Frémeaux & Associés

  • Fresque épique ayant pour thème le courage et l'audace, Le Hussard sur le toit est le grand roman d'aventure de Jean Giono, publié en 1951. André Bourdil, peintre, critique d'art, journaliste, homme de radio et proche de Giono, entreprit d'en réaliser la magistrale adaptation radiophonique diffusée pour la première fois sur la Chaîne Nationale RDF le 11 février 1953. Les personnages principaux sont interprétés par Gérard Philipe et Jeanne Moreau. Avec l'accord de Gallimard et de Laurence Bourdil, Frémeaux & Associés remet à la disposition du public cet enregistrement historique, qui en sus d'être contemporain à la publication du roman, rappelle un âge d'or de la radio. Enfin, comme l'annonce Giono dans l'introduction de ce document sonore : "L'adaptation radiophonique (...) est magistralement et très malicieusement réussie par André Bourdil, qui a compris mes intentions les plus secrètes."
    Patrick FRÉMEAUX

  • Colline

    Jean Giono

    « La Provence dissimule ses mystères derrière leur évidence » Jean Giono
    Premier tome de "La trilogie de Pan", "Colline" , dans lequel "tout avait son poids de sang, de sucs, de goût, d'odeur, de son", est un brillant exemple du talent de Jean Giono. Le récit de Giono est tout emprunt d'une poésie qui lui est propre, cette poésie simple et douce, révélatrice du monde réel. Car c'est bien là le message de Jean Giono : il ne faut pas négliger la nature ! Grâce à de nombreuses et belles métaphores, l'auteur s'applique à toucher tous les publics, portant des idées parfois complexes aux yeux de chacun. L'auteur nous livre un roman baigné de soleil, de pureté et de douceur provençale
    Jean Chevrier prête sa voix à la lecture de "Colline" dans cet enregistrement de 1955. Son timbre, quoique parsemé d'accentuations parisiennes, est parfaitement adapté aux mots simples et purs de Jean Giono. C'est avec douceur et gaieté que Jean Chevrier nous offre sa "Colline", emplie de cette beauté provençale que Giono magnifia tout au long de son oeuvre. Claude Colombini

  • Dès les premiers mots, Jean Giono nous transporte à Manosque, sa ville natale, pour vivre les aventures de son enfance provençale. Il nous raconte le fi er Carmin, la jeune Adèle, la belle dame à l'auto... pépites improvisées d'un conteur hors pair. Causeries où il ne manque que le coin du feu, ces entretiens sont une invitation à plonger dans l'imaginaire chatoyant de l'auteur alors en train de rédiger la suite au Hussard sur le toit. Et Jean Giono, en hôte généreux et attentionné, veille à rendre ces moments inoubliables. Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX
    « Je crois que Gutenberg nous a rendu un très mauvais service, parce que dès que l'on a vu sa pensée imprimée, on lui a donné beaucoup plus de valeur qu'elle n'en avait. On s'est dit : « Mon Dieu, c'est moi qui suis capable d'écrire cela ? C'est prodigieux ! » (...) Si au lieu de l'écriture, nous ne disposions que de la voix, il y aurait peut-être un très grand déchet dans le contingent des écrivains... » Jean GIONO

empty