utile à une formation pratique sur le sujet - y sont expliqués pas à pas. Les autres chapitres de ce volume sont consacrés aux boiteries et aux troubles de santé qui ne concernent pas le pied, aux anomalies de posture, aux accidents traumatiques, aux plaies et à la prise en charge de la vache par terre, devenue incapable de se lever.
    Ce troisième volume de la Trousse à outils de l'éleveur bovin écrit par un vétérinaire praticien, répond en termes accessibles et grâce à plus de 700 illustrations à la plupart des questions que se posent les éleveurs sur les troubles de la locomotion et les boiteries. Il permettra d'améliorer la prise en charge par l'éleveur et facilitera le dialogue avec le vétérinaire ou le pareur. Concernant les troubles les plus fréquents, le lecteur retrouvera, outre des arbres de décisions, les fondamentaux de la prise en charge et de la prévention qui viendront utilement compléter les conseils et les protocoles de soin établis par le vétérinaire praticien.

  • Comment se déroule un vêlage normal ? Quels sont les incidents ou les difficultés qui peuvent survenir et qui exigent l'intervention de l'éleveur ? Sur quels critères peut-il s'appuyer pour prendre la décision d'appeler le véto et comment doit-il s'y prendre pour résoudre les difficultés à sa portée ?
    Quelles sont les complications possibles du vêlage pour la mère, comment les dépister et quels sont les gestes de premier secours ?
    Pourquoi survient une rétention placentaire ou une fièvre vitulaire et comment y remédier ?
    Quels sont les critères de souffrance du veau encore dans l'utérus ou qui vient juste de naître et quels sont les troubles qui peuvent survenir chez le nouveau-né ? Quels sont les soins qu'un éleveur doit lui apporter ?
    Et aussi, parce que le vêlage n'est réellement fini que lorsque le veau tète, à quoi faut-il veiller pour réussir le transfert immunitaire de la mère à son veau ?
    Ce second volume de la collection La trousse à outils de l'éleveur bovin écrit par un vétérinaire praticien, répond en termes accessibles et grâce à plus de 500 illustrations à toutes ces questions et plus généralement aux problématiques d'un éleveur ou d'un futur éleveur confronté à des mises bas, à leurs complications et aux soins à apporter aux nouveau-nés.
    Pour les troubles les plus fréquents, le lecteur trouvera des arbres de décisions, les fondamentaux de la prise en charge et de la prévention qui viendront utilement compléter les conseils et les protocoles de soin du vétérinaire praticien.

  • Nicolas de Cues fait partie de ces philosophes qui n'hésitent pas à confronter leurs thèses aux données de la science. Cherchant à démontrer la puissance de son principe appelé « la coïncidence des opposés », il s'est lancé dans une recherche mathématique pour résoudre le problème de la quadrature du cercle, rédigeant en quatorze ans une douzaine de traités sur la question.

    - Cependant, à la lecture de son oeuvre, de nombreuses questions se posent : Quelle est la nature des objets mathématiques ? Sont-ils des essences indépendantes ou des productions de la pensée humaine ? Quelle est la fonction des objets mathématiques dans la pensée du Cusain ? Sont-ils des illustrations, des analogies, des symboles, des paradigmes ? Comment les mathématiques pourraient-elles préparer à la théologie ? Si une « théologie mathématique » peut faire avancer la théologie, notamment pour penser la Trinité et la Création, des « mathématiques théologiques » sont une catastrophe pour le progrès de la science.

    - Nous nous proposons ici de découvrir les obstacles épistémologiques dans les écrits mathématiques de Nicolas de Cues de façon à montrer comment les définitions théologiques qu'il a données aux notions mathématiques ont pu l'empêcher, malgré lui, de progresser vers la vérité.

    - Jean-Marie Nicolle est agrégé et docteur en philosophie. Il est spécialiste de Nicolas de Cues, membre fondateur de la Société Française Cusanus, membre de l'American Cusanus Society, membre du comité scientifique de la Cusanus Gesellschaft de Trêves. Sa thèse soutenue en 1998 à l'Université Paris X - Nanterre s'intitule : Mathématiques et métaphysique dans l'oeuvre de Nicolas de Cues. Il est l'auteur de deux ouvrages et de nombreux articles sur l'oeuvre cusaine.

  • Publié pour la première fois en 1833, 30 ans après la mort de l'auteur, ce recueil d'opuscules inédits est un modèle de direction spirituelle. Le père Grou évoque, tour à tour, la vie intérieure, la dévotion, la vertu, l'humilié, l'abandon, l'amour et bien d'autres aspects de la foi. Il nous conduit peu à peu sur le chemin de la sanctification de notre âme par l'abandon total à Dieu. Ses conseils avisés, nous aident à progresser sur la voie de la liberté : « Dieu a donné à l'homme la liberté afin qu'il la lui consacre. »L'auteur :Jean-Nicolas Grou, naît à Calais le 23 novembre 1731. Il étudie au Lycée Louis-le-Grand à Paris, chez les Jésuites et fait profession en 1765. Émigré en Angleterre après la Révolution, il est accueilli par la famille Weld. Il meurt au château de Lulworth le 13 décembre 1803 sans jamais avoir revu la France.

  • Cet ouvrage, conforme aux nouveaux programmes, s'adresse aux étudiants du premier cycle première année des sections de PC et MP. Il peut également être utilisé avec profit par les élèves des classes préparatoires aux grandes écoles.
    Ce livre n'est pas seulement un livre d'exercices : au début de chaque chapitre une large place est réservée à un rappel des résultats fondamentaux du cours suivi de commentaires mettant en évidence les points délicats. Des problèmes de synthèse, choisis en fonction de leur valeur éducative, complètent chaque chapitre. Cet ouvrage ne saurait pourtant se substituer à un manuel de cours. Nous n'avons rappelé que les résultats essentiels pour la résolution des exercices et des pro­blèmes. Pour tirer quelque profit de ce livre, le lecteur doit chercher et rédiger lui- même la solution de chaque exercice. Après ce travail, long mais seul utile, il pourra comparer la solution proposée dans ce recueil à celle qu'il aura rédigée lui-même. Il importe de faire correctement tous les calculs numériques et de pré­ciser clairement les unités utilisées.

  • Au moment de l'indépendance de la Tunisie, une fille de petit colon, Léa, apprend à grandir et vivre auprès de Chadly, un grand bourgeois tunisien. Les deux jeunes gens quittent ce monde encore trop colonial et vivent avec intensité deux ans à Paris. Cette fresque bariolée nous fait suivre Léa dans ses découvertes du monde, dans ses misères et ses espoirs. La nostalgie du sud et la guerre d'Algérie poussent le couple à partir pour le Maroc, où, sur fond de pauvreté et d'opulence, se côtoient coopérants cultivés et raffinés, opposants marocains, "porteurs de valise" réfugiés à Rabat et militants de l'ALN, de "l'armée des frontières", parmi lesquels Hicham, dont Léa tombe amoureuse.

  • L'auteur nous raconte son parcours, de l'enfance à l'adolescence, en Tunisie, tout en restituant le décor de l'époque: la guerre, les petits colons, les Bédouins. Après l'enfance paradisiaque dans la ferme isolée, commence à l'école, en même temps que la découverte du monde cosmopolite de Tunis et sa banlieue, l'intégration à la modernité et à la culture occidentale. Progressivement, l'auteur prend conscience, en pleine période de lutte pour l'indépendance des contradictions inextricables de la société coloniale.

  • Le numéro 142 de Les écrits passera à l'histoire comme le premier de deux volumes soulignant les 60 ans de la revue. Intitulés « Passage de témoins », chacun des volumes rassemblent vingt duos d'écrivains jeunes et moins jeunes témoignant de l'éternelle jeunesse d'une littérature qui a atteint, à l'instar de la revue, une grande maturité et un plein épanouissement à travers plus d'un demi-siècle d'épreuves et d'expériences qui n'ont cessé de la renforcer. Un passage de poètes, de romanciers et d'essayistes saisi au moment où le « bâton à message » que représente la parole-témoin passe de main en main ou de bouche en bouche pour assurer la transmission de la voix et du regard que la littérature consacre depuis toujours à notre monde et à son histoire.

  • Pour son numéro d'automne, Continuité se penche sur notre patrimoine funéraire, les enjeux qui le touchent et les initiatives participant à sa conservation. Au cours des dernières décennies, les pratiques et les mentalités ont bien changé dans le domaine funéraire. Résultat : l'avenir des cimetières et des monuments qui s'y trouvent se voit menacé. Pourtant, ce patrimoine, dont on préfère souvent éviter de parler pour ne pas aborder la délicate question de la mort, constitue une grande richesse. Par leur aménagement, l'architecture de leurs tombeaux, dalles, stèles, caveaux et mausolées, les oeuvres d'art qui les parsèment et les informations inscrites sur leurs pierres tombales, les cimetières sont des centres d'archive et des musées à ciel ouvert. Heureusement, des intervenants de ce milieu en mutation s'activent à trouver et à mettre en oeuvre des solutions afin d'assurer la pérennité de ce legs, qui, s'il rend d'abord hommage aux défunts, joue aussi un rôle essentiel pour les vivants.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Après le début du mouvement #Moiaussi (#MeToo), assistons-nous à une deuxième révolution sexuelle ? Peut-être est-ce le cas. La revue L'Inconvénient plonge et pose cette question dans son numéro d'automne où un dossier est consacré à ce que cette prise de conscience et de parole change (ou pas). Précarité du mouvement, plaidoyer pour la nuance des stéréotypes de genre, malaise, les collaborateurs et collaboratrices multiplient les angles d'approche afin d'approfondir la réflexion sur ces enjeux nécessaires. Ensuite, dans la rubrique « Peinture », découvrez le travail de Manuel Mathieu. Puis, David Dorais aborde Entrez dans la danse dans la rubrique « Ces livres dont on dit du bien ». Georges Privet, lui, s'attarde à ce que la série de films The Purge dit de l'évolution de l'Amérique dans la dernière décennie. Enfin, lisez également la deuxième partie de l'essai de Stanley Péan sur le jazz et la condition noire.

  • La recherche sur les attitudes prend une importance croissante dans les sciences humaines. L'attitude des individus et des divers groupes sociaux à l'égard de l'emploi est un des sujets essentiels des études en ce domaine. Deux groupes sociaux sont particulièrement intéressants à cet égard : les personnes à la recherche d'un emploi et, parmi eux, les jeunes et les femmes ; les entreprises dont la politique du personnel détermine les conditions de l'emploi. Le premier cahier du Centre d' Études de l'Emploi sur ce thème présente ici plusieurs aspects de ces recherches : les résultats d'une enquête auprès d'un échantillon de 1350 jeunes inscrits à l'ANPE, deux recherches sur l'attitude des employeurs à l'égard de l'emploi des personnes âgées et sur la réduction du temps de travail ; une analyse statistique sur les variations de l'emploi féminin dans l'industrie en fonction de l'état de la conjoncture, une étude sur l'emploi des jeunes, une bibliographie.

  • Dans la plupart des dictionnaires, la folie est définie comme l'aliénation mentale, et l'aliénation renvoie à la folie. Serions-nous tous fous ? Et pourquoi les régimes, les gouvernements et les polices créent-ils des institutions destinées à accueillir les malades ? Quels malades, de quelles maladies, selon quels critères ? Il s'agit moins au fond, de soigner que de réprimer tout ce qui sort des normes et des convenances de la société. Comment cette société a créé des instruments qui, sous couleur de médecine, sont destinés à assurer son bon fonctionnement, c'est ce que Nicole Boulanger et Jean-François Chaix nous apprennent ici, non pas du tout dans un essai ni au nom d'une idéologie : ce sont des témoignages concrets, de médecins, de psychiatres, de directeurs de centres de repos ou d'administrations pénitentiaires, dont le rôle est en réalité, non pas de se protéger contre l'aliénation, mais d'abord de la fabriquer pour s'en protéger ensuite. Comment vit-on dans les centres d'éducation pour enfants arriérés ? Comment un médecin lucide analyse-t-il le rôle que les pouvoirs publics lui font jouer ? Voici des cas précis, qui paraîtront souvent monstrueux, et qui expliquent, par exemple, pourquoi la contestation qui remet en cause le principe même des asiles et des prisons est au coeur mêmes des tentatives qui se font jour actuellement pour diminuer l'injustice et dénoncer le scandale.

  • Dans la plupart des dictionnaires, la folie est définie comme l'aliénation mentale, et l'aliénation renvoie à la folie. Serions-nous tous fous ? Et pourquoi les régimes, les gouvernements et les polices créent-ils des institutions destinées à accueillir les malades ? Quels malades, de quelles maladies, selon quels critères ? Il s'agit moins au fond, de soigner que de réprimer tout ce qui sort des normes et des convenances de la société. Comment cette société a créé des instruments qui, sous couleur de médecine, sont destinés à assurer son bon fonctionnement, c'est ce que Nicole Boulanger et Jean-François Chaix nous apprennent ici, non pas du tout dans un essai ni au nom d'une idéologie : ce sont des témoignages concrets, de médecins, de psychiatres, de directeurs de centres de repos ou d'administrations pénitentiaires, dont le rôle est en réalité, non pas de se protéger contre l'aliénation, mais d'abord de la fabriquer pour s'en protéger ensuite. Comment vit-on dans les centres d'éducation pour enfants arriérés ? Comment un médecin lucide analyse-t-il le rôle que les pouvoirs publics lui font jouer ? Voici des cas précis, qui paraîtront souvent monstrueux, et qui expliquent, par exemple, pourquoi la contestation qui remet en cause le principe même des asiles et des prisons est au coeur mêmes des tentatives qui se font jour actuellement pour diminuer l'injustice et dénoncer le scandale.

  • La recherche sur les attitudes prend une importance croissante dans les sciences humaines. L'attitude des individus et des divers groupes sociaux à l'égard de l'emploi est un des sujets essentiels des études en ce domaine. Deux groupes sociaux sont particulièrement intéressants à cet égard : les personnes à la recherche d'un emploi et, parmi eux, les jeunes et les femmes ; les entreprises dont la politique du personnel détermine les conditions de l'emploi. Le premier cahier du Centre d' Études de l'Emploi sur ce thème présente ici plusieurs aspects de ces recherches : les résultats d'une enquête auprès d'un échantillon de 1350 jeunes inscrits à l'ANPE, deux recherches sur l'attitude des employeurs à l'égard de l'emploi des personnes âgées et sur la réduction du temps de travail ; une analyse statistique sur les variations de l'emploi féminin dans l'industrie en fonction de l'état de la conjoncture, une étude sur l'emploi des jeunes, une bibliographie.

empty