• Éprouvé par la mort de son épouse après 50 ans de vie commune, Jean Proulx offre ici une magnifique réflexion sur le deuil. Dans cette tristesse qu'il appelle sa «joie à l'envers», il cherche des percées de lumière pour transcender l'obscurité de la perte. La souffrance accueillie le guide alors vers sa vérité intérieure. Il découvre peu à peu que l'acceptation de l'inéluctable est créatrice. Il sent que son deuil porte en lui sa force de guérison. Enfin, au souvenir de la fin de vie de sa femme, il comprend que les êtres aimés disparus peuvent être nos maîtres et nous réapprendre à vivre. Sous la plume de l'auteur, le deuil, si douloureux soit-il, devient une traversée vers l'essentiel. Une méditation à lire lentement pour retrouver, au sein de la détresse, la paix du coeur.

    Jean Proulx a été professeur de philosophie, conseiller aux politiques ministérielles en éducation et secrétaire général du Conseil supérieur de l'éducation. Il est l'auteur d'une douzaine de livres. Sa réflexion sur le sens de la vie favorise la rencontre de la philosophie, de la science et de la spiritualité.

  • L'apprentissage par projet, en plaçant le focus sur l'apprenant en action, vient instaurer avec plus de force une dynamique interactive dans l'enseignement. Cette formule stimule en outre la confiance de l'apprenant en ses habilités et la fierté devant ses réalisations. En cela, elle devient une ressource complémentaire de premier plan pour l'enseignant qui continue à assumer globalement sa responsabilité d'éducateur.

  • Cet ouvrage présente les avantages et les limites du travail en équipe. L'auteur met d'abord en relief les principaux fondements pédagogiques du travail en équipe et présente, de façon résolument pratique, les différents types d'équipes, les conditions d'utilisation et quelques techniques concrètes de travail en équipe en classe. Il décrit enfin quelques problèmes courants que sont susceptibles de rencontrer les enseignants qui utilisent cette formule. Les témoignages de deux enseignants viennent appuyer les vertus pédagogiques du travail en équipe.

  • Dans l´imaginaire collectif, le criminologue est un être étrange qui pourchasse des tueurs en série. Bien que cette représentation ne soit pas totalement erronée, elle ne constitue pas l´essence du travail du criminologue. En fait, ce professionnel peut être impliqué dans chacune des étapes du système de justice, à savoir : 1) le support aux enquêtes ; 2) le traitement des criminels violents ; 3) l´évaluation des risques de récidive; 4) le suivi de criminels lors de leur réinsertion sociale ; 5) le support aux victimes d´actes criminels. L´auteur met en lumière les activités d´un criminologue impliqué dans la protection du public, mais respectant également les droits des criminels.
    Jean Proulx est professeur titulaire à l´École de criminologie de l´Université de Montréal, dont il est l´actuel directeur.

  • Toute chose, tout être ou tout événement, si banal peut-il paraître, porte en lui-même une lumière cachée. Les pensées contenues dans ce livre sont comme des lucioles, des lanternes, des oiseaux transparents envolés dans le crépuscule ou des flèches lumineuses lancées dans la nuit. Ce sont des Doigts de lumière reflétant et indiquant cette lumière dissimulée en tout ce qui est et advient.Il y a d´abord les haikus du poète Jean-Guy Desrochers. Aujourd´hui, ce poème «à trois pétales» est sans règle stricte, si ce n´est celles de son dépouillement et de la surprise qui force la réflexion.Il y a ensuite les réflexions du philosophe Jean Proulx. Elles ne cherchent pas à expliquer les haikus, bien qu´elles tentent d´en extraire une sève qui sera transposée dans l´univers des concepts propres à la philosophie. Bien souvent, l´image poétique appuie le concept abstrait.Il y a enfin les dessins de l´artiste-peintre Mercédès Beaulieu Malo, réalisés selon l´art du dessin au lavis et achevés à l´encre de Chine. Les formes et les lignes, les jeux d´ombre et de lumière, les modelés et les reliefs cherchent tous à dire, eux aussi, cet autre côté des choses que perçoit le peintre.

  • Un vol de papillon déplace ici un peu d´air et cause l´envol d´autres papillons, ce qui déplace un peu d´air tout près, puis un peu plus loin, et encore ailleurs : d´oscillation en oscillation de l´air, de forts vents peuvent apparaître au loin. C´est ce que les physiciens appellent « l´effet papillon ». Pareillement, tout petit geste de bonté venu de notre coeur appelle l´ouverture du coeur de ceux qui en ont été témoins ; et tout rêve de beauté que nous osons vivre peut en aider tant d´autres, même inconnus de nous, à réaliser les leurs. Ainsi, grâce à ces petites semences, de proche en proche et d´âme à âme, et jusque dans le lointain, c´est la beauté du monde qui augmente au détriment de toute laideur. Telle est donc notre responsabilité d´artiste de la vie : accomplir une grande oeuvre de beauté par de menus actes...

  • Dans un langage clair et accessible, par ailleurs empreint de sensibilité et de poésie, l'auteur nous amène par les chemins d'une vaste quête humaine, ouverte sur les dimensions cosmique et divine du mystère de l'Être: il s'agit, en vérité, de cette quête spirituelle qui donne à la vie son sens ultime.

    Cet essai philosophique personnel, qui nous montre comment maintenir notre regard et notre démarche dans l'éclaircie de l'Être, puise aux grands textes sacrés du patrimoine spirituel de l'humanité et se nourrit également des commentaires des sages et des mystiques de toute tradition.

  • Comme un chef d'orchestre dirigeant un formidable dialogue entre physique, métaphysique et mystique, Jean Proulx nous invite à participer à la splendide chorégraphie cosmique que dévoilent ces trois regards sur l'univers. Les trois figures de ce grand ballet cosmique sont celles du pouvoir créateur de l'Être, de la lumière de la Conscience et du souffle de l'Amour.

    « Jean Proulx est un philosophe qui accomplit, comme tout vrai philosophe, son travail de clarification des concepts et d'intégration des savoirs par-delà les cloisonnements et parfois même les rideaux de fer établis entre la science, la philosophie et la spiritualité. L'auteur aborde ces grandes questions que la physique soulève de plus en plus aujourd'hui, dont la métaphysique traite depuis l'Antiquité grecque et dont la spiritualité, depuis toujours, a l'intuition : l'Un et le multiple, le Vide et les formes, le Tout et les parties, l'Esprit et la matière.Il y a, dans le présent livre, quelque chose comme une danse à laquelle se livrent, pour ainsi dire corps et âme, la physique du XXe siècle, la métaphysique classique et la grande tradition spirituelle, avec le même désir de percer la vérité profonde de l'univers. De leur dialogue fécond émerge la vision de l'univers comme une magnifique chorégraphie se déployant en trois figures. Ça danse beaucoup dans ce livre et sur une musique cosmique qui charme mon oreille. » Extrait de la préface de Jacques Languirand.


    Détenteur d'une maîtrise en philosophie et d'une maîtrise en théologie, Jean Proulx a enseigné la philosophie au Cégep, a été conseiller aux politiques ministérielles en éducation, a dirigé une équipe de recherche au ministère de l'Éducation et a été secrétaire général du Conseil supérieur de l'éducation du Québec. Il collabore actuellement à diverses revues et offre des cours de philosophie à la Formation continue, à l'Université Laval.

  • C'est très bien comme ça

    Annie Proulx

    • Grasset
    • 21 Octobre 2015

    On connaît l'attachement d'Annie Proulx pour les populations rurales d'Amérique du Nord, les habitants isolés du Wyoming, contrée majestueuse et âpre, modelée par les caprices du temps et de la terre mais aussi, au fil des années, par les transformations économiques. Ses personnages appartiennent à des mondes où les valeurs changent et les traditions s'effondrent. Confrontés à la difficulté des temps nouveaux, pris au piège de leur propre destin, ils se sentent impuissants - mais à leur résignation forcée se mêle toujours un orgueil, une fierté qui ne veut pas s'avouer vaincue et continue de clamer, envers et contre tout : « C'est très bien comme ça ! »

  • Depuis le Concile Vatican II, l'Église encourage les chrétiens à retourner à la lecture de la Bible. En particulier, les papes des dernières années les ont invités à prier les évangiles en recourant à la lectio divina, pratique d'origine monastique qui comporte des étapes de lecture, de méditation et de prière. Le pape François parle en ce sens d'un « besoin urgent de devenir familiers et intimes de l'Écriture sainte ».

    Ce petit livre se veut un compagnon pour une telle démarche. À partir de textes de l'Évangile de Marc, il nous convie à un dialogue avec Dieu où alternent les temps d'écoute et les temps de réponse. S'y dessine peu à peu le visage de Jésus qui, Fils de l'homme et Fils de Dieu, dut passer par l'humiliation de la croix avant de parvenir à la gloire de la résurrection. Entre puissance et dépouillement, sa vie trouve des résonances dans la nôtre et inspire notre prière.

    Michel Proulx, o.praem., est professeur en études bibliques à l'Institut de pastorale des dominicains. Maître de formation chez les Prémontrés pendant 19 ans, il est maintenant prieur de sa communauté. Il détient aussi une formation en psychologie.

  • Brokeback mountain

    Proulx-A

    • Grasset
    • 4 Janvier 2006

    Brokeback Mountain : un bout de terre sauvage, hors du temps, dans les plaines du Wyoming. Ennis del Mar et Jack Twist, cow-boys, nomades du désert américain, saisonniers des ranchs, s'y croiseront le temps d'un été. Ils n'ont pas vingt ans. La rencontre

  • Votre enfant souffre d'un trouble neurodéveloppemental du langage, qu'on appelle aussi dysphasie? Grâce à son approche multidisciplinaire, Au-delà des mots vous permettra d'aider votre enfant dans sa réadaptation et le développement de ses habiletés, à la maison comme à l'école.

  • Quatrième édition de cette référence incontournable qui, à l'aide de nombreux exemples, fait le point sur les grands débats, propose une cartographie des grandes théories dans le champ de la communication et analyse les compétences communicationnelles nécessaires dans le monde d'aujourd'hui. S'appuyant sur une histoire des techniques de communication depuis la préhistoire et l'Antiquité jusqu'aux outils les plus récents, ce livre fournit les points de repères essentiels pour comprendre et décrypter la " culture de la communication " qui marque le nouveau siècle. De façon claire et synthétique, avec de nombreux exemples, ses auteurs font le point des grands débats sur le sujet, proposent une cartographie des grandes théories dans le champ de la communication et analysent les compétences communicationnelles nécessaires dans le monde d'aujourd'hui. Depuis sa première publication, cet ouvrage est devenu l'équivalent d'un manuel pour les étudiants et les professionnels de la communication, mais aussi pour tous ceux qui souhaitent disposer d'une vision d'ensemble des enjeux liés à la communication sous ses différents aspects : nouvelles technologies, médias, publicité. Ses rééditions successives en France et au Québec, ainsi que ses traductions dans de nombreuses langues étrangères, en ont fait un ouvrage de référence incontournable. Cette nouvelle édition prend en compte les évolutions récentes survenues dans le monde de la communication, l'irruption des réseaux sociaux et des nouveaux usages du Web, le retour de la propagande et de la manipulation, les nouvelles idéologies, mais aussi les grandes avancées théoriques permettant de mieux comprendre ces mutations.

  • Le pape François appelle l'Église à prendre un tournant résolument missionnaire. À partir de textes bibliques, ce livre explore un aspect incontournable de la mission : l'annonce de la Parole de Dieu. Mais est-elle possible dans le monde d'aujourd'hui, si souvent réfractaire au religieux ?

    Ce livre propose une approche réaliste et convaincante de la mission au XXIe siècle : il s'agit pour le croyant non pas de prêcher de façon tonitruante, mais d'oser exprimer ce qu'il a personnellement ruminé et intégré de la foi chrétienne. Sa parole, même fragile et limitée, peut être porteuse de la Parole.

    À l'encontre d'une vision trop humaine de la mission, il importe aussi de compter sur l'Esprit saint plutôt que de prétendre se débrouiller seul ; de sortir des lieux institutionnels traditionnels ; et ne pas trop se préoccuper de réussir, car Dieu sait tirer parti des échecs apparents. Comme au temps des apôtres, les résultats ne seront pas proportionnels aux talents et aux chances de succès.

    - Un livre qui répond à l'appel lancé par le pape François à l'ensemble de l'Église
    - Une approche de la mission qui conjugue conviction et respect des libertés
    - Une préface élogieuse du cardinal Gérald Cyprien Lacroix

    Michel Proulx, o.praem., est professeur en études bibliques et directeur adjoint à l'Institut de pastorale des dominicains. Maître de formation chez les Prémontrés pendant 19 ans, il est maintenant prieur de sa communauté. Il détient aussi une formation en psychologie.

  • Le trouble du langage, aussi appelé dysphasie, affecte le développement d'un ou de plusieurs aspects du langage. Ce livre présente les principaux concepts liés à ce trouble et propose des stratégies d'intervention pour stimuler le développement langagier.

  • La musique fait partie intégrante de la vie des enfants et les études montrent qu'elle est bien plus qu'un loisir ou un divertissement.
    Témoignant d'une riche et profonde réflexion, Pourquoi la musique ? propose aux lecteurs d'explorer les vastes territoires que touche l'art musical. Monique Désy Proulx s'inspire de recherches scientifiques et d'exemples concrets pour y dépeindre, notamment, l'effet de la musique sur la santé, ainsi que sa capacité à nourrir la vie affective et sociale.

  • A quoi fait-on référence lorsque l'on a recours au concept de « vérité » en épistémologie contemporaine ? Doit-on nécessairement supposer que nos énoncés correspondent à une réalité extérieure pour faire sens du concept de vérité ? Le présent ouvrage expose deux des plus importantes conceptions contemporaines de la vérité : celle de Jürgen Habermas et celle de Richard Rorty.

  • Aujourd'hui, il est facile de mal traiter nos enfants. La nouvelle race d'êtres humains que nous avons mise au monde souffre de toutes sortes de maux que l'on camoufle derrière des étiquettes et par la prise de médicaments. On ne protège plus nos enfants contre les principaux responsables de leur maltraitance : les jeux vidéos qui abrutissent nos garçons, la malbouffe, la garde partagée pour les petits, la césarienne sur demande comme moyen de naissance, l'utilisation précoce du service de garde, l'école axée sur la performance, les mouvements pédophiles représentés par les plus grandes mafias du monde, etc.

    D'ailleurs, la plupart des décisions éducatives et parentales se prennent en fonction de l'intérêt du parent plutôt que pour le bien de l'enfant. Ainsi, de façon générale, les enfants souffrent d'un déficit de développement parce qu'ils ne bénéficient pas des conditions pour se développer sainement.

    Il manque à l'enfance une culture de l'être, un espace où pourrait s'étayer la vie imaginaire et intérieure. Dans son ouvrage, Chantale Proulx fait valoir la relation d'amour parent-enfant et les besoins spécifiques des petits.

  • Quels sont les fondements d'une enfance heureuse? Pour y répondre, les auteurs ont interviewé sur deux continents des éducateurs, des parents, des spécialistes de la santé physique et mentale, des enfants et des personnes venues témoigner de leur enfance et de l'impact qu'elle a eue sur toute leur vie.

    L'occasion de faire un grand bilan sur les droits des enfants, et les devoirs des adultes et de la société à leur égard.

    Avec des collaborations, entre autres, de: Boris Cyrulnik, Kim Thuy, Jean-Marie Lapointe, Michel Odent, Josée Blanchette, Arlette Cousture, Camil Bouchard, Gilles Julien, Claire Pimparé, Richard Poulin, Zlata Filopovitc, Isabelle Brabant, Lorainne Fillion, Yvon Gauthier, Michel Lemay, Marcel Ruffo et Benoît Lacroix.

  • Dans Les Aurores montréales, Monique Proulx nous a en quelque sorte donné le livre définitif sur la ville. Elle a su y rendre, de façon inégalée, le paysage urbain et toute la faune qui s'y agite. Ce nouveau roman pourrait bien être le livre définitif sur la campagne - sur la « champagne », ainsi qu'on désignait au Moyen Âge tout territoire s'étendant hors de la ville. Avec cette écriture ferme, exacte, chatoyante qu'on lui connaît, Monique Proulx fait éclater sous nos yeux la magie d'un royaume épargné par le développement. Autour d'un lac mythique, au coeur d'une forêt inaltérée, les chevreuils, des écureuils, des insectes et des chanterelles sont les personnages réels de cette histoire sur la vie qui s'échappe, sur l'impermanence de toute possession. Les personnages humains n'en sont pas moins fascinants, réfugiés dans la célébration de la beauté, rejoints malgré eux par la tourmente. Il y a Lila Szach, venue d'un autre âge et d'un autre continent, qui possède la quasi-totalité du territoire et la défend farouchement contre les prédateurs. Il y a Claire, qui tente de tenir en équilibre la réalité et l'imaginaire. Il y a Simon, résolu à aimer tout ce qui est vivant. Il y a le petit Jérémie, sur qui plane les menaces, et d'autres qui viendront joindre leur pas à cette chorégraphie cosmique - la jeune Violette, qui fuit l'horreur suprême, les Clémont, prédateurs de père en fils, Marianne, la citadine irréductible, Marco, le père-enfant. La beauté réussira-t-elle à sauver le monde ? Voilà la question, pressante, qui résonne à travers tout ce roman. Quelle qu'en soit la réponse, la sagesse ne nous ordonne-t-elle pas de goûter sans tarder la salutaire ivresse que procure cette beauté, comme le font les personnages de ce roman et comme Monique Proulx sait si bien nous la faire partager ?

  • Les territoires locaux, supralocaux et régionaux ont un rôle important à jouer dans la mutation actuelle qui s'inscrit notamment dans un contexte d'accélération de la mondialisation des marchés. Cet ouvrage collectif propose plusieurs pistes de réflexion et d'action. Les textes des différents auteurs sont regroupés en trois sections distinctes : l'intégration des territoires dans l'économie globale; la réalité des territoires du Québec.

  • Florence n'aime pas les écrivains, ces êtres névrosés, et encore moins leurs livres, ces choses corpulentes qui ne sont même pas vraies. Florence n'aime pas non plus les chiens, l'alcool, les vieux, le plaisir, l'amour. Elle n'aime que Zéno, mais elle ne l'avouerait jamais, même sous la torture. Zéno est son partenaire dans la petite entreprise de conception de sites Web, Mahone inc., qui s'ingénie à donner vie et éclat à des artistes et à des écrivains en mal de notoriété.

    Zéno, par contre, adore les écrivains, et en particulier Pierre Laliberté, ce romancier mythique dont personne n'a jamais aperçu le visage, qui vit comme un reclus, alors que les honneurs se ternissent et s'érodent à l'attendre. Et c'est à cause de Zéno que Florence découvre un jour que Pierre Laliberté lui a volé la phrase la plus précieuse qu'on lui ait jamais dite. La voilà donc sur une piste pouvant la conduire à ce fameux Pierre Laliberté, cet imposteur qui pille la vie des autres pour construire ses livres.

    Dans ce roman mené à la manière d'un polar, Monique Proulx rend un superbe hommage à la littérature et à ceux qui la font.

  • Nous savons peu de choses de ces femmes qui ont contribué à façonner le Québec. Pour trop de gens, Germaine Guèvremont, Marcelle Ferron ou Lucille Teasdale ne sont guère plus que des noms vaguement familiers. Pourtant,sans la volonté, la détermination et l'audace de ces femmes exceptionnelles, le Québec que nous connaissons aujourd'hui n'existerait pas.Dans cet ouvrage, Gilles Proulx et Louis-Philippe Messier dressent le portrait de 60 pionnières de tout horizon. De l'infirmière Jeanne Mance à la criminelle notoire Monica La Mitraille, de la médecin Irma LeVasseur à la lutteuse professionnelle Viviane Vachon, en passant par les destinées très différentes d'Alys Robi et de la précurseure de la haute couture québécoise Laurette Cotnoir-Capponi, les personnages féminins extraordinaires de notre histoire ne manquent pas!

  • Internet a pris aujourd´hui la forme du Web social : en mobilisant les technologies 2.0, Internet devient un lieu participatif où l´usager est appelé à créer des contenus, à les échanger, à les remixer. Il est invité à se mettre en valeur à travers des sites de réseaux sociaux et à s´exprimer dans des blogues personnels ou politiques. L´usager est ainsi placé au centre du Réseau des réseaux. Phénomène largement médiatisé, il reste peu connu du point de vue de ses pratiques dans les principaux domaines où il se déploie : information, communication, travail, loisirs, éducation, science.

    Les recherches sur ces nouveaux usages interpellent plusieurs communautés scientifiques intéressées par les rapports entre technique, communication et société. Cet ouvrage propose une cartographie interdisciplinaire de ces travaux récents. En réunissant des analyses dans des sphères variées (culture, jeu, travail, journalisme, démocratie participative, éducation, santé) et des essais critiques sur l´utopie du Web social, les auteurs de cet ouvrage interrogent les figures de l´Internet contemporain : le Web social annonce-t-il une mutation de la communication ?

empty